En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Femme
Femme
  • Imprimer
Prise et perte de poids : les conséquences sur ma peau

Prise et perte de poids : les conséquences sur ma peau

Croissance, grossesse, maladie, régimes? la prise ou la perte de poids excessive et/ou trop rapide n’ont pas uniquement un impact sur la silhouette. Elles marquent également la peau de diverses façons. Nathalie Negro diététicienne nous explique les conséquences des variations de poids sur la peau.

 



La peau : un organe barrière surprenant

La peau assure plusieurs fonctions : protectrice, thermorégulatrice, un rôle d’échanges (eau), un lieu de stockage des réserves d’eau du corps, c’est aussi un organe sensoriel qui peut trahir nos émotions. La peau est également notre plus gros organe et le plus étendu : "La peau pèse environ 3,5 kilos chez un adulte de 70 kilos et couvre 1,8m² de surface" enseigne Nathalie Negro, diététicienne en station thermale. En première ligne, l’épiderme subit les agressions internes et externes. Les variations de poids notamment, et les régimes peuvent modifier sa physiologie, son apparence. Véritable miroir de notre santé, de notre bien-être et de notre hygiène de vie, la peau demande une attention toute particulière.

Régime, perte de poids et peau : les liaisons dangereuses

Notre alimentation joue un rôle primordial sur la beauté et la bonne santé de notre peau c’est un fait. Certains nutriments sont indispensables pour la protéger. C’est le cas notamment des minéraux, des acides gras essentiels, des acides aminés, des vitamines A, C, E. "Si le corps connait des carences de ces éléments, il y aura une incidence sur la peau" prévient Nathalie Negro. Un manque de minéraux et d’oligo-éléments favorisera par exemple l’apparition d’eczéma, alors qu’une carence en acides gras essentiels (Oméga 6 et 3) sera facteur de rougeurs, de sécheresse cutanée. Parmi les régimes à la mode dont il faut se méfier, la diététicienne pointe "les régimes hyperprotéinés qui provoquent des carences en vitamine A et en B-carotène avec pour conséquence une peau plus sèche, squameuse et ridée." Une carence en vitamine C pourra également ralentir le processus de cicatrisation. "Les carences en oligo-éléments et minéraux peuvent favoriser l’apparition d’eczéma, de troubles de la cicatrisation. Toutefois, nuance l’experte, les besoins pour ces éléments sont faibles, les risques de carence sont donc plus rares." Les protéines ne doivent pas non plus être négligées. Elles jouent un rôle majeur de constituants du derme et du tissu conjonctif. En cas de déficit, les effets sont multiples : pâleur, sécheresse cutanée, troubles pigmentaires, retard de cicatrisation. Non contents d’avoir des répercussions sur la peau, les régimes fortement déséquilibrés ou restrictifs s’en prennent aussi à la beauté des cheveux et des ongles "c’est le cas notamment en cas de carences en fer, de vitamine C. Un déficit en vitamine B5 favorisera quant à lui, la chute de cheveux." Autre problème lié à la perte de poids importante : le relâchement cutané. "En cas de perte de poids, les qualités élastiques de la peau lui permettent un redrapage cutané et un retour à l’état antérieur, démarre le Dr Harold Eburderery, chirurgien plastique. Mais en cas de prise de poids importante les possibilités de redrapage cutané sont dépassées." Ce qui oblige bien souvent les patients après une chirurgie bariatrique à avoir recours à la chirurgie esthétique pour traiter la ptose de leur excès de peau. Ce type d’opération connait d’ailleurs un essor important ces dernières années.

Obésité, prise de poids et peau : de nombreuses conséquences

A l’instar de la perte de poids excessive, l’obésité et la prise de poids ont également des répercussions sur l’épiderme. "Quand on est en surpoids, certains mouvements sont gênés, la peau tire", les frottements peuvent créer des irritations. Par ailleurs, "le surpoids est un facteur d’acné, assure Nathalie Negro. En cause la résistance à l’insuline, et la fabrication d’insuline qui aurait une forte affinité avec les kératinocytes dans la peau. Avec pour conséquence un épaississement cutané et un risque accru d’acné poursuit la professionnelle. On sait aussi que le risque de psoriasis est multiplié par 2 chez les personnes obèses. C’est une fois de plus lié à la résistance à l’insuline." Acné, psoriasis, la prise de poids peut également laisser des marques indélébiles comme les vergetures. "Quand elles sont encore rouges, on a une chance de les atténuer avec un traitement par LED, microdermabrasion, laser, cosmétiques, liste la diététicienne. Mais quand elles blanches, elles s’apparentent alors à des cicatrices et il est trop tard." La cellulite est elle aussi souvent associée à la prise de poids. Chez les personnes en surpoids, elle est généralement de type fibreuse, soit dure et douloureuse au toucher et difficile à déloger. Toutefois, si la "peau se gorge en eau" ce qui favorise les capitons et la cellulite, "elle n’est pas nécessairement plus grasse ou plus sèche" précise Nathalie Negro. Une alimentation équilibrée et riche en antioxydants vous aidera non seulement à garder la forme mais également à préserver votre capitale jeunesse et beauté. En cas de régime alimentaire très restrictif, de végétalisme, il faudra penser à vous supplémenter (sur les conseils d’un professionnel de santé) pour éviter tout désagrément cutané.

 

Jessica Xavier, journaliste beauté

Croissance, grossesse, maladie, régimes? la prise ou la perte de poids excessive et/ou trop rapide n’ont pas uniquement un impact sur la silhouette. Elles marquent également la peau de diverses façons. Nathalie Negro diététicienne nous explique les conséquences des variations de poids sur la peau.

 



La peau : un organe barrière surprenant

La peau assure plusieurs fonctions : protectrice, thermorégulatrice, un rôle d’échanges (eau), un lieu de stockage des réserves d’eau du corps, c’est aussi un organe sensoriel qui peut trahir nos émotions. La peau est également notre plus gros organe et le plus étendu : "La peau pèse environ 3,5 kilos chez un adulte de 70 kilos et couvre 1,8m² de surface" enseigne Nathalie Negro, diététicienne en station thermale. En première ligne, l’épiderme subit les agressions internes et externes. Les variations de poids notamment, et les régimes peuvent modifier sa physiologie, son apparence. Véritable miroir de notre santé, de notre bien-être et de notre hygiène de vie, la peau demande une attention toute particulière.

Régime, perte de poids et peau : les liaisons dangereuses

Notre alimentation joue un rôle primordial sur la beauté et la bonne santé de notre peau c’est un fait. Certains nutriments sont indispensables pour la protéger. C’est le cas notamment des minéraux, des acides gras essentiels, des acides aminés, des vitamines A, C, E. "Si le corps connait des carences de ces éléments, il y aura une incidence sur la peau" prévient Nathalie Negro. Un manque de minéraux et d’oligo-éléments favorisera par exemple l’apparition d’eczéma, alors qu’une carence en acides gras essentiels (Oméga 6 et 3) sera facteur de rougeurs, de sécheresse cutanée. Parmi les régimes à la mode dont il faut se méfier, la diététicienne pointe "les régimes hyperprotéinés qui provoquent des carences en vitamine A et en B-carotène avec pour conséquence une peau plus sèche, squameuse et ridée." Une carence en vitamine C pourra également ralentir le processus de cicatrisation. "Les carences en oligo-éléments et minéraux peuvent favoriser l’apparition d’eczéma, de troubles de la cicatrisation. Toutefois, nuance l’experte, les besoins pour ces éléments sont faibles, les risques de carence sont donc plus rares." Les protéines ne doivent pas non plus être négligées. Elles jouent un rôle majeur de constituants du derme et du tissu conjonctif. En cas de déficit, les effets sont multiples : pâleur, sécheresse cutanée, troubles pigmentaires, retard de cicatrisation. Non contents d’avoir des répercussions sur la peau, les régimes fortement déséquilibrés ou restrictifs s’en prennent aussi à la beauté des cheveux et des ongles "c’est le cas notamment en cas de carences en fer, de vitamine C. Un déficit en vitamine B5 favorisera quant à lui, la chute de cheveux." Autre problème lié à la perte de poids importante : le relâchement cutané. "En cas de perte de poids, les qualités élastiques de la peau lui permettent un redrapage cutané et un retour à l’état antérieur, démarre le Dr Harold Eburderery, chirurgien plastique. Mais en cas de prise de poids importante les possibilités de redrapage cutané sont dépassées." Ce qui oblige bien souvent les patients après une chirurgie bariatrique à avoir recours à la chirurgie esthétique pour traiter la ptose de leur excès de peau. Ce type d’opération connait d’ailleurs un essor important ces dernières années.

Obésité, prise de poids et peau : de nombreuses conséquences

A l’instar de la perte de poids excessive, l’obésité et la prise de poids ont également des répercussions sur l’épiderme. "Quand on est en surpoids, certains mouvements sont gênés, la peau tire", les frottements peuvent créer des irritations. Par ailleurs, "le surpoids est un facteur d’acné, assure Nathalie Negro. En cause la résistance à l’insuline, et la fabrication d’insuline qui aurait une forte affinité avec les kératinocytes dans la peau. Avec pour conséquence un épaississement cutané et un risque accru d’acné poursuit la professionnelle. On sait aussi que le risque de psoriasis est multiplié par 2 chez les personnes obèses. C’est une fois de plus lié à la résistance à l’insuline." Acné, psoriasis, la prise de poids peut également laisser des marques indélébiles comme les vergetures. "Quand elles sont encore rouges, on a une chance de les atténuer avec un traitement par LED, microdermabrasion, laser, cosmétiques, liste la diététicienne. Mais quand elles blanches, elles s’apparentent alors à des cicatrices et il est trop tard." La cellulite est elle aussi souvent associée à la prise de poids. Chez les personnes en surpoids, elle est généralement de type fibreuse, soit dure et douloureuse au toucher et difficile à déloger. Toutefois, si la "peau se gorge en eau" ce qui favorise les capitons et la cellulite, "elle n’est pas nécessairement plus grasse ou plus sèche" précise Nathalie Negro. Une alimentation équilibrée et riche en antioxydants vous aidera non seulement à garder la forme mais également à préserver votre capitale jeunesse et beauté. En cas de régime alimentaire très restrictif, de végétalisme, il faudra penser à vous supplémenter (sur les conseils d’un professionnel de santé) pour éviter tout désagrément cutané.

 

Jessica Xavier, journaliste beauté

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0969 363 373 (appel non surtaxé)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×