En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Enfant
Enfant
  • Imprimer
Comment calmer les coliques du nourrisson ?

Comment calmer les coliques du nourrisson ?

Ce que l'on appelle coliques du nourrisson, ce sont des crises de larmes avec grimaces et tortillements, très difficiles à calmer. Quelques infos pour mieux les comprendre et mieux les soigner.

Les coliques du nourrisson ont-elles une origine digestive ?


On le pense souvent, parce que le bébé semble avoir mal au ventre... Mais en réalité, le lien entre les coliques et la digestion de bébé n'est pas bien compris. La plupart du temps, ces crises n'ont pas d'impact sur le transit. Le bébé n'est pas constipé, et n'a pas de diarrhée non plus. A l'heure actuelle, beaucoup de spécialistes pensent que les coliques sont plutôt d'origine psychologique, sans être toujours d'accord sur les causes précises : manque de câlins ? Vie trop agitée ? On ne sait pas trop.

A l'heure actuelle, les actions conseillées pour calmer les bébés en proie aux coliques visent à réconforter plutôt qu'à guérir :

  • Faire des massages légers sur le ventre (pas juste après un repas). Leur but est plutôt de relaxer le bébé que de le guérir ; N'hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre qui saura sans doute vous indiquer un cours ou une formation.

  • Le bercer ou le masser dans un endroit calme et éviter de trop le stimuler (les bébés qui souffrent de coliques sont souvent nerveux ou sensibles).

  • Lui faire boire une petite quantité d'eau sucrée. Là encore, le but est de calmer le bébé et pas d'améliorer sa digestion. Une petite quantité au moment où il pleure est donc suffisante.

En cas de coliques, tranquilliser les parents


Si votre bébé souffre de coliques, il est important de vous tranquilliser. Pour cela, la première étape est d'aller voir un pédiatre en qui vous avez confiance, qui vérifiera que votre bébé n'a pas de maladie digestive sous-jacente. Rappelez-vous aussi toujours que les coliques, si elles sont pénibles à supporter, n'ont qu'un temps et disparaissent en général avant le quatrième mois du bébé.

Coliques : les médicaments sont souvent inutiles


Aux Etats-Unis (1), les médecins donnent aux bébés des médicaments contre le reflux gastro-oesophagien. La quantité de médicaments prescrits a été multipliée par 16 entre 1999 et 2004 !

Or si le reflux est très fréquent chez les nourrissons, il ne mérite pas toujours une prise en charge médicale. Et surtout, une telle augmentation ne se justifie sûrement pas par des critères médicaux.

Les auteurs de l'étude pensent donc que la combinaison du reflux et des coliques, qui sont deux facteurs sans gravité, inquiète les parents au point qu'ils cherchent un traitement pour résoudre le problème. Même s'il est difficile de savoir si cette augmentation existe aussi chez nous, il est certain que le reflux chez les bébés peut parfois beaucoup inquiéter les parents.

Rappelons donc que la prescription de traitements contre le reflux ne va pas sans effets secondaires, et doit donc être réservée aux cas où le reflux est vraiment sévère (si le bébé ne grossit pas, par exemple). Conclusion: si votre bébé régurgite et qu'il a des coliques, amenez-le chez le médecin... Mais n'exigez pas forcément d'en ressortir avec une prescription.

Marion Garteiser, journaliste santé

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Où trouver vitamines et minéraux ?

Quizz Enfant

Économisez sur votre budget, pas sur la santé de votre famille

Garanties complètes, réduction famille, bonus fidélité, assistance incluse, choisissez la mutuelle adaptée à vos besoins
Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×