En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Enfant
Enfant
  • Imprimer
Phobie scolaire, refus scolaire : quand un enfant refuse l'école

Phobie scolaire, refus scolaire : quand un enfant refuse l'école

Ce n'est pas de la paresse, ni l'envie de faire l'école buissonnière, mais ces enfants refusent tout simplement d'aller à l'école. Comment comprendre la phobie scolaire, ou refus scolaire anxieux ?

Phobie scolaire : une définition

Des crises, parfois très violentes, au moment où il faut quitter la maison pour aller à l'école (ou au collège, etc.) ; des angoisses que rien ne peut apaiser ; des tactiques, n'importe lesquelles, pour ne pas se retrouver forcé de faire face à la vie scolaire. Pour les parents d'enfants ou d'ados qui souffrent de phobie scolaire, c'est cela le quotidien. La phobie scolaire, que l'on désigne aujourd'hui plutôt sous le nom de refus scolaire anxieux, est définie comme un refus de la part de l'élève de se rendre à l'école. Elle s'accompagne très souvent de signes physiques : nausées, maux de tête... Attention, il ne s'agit pas d'enfants qui n'ont simplement pas envie d'aller à l'école, et font donc l'école buissonnière à l'occasion, pour se livrer à des activités plus plaisantes.

En cas de phobie scolaire, il n'y a aucune tentative de camoufler le fait que l'on ne va pas à l'école. Celle-ci est tout simplement intolérable, et donc l'enfant fait tout pour y échapper, mais les parents sont au courant et tentent souvent eux aussi de trouver une solution. La phobie scolaire, comme son nom l'indique, est fortement lié à l'angoisse. Si la séparation d'avec les parents fait trop peur par exemple, aller à l'école sera bien entendu très difficile. On estime ainsi que les trois quarts des enfants qui souffrent d'anxiété de séparation exagérée vont développer ensuite un refus scolaire...

Comment réagir en cas de phobie scolaire ?

Le plus important est de réagir rapidement. En effet on parle bien d'impossibilité totale de faire aller l'enfant à l'école. Il est donc facile de comprendre que le problème s'aggrave rapidement. Au retard scolaire pur, qui est déjà en soi problématique, s'ajoutent des problèmes de socialisation : les relations avec les camarades deviennent difficiles quand on ne partage pas l'école. Pour les enfants, en plus, la difficulté de justifier les absences passées devient en elle-même une source d'angoisse. C'est pourquoi il est important face à un refus d'aller à l'école qui ressemble à une phobie scolaire de faire le point. D'abord pour vérifier si les plaintes physiques, qui acompagnent très souvent le refus d'aller à l'école, sont psychosomatiques ou le reflet d'une maladie non détectée. Mais aussi parce qu'il existe des solutions face à la phobie scolaire. Les thérapies cognitives comportementales sont en pointe dans la lutte contre les phobies scolaires depuis plus d'une dizaine d'années, et elles ont fait leurs preuves.

Repérer les problèmes et trouver de l'aide

La phobie scolaire se déclenche le plus souvent au moment d'une rentrée scolaire ; la période sensible est au début de l'adolescence, donc l'entrée en secondaire est particulièrement souvent problématique. Si votre enfant montre un refus de l'école qui va au-delà de maux de ventre du dimanche soir ou protestations du lundi matin, consultez rapidement votre médecin traitant, qui pourra faire un point sur les plaintes touchant le corps, et aussi vous orienter vers les bons interlocuteurs pour ce qui est de la gestion de la phobie scolaire.
Source :

Marion Garteiser, journaliste santé

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Où trouver vitamines et minéraux ?

Quizz Enfant

Économisez sur votre budget, pas sur la santé de votre famille

Garanties complètes, réduction famille, bonus fidélité, assistance incluse, choisissez la mutuelle adaptée à vos besoins
Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×