En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Femme
Femme
  • Imprimer
Tabac : quels sont les risques pendant la grossesse ?

Tabac : quels sont les risques pendant la grossesse ?

Le tabac est particulièrement néfaste pour la santé et davantage encore pendant la grossesse, le tabagisme exposant alors à la fois la future mère et le foetus. Arrêter de fumer est donc impératif avant et pendant toute la grossesse. Le message est très clair, mais face aux difficultés du sevrage, de nombreuses femmes se demandent malgré tout si elles peuvent s'autoriser une ou quelques cigarettes par jour.La réponse est catégoriquement non ! Explications.

Pourquoi fumer est-il particulièrement dangereux à l'occasion d'une grossesse ?

Attention, le tabagisme fait chuter la fécondité !

Le tabagisme diminue la fertilité et augmente le délai nécessaire à la conception. Mais dès l'arrêt du tabac, la fertilité redevient normale.

Le tabagisme pendant la grossesse expose à de multiples risques tant pour la mère que pour le bon déroulement de la grossesse elle-même et le développement du foetus.

Les risques sont liés à la combustion du tabac :

  • Toxicité du monoxyde de carbone pour les organes

Le monoxyde de carbone issu de la combustion du tabac prend la place de l'oxygène dans le sang et entraîne un manque d'oxygénation des organes de la mère et du foetus. Le monoxyde de carbone exerce aussi un effet toxique direct sur les vaisseaux, dont ceux du cordon.
  • Effet cancérigène du tabac

Les goudrons cancérigènes inhalés par la femme enceinte sont particulièrement toxiques pour les cellules du foetus qui se reproduisent rapidement.

 

Quelles sont les conséquences du tabac sur la grossesse ?

Les femmes enceintes doivent aussi fuir la fumée des autres !
En cas de tabagisme passif, les substances chimiques contenues dans la fumée du tabac des autres et respirées par la mère passent dans son sang puis dans celui du foetus.

Fausse couche

Le risque de fausse couche au début de la grossesse est en moyenne trois fois plus élevé chez les femmes qui fument.
Ce risque augmente avec le nombre de cigarettes fumées (il serait par exemple multiplié par 5 chez les femmes enceintes qui fument plus de 30 cigarettes par jour).

Grossesse extra-utérine

Chez les fumeuses, le risque de grossesse extra-utérine (le foetus ne s'implante pas au bon endroit) est multiplié par deux.
On estime que le tabac serait responsable d'environ 35 % des grossesses extra-utérines.

Accouchement prématuré

Le tabac est une cause d'accouchement prématuré.

Autres conséquences

Un placenta fixé trop bas dans l'utérus, à l'origine d'un hématome rétro placentaire pouvant entraîner des saignements lors du troisième trimestre de la grossesse.
Un risque accru de rupture des membranes avant 34 semaines d'aménorrhée avec risque d'accouchement prématuré.

Quelles sont les conséquences du tabagisme maternel pour l'enfant ?

Peut-on fumer en cas d'allaitement ?

Pas de tabagisme en cas d'allaitement car la nicotine passe dans le lait maternel.

Retard de développement et prise de poids insuffisante

Le foetus manque d'oxygène car le sang provenant de la mère est chargé de monoxyde de carbone.
De nombreuses autres substances chimiques toxiques contenues dans la fumée perturbent le développement du foetus, pouvant mener à un retard de croissance intra-utérin (petit poids de naissance, petite taille, petit périmètre crânien), qui peut être problématique en cas de naissance prématurée.

En conclusion : arrêt du tabac obligatoire pendant la grossesse

  • L'idéal : arrêter avant même la conception

Tourner la page du tabac avant la conception permet d'aborder une grossesse sereinement. De plus, l'arrêt du tabac permet d'améliorer la fertilité et donc de mettre en route un bébé plus facilement.

À savoir : certaines femmes pensent que l'arrêt du tabac va les stresser pendant leur grossesse. C'est une erreur, car c'est le tabac lui-même, via la dépendance, qui génère stress et anxiété.
  • Sinon : arrêter dès le début de la grossesse et complètement

En matière de tabac, tout est mauvais, et ce dès une seule cigarette. Il faut donc viser l'arrêt complet et dans cet objectif, il est recommandé de se faire aider, notamment par un professionnel de santé (médecin, gynécologue-obstétricien, tabacologue).

Même un petit nombre de cigarettes est mauvais pour la santé de la mère et du bébé.
  • À défaut : il n'est jamais trop tard

L'arrêt restera toujours bénéfique à tout moment, même si le plus tôt sera toujours le mieux.
  • Enfin : se protéger du tabagisme passif

Même le futur papa est vivement invité à stopper son tabagisme. La future maman ne doit laisser fumer personne chez elle ni au bureau (membre de la famille, amis, collègues...), ni même à la fenêtre !
  • Évidemment : zéro alcool non plus pendant la grossesse !

 

Pour en savoir plus :

Le dépliant INPES : Grossesse et Santé

Pour arrêter :

Tabac Info Service
Source :

Dr Philippe Presles

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Quelle type de mère êtes vous ?

Quizz Femme

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×