En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale
Femme
Femme
  • Imprimer
Pilule : infirmières et pharmaciens dépannent

Pilule : infirmières et pharmaciens dépannent

16 Juillet 2010

À compter du 1er juin, Mesdames, vous pouvez faire renouveler votre ordonnance de pilule par une infirmière ou par votre pharmacien (pour une durée de 6 mois maxi). Cette mesure vise à vous faciliter la vie...

Renouvellement de la pilule par les infirmières et les pharmaciens


Ces nouvelles modalités de prescription ont été votées au Parlement en juillet 2009 dans le cadre de la loi HPST. Mais elles ne sont entrées en vigueur que le 1er juin 2010, avec la publication au Journal Officiel de la liste des pilules concernées.

En pratique, les infirmières et les pharmaciens peuvent désormais renouveler une prescription de contraception orale, pour une durée maximale de 6 mois et à condition que l'ordonnance originale date de moins d'un an. Autrement dit, infirmières et pharmaciens peuvent dépanner les femmes d'une boîte supplémentaire lorsque la durée de validité de leur ordonnance est expirée (de moins d'un an).
 

Quelles sont les pilules concernées ?


Tous les types de pilules sont concernés, qu'il s'agisse de pilules de première génération, deuxième ou troisième génération (les générations reflétant la baisse progressive de leur concentration hormonale). On trouve ainsi dans la liste publiée : Miniphase, Adepal, Amarance, Cycleane, Gestodene, Harmonet, Jasmine, Mercilon, Melodia, Mycroval, Yaz, Varnoline, Qlaira, Microval, Cérazette, etc.

En fait, la liste qui vient d'être publiée comprend la totalité des pilules contraceptives existantes, à l'exception des pilules indiquées avant tout en cas d'acné importante, comme Diane 35. Leur renouvellement devrait donc passer systématiquement par un médecin pour prévenir tous risques.

Ce point est justement contesté par le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom) car certaines pilules ont des indications très particulières qui nécessitent une prise en charge spécifique. Leur renouvellement devrait donc passer systématiquement par un médecin ou gynécologue pour prévenir tous risques aux patientes.

C'est ainsi que le Cnom invite les médecins à indiquer la mention " non renouvelable " sur l'ordonnance dès qu'ils l'estiment nécessaire.

On peut se demander si ces nouvelles modalités vont bientôt aussi concerner d'autres modes de contraception, comme le patch ou l'anneau vaginal, et si elles vont s'accompagner d'une diminution du nombre d'IVG en France.

Liste des pilules renouvelables par les infirmières et les pharmaciens : www.journal-officiel.gouv.fr.



* À l'exception des pilules indiquées avant tout en cas d'acné importante, comme Diane 35.

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article
avec vos proches
layer
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
×
×
×
×