La Mutuelle Générale

Forme et bien être

Forme et bien être
  • Imprimer

Course à pied : la gymnastique des coureurs

Course à pied : la gymnastique des coureurs

6 février 2018

Vous avez l'habitude de courir ? Efforcez-vous alors d'introduire quelques exercices de gymnastique en marge des entraînements pour diminuer le risque de blessures.

Pourquoi faire de la gymnastique quand on fait de la course à pied ?


Dans les pays riches, on estime qu'environ une personne sur dix pratique la course à pied de façon plus ou moins régulière. Il s'agit évidemment d'une excellente initiative si l'on tient compte des nombreux effets bénéfiques de cette activité sur l'ensemble de l'organisme. Mais attention aux blessures ! Tendinites, périostites, fractures de fatigue: elles constituent souvent les compagnes de douleurs du coureur à pied. Pour diminuer les risques, pensez donc à glisser quelques séances de gymnastique dans votre programme d'entraînement: des abdos, des pompes, des exercices des flexions, de rotations. Bref, tout ce qui favorise le renforcement musculaire.

On court aussi avec les bras


La gymnastique comporte de nombreux avantages pour le coureur à pied. Elle permet notamment de rigidifier le corps et de limiter de ce fait les déformations qu'il subit à chaque poussée sur le sol. Le problème se pose essentiellement au niveau du bassin. Quand nous courons, à chaque fois que nous posons le pied sur le sol, notre bassin bouge dans les trois plans de l'espace et on perdrait facilement son équilibre si les épaules et les bras n'étaient là pour compenser les déviations. On comprend par là que les muscles du haut du corps participent à leur manière au maintien de l'intégrité physique pendant la course à pied. Il ne faut pas oublier de les renforcer. Pas plus que les muscles profonds chargés de maintenir l'alignement des structures osseuses entre le haut et le bas du corps et de verrouiller le bassin.

Course à pied : l'importance de la ceinture pelvienne


Il faut se représenter la ceinture pelvienne comme la véritable clé d'arc de l'organisme. Elle se trouve à la rencontre de toutes les tensions musculaires et en fâcheuse posture lorsque s'exercent sur elle des forces qui la dépassent. Avec les kilomètres et la fatigue qui s'accumule au cours d'une séance de course à pied, le bassin du coureur à pied se met parfois à tanguer dangereusement comme une frêle embarcation sur la mer. Cette instabilité constitue un risque important de lombalgie. Beaucoup de maux de hanches, de genoux ou même de pieds trouvent ainsi leur origine dans ce mauvais positionnement qui résulte précisément d'une faiblesse relative des muscles du maintien. Et voilà comment, par des exercices de renforcement musculaire général, on peut réduire drastiquement les risques de blessures pendant la course à pied !

Gilles Goetghebuer,avec l’aide de Cyrille Gindre

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×