En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Enfant
Enfant
  • Imprimer
Le thigh gap, la nouvelle mode dangereuse chez les adolescentes

Le thigh gap, la nouvelle mode dangereuse chez les adolescentes

Le thigh gap est une nouvelle mode qui consiste à avoir l'écart entre les cuisses le plus grand possible.
Mais cette morphologie est rare et témoigne d'une maigreur extrême. L'obtenir relève plutôt de l'anorexie mentale. Or les troubles du comportement alimentaire sont de « vraies » maladies aux conséquences graves.

Une forme de maigreur extrême inquiétante

Le thigh gap, qui désigne un écart important entre les cuisses est une mode qui vient des États-Unis et qui, via Facebook et autres réseaux sociaux, gagne certaines jeunes adolescentes françaises. Longues frustrations alimentaires, régimes restrictifs, exercices physiques ciblés, rites et autres épreuves sont mises en place pour au final afficher l'écart le plus important, photos à l'appui diffusées sur leur blog, et ainsi accéder au club.

L'étape ultime de la compétition est le test de la cannette de coca, lorsque pieds joints, placée entre les cuisses, celle-ci tombe au sol.

Des communautés se forment et entrent en compétition. Tout est permis pour réussir, les conseils les plus saugrenus circulent sur la toile, les jeunes filles s'encouragent et dans chaque tribu, on recrute de nouvelles candidates. 

Le thigh gap touche des filles de plus en plus jeunes, des préadolescentes

Cette lubie touche des filles très jeunes, dès le collège, lorsqu'elles ont 12-13 ans et que leur corps commence justement à se transformer. Les seins sont acceptés, mais le bas du corps doit rester juvénile, sans forme, comme la célèbre poupée Barbie, mais c'est aussi l'image véhiculée par la mode via les tops modèles... Ce phénomène est une façon de s'identifier aux mannequins et aux people. On publie des photos de son thigh gap semaine après semaine à côté de celle du top modèle représentant l'objectif à atteindre.

Mais le thigh gap est aussi une façon d'appartenir à une communauté, un phénomène largement amplifié par les réseaux sociaux.

Enfin, cette mode de maigrir au niveau des cuisses et d'afficher des jambes extrêmement fines correspond aussi à une volonté de maîtriser totalement son corps.

Cette tendance obsessionnelle s'accompagne de graves risques pour la santé

Dans cette compétition à la maigreur, ces jeunes filles maltraitent leur corps et mettent leur santé en danger.

L'objectif est placé tellement haut, avec un nombre de kilos à perdre parfois important, que les efforts sont drastiques et s'éternisent dans le temps.

L'espace entre les cuisses est une question de morphologie, et cette morphologie est rare, d'où les efforts incroyables à fournir pour réussir à se rapprocher de cet idéal, considéré a priori comme un critère de beauté. Il faut bien comprendre que l'espace entre les cuisses est moins une question de poids qu'une question de morphologie. 

Et comme nous n'avons pas toutes cette rare morphologie, certaines jeunes filles vont devoir perdre beaucoup de poids et de masse musculaire (même si elles sont plutôt minces à l'origine) pour arriver à augmenter l'écart entre leurs cuisses. Mais seule une restriction extrêmement sévère non compatible avec la physiologie peut permettre d'y arriver, et cela s'apparente à l'anorexie. Or il s'agit d'une « vraie » maladie qui met la santé en danger. En France, 1 à 2 % des adolescents sont touchés par l'anorexie mentale, ce qui représente quelque 70.000 jeunes filles et les malades sont de plus en plus jeunes.

Le thigh gap qui pousse les préadolescentes à afficher des corps squelettiques s'ajoute donc à la liste des troubles du comportement alimentaire.

Si certains risques sont immédiats (fatigue extrême, santé fragilisée...), d'autres sont à venir avec par exemple une fertilité compromise et des troubles du comportement persistant à l'âge adulte.

Le pire dans cette histoire est qu'au final, cette mode du thigh gap n'est rien d'autre qu'une façon de chercher à être acceptée socialement et à être dans une norme...
Source :

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Où trouver vitamines et minéraux ?

Quizz Enfant

Économisez sur votre budget, pas sur la santé de votre famille

Garanties complètes, réduction famille, bonus fidélité, assistance incluse, choisissez la mutuelle adaptée à vos besoins
Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×