En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Femme
Femme
  • Imprimer
Cancer du sein : comment éviter les chimio inutiles ?

Cancer du sein : comment éviter les chimio inutiles ?

En cas de cancer du sein, il faut décider de faire ou non une chimiothérapie.Cette décision est très difficile et l'on sait qu'actuellement environ 30% des chimio sont inutiles mais réalisées dans le doute.Or il existe aujourd'hui un test (Oncotype DX) qui permet d'estimer la probabilité d'une récidive du cancer du sein et le bénéfice d'une chimio.Hélas ce test, courant aux États-Unis, est exceptionnel en France car il coûte 3.200 euros et n'est pas remboursé par l'Assurance maladie...

Comment éviter les chimio inutiles dans le cancer du sein ?

Dr David Elia :

Lorsqu'une femme a un cancer du sein, le clinicien doit entre autres décider de prescrire ou non une chimiothérapie.

Pour prendre cette décision, il dispose de recommandations (ou « guidelines ») qui émergent de plusieurs sociétés américaines et européennes, et qui reposent sur de nombreux critères : nature de la tumeur, identité de la tumeur, taille, virulence, âge de la patiente, etc.

Or, on réalise ainsi beaucoup trop de chimiothérapies parce qu'il est extrêmement difficile de savoir, notamment chez les femmes atteintes de petites tumeurs, si celle-ci sera utile ou non. Et dans le doute, on choisit de faire une chimio.

C'est ainsi qu'au final, 25 à 30% de chimio inutiles sont réalisées.

Un test pour prédire l'utilité d'une chimio

Dr David Elia :

Aujourd'hui, nous disposons d'une nouvelle technologie, la génomique, qui permet, en examinant l'ADN des cellules du cancer, de repérer dans une tumeur, les gènes qui codent pour l'agressivité, la capacité à donner des métastases, les récepteurs à différentes hormones, etc.

Un outil a ainsi été développé pour prédire quelle sera l'efficacité d'une chimio, bien plus sûrement que ne le font nos critères habituels que sont l'âge, la présence ou non de ganglions atteints, la taille de la tumeur, son grade d'agressivité, etc., et en complément de ceux-ci.

Ce test, dénommé Oncotype DX, permet d'obtenir trois catégories de réponses :

  • Le risque est élevé : on doit faire une chimio qui va apporter un bénéfice important.
  • Le risque est intermédiaire : le test n'apporte aucune information particulière.
  • Le risque est faible : il n'y a pas d'intérêt à faire une chimio chez cette patiente, elle ne va pas améliorer son pronostic.

Oncotype DX est un test couramment utilisé aux Etats-Unis

Oncotype DX est validé aux États-Unis où une personne sur deux bénéficie de ce test, lequel est remboursé.

Il est également validé scientifiquement par toutes les sociétés savantes qui comptent en oncologie.

En France, il est disponible mais uniquement de façon discrétionnaire pour des raisons financières essentiellement.

En effet, ce test vaut 3.200 euros et il n'est pas remboursé par la Sécurité sociale.

C'est ainsi que les équipes spécialisées dans le cancer du sein l'utilisent peu. Le laboratoire fabricant les fournit par petites quantités dans des programmes cliniques et les oncologues ne peuvent pas en faire bénéficier toutes leurs patientes.

Les femmes doivent être informées de l'existence de ce test afin de faire pression d'une manière ou d'une autre pour qu'il soit remboursé dans notre pays, comme c'est le cas aux États-Unis et dans bien d'autres pays.

Les études économiques ont déjà été faites pour savoir si 3.200 euros par test coûteraient trop cher à la Sécu : la part des 30% de chimio économisées (une chimio coûtant 15.00 euros), compenserait largement l'achat des tests.

Même à 3.200 euros (sachant que la Sécu négocierait certainement un prix inférieur), il n'y aurait pas de dépense supplémentaire, voire une dépense inférieure.

 

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Quelle type de mère êtes vous ?

Quizz Femme

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×