En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale
Femme
Femme
  • Imprimer
thumbnail

Comment fonctionne un test de grossesse

L'annonce d'une grossesse est un moment très fort dans la vie d'une femme. Souvent le doute est là, chargé d'espoir, mais seul le test de grossesse pourra apporter la confirmation. Comment fonctionne-t-il ? Et surtout, combien de temps faut-il attendre avant de recourir à un test de grossesse ?

Les signes de grossesse


Le premier témoin d'une grossesse est le retard de règles. Mais chez les femmes dont les cycles sont irréguliers, ce signe n'est pas forcément le premier. En effet, certains symptômes peuvent mettre sur la piste très tôt : tensions des seins, picotements dans la poitrine, nausées, sensibilité accrue à certaines odeurs (parfum, tabac, aliments...), somnolence, pertes blanches, etc. Mais la seule façon d'en être sûre et certaine est le dosage hormonal.

Le principe des tests de grossesse


Dès que la fécondation a eu lieu, une hormone est sécrétée : l'HCG (Human Chorionic Gonadotrophine). Elle a pour rôle de réguler les ovaires afin d'empêcher les règles de survenir et de permettre ainsi la nidation (implantation de l'oeuf dans l'utérus).

C'est cette hormone qui est dosée lors d'un test de grossesse car son taux augmente rapidement et fortement. A titre indicatif, une semaine après la fécondation, le taux de HCG double tous les 2 jours pendant les 3 premiers mois de grossesse.

Combien de temps faut-il attendre avant de faire un test de grossesse ?


L'HCG peut être mise en évidence dès 10 jours après la fécondation, soit avant même le retard des règles. Toutefois, on recommande de ne faire un test de grossesse qu'après 5 à 8 jours de retard de règles. Pourquoi ? Pour éviter les erreurs et les déceptions. Nombre de grossesses s'arrêtent très rapidement pour des raisons tout à fait naturelles (fausse couches précoces). Un test de grossesse trop tôt ferait naître de faux espoirs. Certaines femmes ont des ovulations tardives dans le cycle. En conséquence, l'apparition de l'HCG est aussi plus tardive. Un test réalisé trop tôt risque ici inversement d'indiquer faussement l'absence de grossesse.

Le test de grossesse sanguin


La recherche de l'hormone HCG dans le sang est fiable à 100%. Lui seul pourra confirmer avec une totale certitude la grossesse. Il se réalise en laboratoire, votre médecin doit vous faire une ordonnance et il est remboursé par la Sécurité sociale. Sinon, vous pouvez recourir au test urinaire, en vente libre en pharmacie.

Le test de grossesse urinaire


De nombreux tests sont vendus en pharmacie sans ordonnance. Ils coûtent entre 10 et 20 euros selon la marque et ne sont pas remboursés. Il est nécessaire de bien le mode d'emploi et de le respecter scrupuleusement.

Globalement, il s'agit de mettre en contact l'urine avec un réactif, lequel change de couleur en fonction de la quantité d'HCG présente.

La réponse positive est très fiable (99%).

En revanche, les faux négatifs sont possibles. Autrement dit, en cas de réponse négative, il peut être conseillé de répéter le test une semaine plus tard, toujours sur les urines très concentrées du matin (ne pas boire beaucoup la veille au soir ni durant la nuit).

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article
avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0969 363 373 (appel non surtaxé)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×