En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Forme et bien être
Forme et bien être
  • Imprimer
Existe-t-il des contre-indications aux sports d'hiver ?

Existe-t-il des contre-indications aux sports d'hiver ?

Si vous envisagez un séjour aux sports d'hiver, attention, il existe quelques contre-indications à considérer.Les personnes atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les nourrissons, doivent prendre quelques précautions.La haute altitude peut même être contre-indiquée...

Sport d'hiver : les maladies qui contre-indiquent les séjours en altitude (2.500 m)

Certaines maladies contre-indiquent formellement tout séjour en altitude (2.500 m) :

  • Une maladie cardiaque non stabilisée.
  • Une insuffisance respiratoire chronique.
  • Certaines maladies sanguines.

Autrement dit, si vous êtes cardiaque ou insuffisant(e) respiratoire, vous devez choisir une station de faible altitude pour vos sports d'hiver.

 

Ce conseil est aussi valable pour les personnes atteintes, d'une maladie nécessitant une surveillance régulière comme le diabète, de bronchite chronique ou d'un asthme déclenché par le froid ou l'effort.

Dans tous les cas, les médecins de montagne recommandent aux personnes qui suivent un traitement médical de consulter leur médecin avant de partir.

 

Et au moindre doute, demandez l'avis de votre médecin et si vous suivez un traitement médical, prenez rendez-vous pour une consultation avant de partir. Il évaluera votre forme physique, tiendra compte des activités que vous souhaitez pratiquer, y compris la randonnée, de l'altitude, du froid et des risques de déshydratation.

Randonnée : qui doit demander une autorisation à son médecin ?

Certaines situations nécessitent une autorisation préalable du médecin :

  • Maladies du coeur (souffle au coeur...).
  • Traitements au long cours ou suites d'intervention chirurgicale (anticoagulants, chimiothérapies, appendicectomie, prothèses de hanche...).
  • Allergies (rhinite, crise d'asthme, oedème de Quincke, choc anaphylactique...).
  • Diabète insulinodépendant.
  • Maladies douloureuses de la colonne vertébrale (lombalgies, sciatiques, spondylarthrite ankylosante, tassement vertébral récent...).
  • Genoux fragiles (instabilité rotulienne, lésion méniscale ou ligamentaire).
  • Cheville instable (antécédents d'entorse).
  • Verrues plantaires, "cors" aux pieds, mycose des orteils.

Le médecin pourra proposer une adaptation du traitement et divulguer des conseils personnalisés.

Femmes enceintes et sports d'hiver

Les altitudes supérieures à 2.500 sont contre-indiquées aux femmes enceintes. Il leur est conseillé de choisir une station située à moins de 1.500 m.

 

Attention aux chutes, particulièrement en début et en fin de grossesse, car elles peuvent augmenter le risque de fausse couche et d'accouchement prématuré.

Le ski alpin est déconseillé au-delà du 4e mois de grossesse et le ski de fond après le 6e mois.

Enfin, les femmes enceintes doivent faire attention au soleil car elles risquent un masque de grossesse !

Bébés et enfants aux sports d'hiver : pas de haute altitude avant 2 ans

Dès l'âge de 10 mois, la moyenne montagne est possible à condition d'éviter les grands écarts de température et les dénivelés importants.

Mais il faudra attendre l'âge de ses deux ans pour séjourner avec lui dans des stations à plus de 2.500 m d'altitude.

Attention, pour les jeunes enfants, les activités sportives doivent être de courte durée (40 minutes au maximum) : ski, luge, patinage à deux lames.

 
Source :

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Cabines de bronzage : vrai / faux sur les UV artificiels

Quizz Forme et Bien Etre

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×