En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale
Enfant
Enfant
  • Imprimer

Mon enfant ronfle : est-ce de l'apnée du sommeil ?

Mon enfant ronfle : est-ce de l'apnée du sommeil ?

08 Décembre 2017

Les enfants qui ronflent durant leur sommeil sont nombreux.Ce phénomène peut être banal et transitoire, mais, tout comme chez l'adulte, les ronflements peuvent aussi cacher ce qu'on appelle des apnées du sommeil, lesquelles doivent être impérativement prises en charge et traitées.

Le ronflement est un bruit caractéristique émis lors de la respiration, qui témoigne d'un obstacle à l'écoulement de l'air, au niveau nasal ou pharyngé. La respiration anormale et bruyante chez l'enfant est un motif fréquent de consultation, qui inquiète souvent les parents.

Comme chez l'adulte, le ronflement peut être révélateur d'un syndrome d'apnées obstructives du sommeil, dont les conséquences sont très importantes. Cette affection, qui comme son nom l'indique se caractérise par des arrêts brefs de la respiration, se définit chez l'enfant par la survenue de plus de trente apnées d'au moins cinq secondes, durant une période d'environ sept heures de sommeil.

L'interrogatoire des parents permet souvent de confirmer le diagnostic. Ils décrivent un ronflement entrecoupé par des pauses respiratoires de quelques secondes. L'enfant reprend ensuite sa respiration très bruyamment, puis le ronflement reprend son rythme.

De très graves conséquences

L'enfant dort mal, son sommeil est agité, il fait pipi au lit alors qu'il était propre, son réveil est difficile, il somnole durant la journée, éprouve le besoin de faire la sieste, ou inversement, est très agité et hyperactif. En plus de tous ces symptômes, le syndrome d'apnées obstructives du sommeil s'accompagne d'une cassure de la courbe staturo-pondérale.

  • Chez le tout-petit, il peut entraîner des troubles du développement psychomoteur et intellectuel.
  • Chez un enfant plus grand, il peut provoquer des difficultés de concentration à l'école ou à la maison, et une chute des performances scolaires.


En l'absence de diagnostic et de traitement, ce syndrome peut retentir sur le coeur avec des signes d'insuffisance cardiaque.


 

L'examen

Le médecin réalise un examen complet de toute la sphère ORL à l'aide d'un fibroscope (tube souple muni d'un système optique et lumineux). Il évalue ainsi l'état de la muqueuse nasale, la position de la cloison nasale, le volume des amygdales et des végétations. Il recherche également la présence éventuelle d'une tumeur ou d'une malformation.

Les causes les plus fréquentes sont :

  • l'hypertrophie des amygdales et des végétations,
  • la rhinite aiguë du nourrisson,
  • les rhinites chroniques (rhinites allergiques, rhinites hypertrophiques)
  • et plus rarement des maladies graves (mucoviscidose, syndrome de Kartagener, tumeurs et malformations), lesquelles doivent être prises en charge par des équipes spécialisées.

 

Faut-il traiter tous les enfants ronfleurs ?

Non ! Un petit ronfleur qui ne fait pas d'apnées, dont le sommeil est de qualité, qui se développe bien et ne fait pas souvent de rhinopharyngites et/ou d'otites, n'a aucune raison d'être traité, tout traitement sera inutile.

En revanche, dès que le diagnostic d'apnées du sommeil est posé, une prise en charge adaptée à la cause du ronflement est nécessaire.

A la clé, une bonne croissance et une bonne qualité de vie, tant nocturne que diurne.
Source :

Dr Philippe Presles

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Économisez sur votre budget, pas sur la santé de votre famille

Garanties complètes, réduction famille, bonus fidélité, assistance incluse, choisissez la mutuelle adaptée à vos besoins

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×
×