En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale
Enfant
Enfant
  • Imprimer
Après un an, quel lait pour mon enfant ?

Après un an, quel lait pour mon enfant ?

19 Octobre 2017

Les laits dits « de croissance », destinés aux enfants de plus d'un an, ne sont en réalité pas utiles dans le cadre d'une alimentation équilibrée.C'est en tout cas l'opinion des autorités européennes...

A quoi sert le lait de croissance ?

L'aliment idéal pour les bébés, c'est le lait de leur mère.
Le lait de vache n'est quant à lui pas un aliment approprié. Il est notamment trop riche en protéines, et trop pauvre en graisses, en fer, en vitamine D, en probiotiques.

Il existe donc des laits pour bébé qui, bien que faits à base de lait de vache, sont transformés spécifiquement pour ressembler le plus possible au lait maternel. Ils peuvent être utilisés seuls, en supplément de l'allaitement maternel, ou en complément de l'alimentation solide quand celle-ci commence.

Après un an, les bébés ont normalement une alimentation équilibrée, où le lait maternel (ou le lait maternisé) n'est plus aussi important. La plupart des parents passent donc à des laits dits « de croissance ». Ce sont des boissons à base de lait, parfois aromatisées. Elles sont mises sur le marché à destination des parents, mais il n'existe pas de réglementation officielle concernant leur composition.

L'agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) vient de se pencher sur ces produits et en a déduit qu'ils ne sont pas nécessaires dans le cadre d'une alimentation équilibrée.

Le lait de vache est suffisant pour les jeunes enfants

Selon les études effectuées par l'EFSA, pour un enfant qui a dépassé l'âge d'un an et qui n'est plus nourri au sein, le lait de vache peut suffire. Il est vrai qu'il contient moins de certains nutriments dont les très jeunes enfants ont besoin - le fer, la vitamine D, les oméga-3 notamment.

Mais tous ces éléments peuvent être apportés par d'autres moyens :

  • Consommation régulière (aux doses appropriées) de viande rouge et de poissons gras.
  • Utilisation de compléments alimentaires recommandés par les pédiatres (vitamine D jusqu'à deux ans)
  • Consommation de céréales enrichies en nutriments, qui est elle aussi habituelle pour les enfants.

 

Alors, quel lait pour les petits ?

Si l'EFSA estime que les laits de croissance ne sont pas indispensables, cela ne signifie pas qu'ils sont mauvais pour les enfants. Ils n'ont simplement pas d'intérêt propre, alors que leur prix est généralement supérieur à celui d'un litre de lait « ordinaire ».

Pour rappel, voici les conseils à appliquer quand vous choisissez du lait pour vos enfants en bas âge :

  1. Evitez les laits allégés en matière grasse.
    Les enfants en ont besoin pour se développer ! Parmi les laits de vache, seul le lait entier est recommandé.
  2. Faites simple !
    Certains laits ou produits laitiers sont enrichis... en sucre, et aromatisés à des parfums qui appellent le sucre - vanille, chocolat, biscuits etc.
    Ces produits ne sont pas dangereux, mais ils risquent de favoriser une alimentation peu équilibrée.
    Rappelez-vous que le plus simple est souvent le mieux !
  3. Le lait de croissance peut rester intéressant dans certains cas. consultez votre pédiatre si vous n'êtes pas sûr(e) que l'alimentation de votre tout-petit lui apporte tous les nutriments nécessaires, par exemple si le lait constitue encore une grande partie de son alimentation, ou si il refuse certains groupes alimentaires comme la viande, le poisson ou les légumes.

Source :

 

Marion Garteiser, journaliste santé

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Économisez sur votre budget, pas sur la santé de votre famille

Garanties complètes, réduction famille, bonus fidélité, assistance incluse, choisissez la mutuelle adaptée à vos besoins
Promotion en cours

Partagez cet article
avec vos proches
layer
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
×
×
×
×