La Mutuelle Générale

Femme

Femme
  • Imprimer

Maternité de niveau 1, 2, 3 : qu’est-ce que cela signifie ?

13 Novembre 2019

En France, les maternités sont classées en trois catégories - niveau 1, 2 et 3 - en fonction des soins qui sont proposés aux bébés. Mais la qualité des soins reste la même partout.

43 % des maternités sont classées “niveau 1” en France métropolitaine, selon un rapport de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publié en 2016. Depuis plus de vingt ans, les maternités françaises sont classées en trois catégories - niveau 1, 2 et 3 - en fonction de la spécialisation des soins apportés aux bébés. Ceux-ci dépendent du déroulement de la grossesse et des risques possibles - ou non - pendant et après l’accouchement pour l’enfant. Mais quel que soit le niveau, le bloc obstétrical est le même partout. “La qualité des soins et de la prise en charge ne diffèrent pas d’une maternité à l’autre", assure Agnès Castor, sage-femme dans un hôpital parisien.

Les maternités de niveau 1 peuvent gérer des urgences

Les femmes dont la grossesse ne présente aucun problème identifié accoucheront dans des maternités de niveau 1. Dans ces établissements, il y a une unité d'obstétrique, spécialité médico-chirurgicale pour la grossesse et l’accouchement. Les bébés atteints d'affections sans gravité et ne nécessitant pas une hospitalisation en unité de néonatologie - service de pédiatrie spécialisé pour les nouveaux nés - peuvent y être pris en charge même s’il n’y a pas de service de pédiatrie dédié. L’équipe soignante regroupe des sages-femmes, des obstétriciens, des pédiatres et des anesthésistes-réanimateurs. En cas d’urgence, l’équipe médicale est suffisante et dispose de toute l’infrastructure nécessaire pour y répondre. “Si l’accouchement est prématuré par exemple, il pourra se faire dans une maternité de niveau 1 sur le plan médical et matériel, développe Agnès Castor. Mais la patiente et son bébé seront transférés dès que possible vers une maternité plus adaptée qui pourra les prendre en charge sur un temps plus long.

Les maternités de niveau 2 et 3 ont des services en plus

Les maternités de niveau 2 sont divisées en deux types : celles de type 2A et celles de type 2B. Les premières accueillent les bébés nés dont la prématurité est supérieure à trente-trois semaines d’aménorrhée - le temps pendant lequel la mère n’a pas ses règles - avec un poids d’au moins 1 500 grammes. Elles proposent un service d’obstétrique et de néonatologie sur le même site. Les secondes, de type 2B, disposent, en plus, d’une unité de soins intensifs. Les femmes vivant des grossesses à risque modéré et les bébés ayant besoin d’une surveillance plus importante y seront orientés. Les maternités de niveau 3 ont les mêmes structures que ces maternités avec, en plus, un service de réanimation néonatale. Ces établissements sont donc spécialisés pour prendre en charge les grossesses pathologiques, multiples et les grands prématurés, c’est-à-dire nés avant trente-trois semaines d’aménorrhée. “Plus le niveau de maternité est élevé, plus les équipements sont importants et permettent de prendre en charge longtemps des enfants avec des problèmes plus lourds", poursuit Agnès Castor.

L’inscription à la maternité s’effectue selon deux critères : la proximité avec le domicile et le dossier médical, c’est-à-dire l’existence d’une maladie chez la mère ou l’enfant qui nécessite une prise en charge dans une maternité adaptée à leurs besoins.

Léa Casian

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×