En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Forme et bien être
Forme et bien être
  • Imprimer
Existe-t-il une bonne façon de maigrir ?

Existe-t-il une bonne façon de maigrir ?

L'ANSES (Agence nationale de sécurité alimentaire) a publié un rapport sur les régimes amaigrissants, mettant à juste titre au pilori la plupart d'entre eux, et rendu un avis recommandant la prise en charge par un médecin nutritionniste ou un diététicien de toute personne trop grosse. Quand et comment doit-on maigrir ? Bilan.

Poids idéal, poids rêvé et poids fantôme


Le poids idéal, c'est celui qui correspond à votre morphologie. Il se calcule selon la peu pratique formule de l'Indice de Masse Corporelle.

Pour un grand nombre de femmes légitimement influencées par la mode actuelle qui gomme, sinon les fesses, du moins le ventre et les cuisses rebondis, ce poids idéal ne convient pas.

Elles rêvent donc d'un poids qui correspond à leur envie d'un corps mince de partout, sauf de la poitrine puisque les gros seins sont à la mode. Il s'agit alors d'éliminer entre 3 et 5 kilos, de préférence ceux qui sont situés à partir de la taille, celle-ci devant être évidemment fine.

Lorsque le printemps arrive, que les vêtements ne vont plus être là pour dissimuler ces amas graisseux détestés, elles s'attaquent à la chasse à ces kilos qui ne sont pas vraiment superflus puisque physiologiques. Elles entreprennent un régime amaigrissant, celui qui a marché sur une copine, celui qui est à alors la mode ou qui fait fureur sur Internet. Si elles en ont les moyens, elles vont dans un institut de beauté se faire masser, papouiller, électrostimuler, mésothéraper, lipolyser etc. Les plus courageuses font du Pilate ou du vélo.

Et elles maigrissent.

MAIS toutes ces femmes qui rêvent d'un poids qui n'est pas vraiment le leur et reprennent inévitablement les kilos perdus dans un laps de temps plus ou moins long. C'est l"effet yo-yo, dont les dangers sont largement dénoncés depuis des dizaines d'années et qui, trop souvent, mène bel et bien à l'obésité.

Et puis, il y a celles qui sont perpétuellement à la poursuite d'un poids fantôme très éloigné de leur poids idéal. Elles sont en permanence "au régime", s'affament, avalent pilules et tisanes amaigrissantes, vivent dans la hantise du truc qui fait grossir et… se ruinent la santé.

Des kilos vraiment en trop


Si vous êtes de celles qui à force d'accumuler les régimes amaigrissants de toutes sortes, et êtes maintenant aux prises avec un gros paquet de kilos en trop, il est indispensable d'aller consulter un médecin nutritionniste ou un diététicien, de façon à faire le point de ce qui ne va pas, de vérifier si cette prise de poids n'a pas de répercussion sur votre santé.

L'un ou l'autre vous recommandera alors un régime équilibré, personnalisé en fonction de vos goûts, de vos impératifs sociaux et il vous incitera à vous bouger : il vous remettra dans le droit chemin.

Et si vous vous bougez suffisamment pour bien augmenter votre dépense énergétique, vous maigrirez alors doucement et sans danger. Et vous prendrez de bonnes habitudes alimentaires qui vous empêcheront de regrossir.

Maigrir seul(e) ? Pas facile


Quand on a une ou plusieurs dizaines de kilos à perdre, c'est long, très long, trop long. C'est d'ailleurs ce qui pousse souvent à faire des bêtises, genre un de ces régimes miracle que l'ANSES a dénoncé si vigoureusement !

Une des solutions, c'est la méthode Weight Watchers.

Celle-ci a germé dans la tête d'une très grosse dame américaine, Jean Nidetch qui, après de multiples expériences amaigrissantes solitaires et désolantes, a invité des copines à maigrir avec elle. Ca a marché, d'autres groupes se sont créés, le réseau s'est agrandi et transformé en société (en 1963) qui a essaimé quasiment sur toute la planète, en tout cas partout où il y a beaucoup de gros. Et elle est maintenant sur Internet.

Une étude, publiée en 2000, a montré que cette méthode, qui consiste en un régime hypocalorique équilibré et l'échange, la discussion au cours des réunions (obligatoires et dirigées par une ancienne grosse) était plus efficace qu'un amaigrissement en solo sous le contrôle d'un nutritionniste à raison de deux consultations de 20 minutes chacune.

Mais, puisque l'entraide est une clé de réussite d'un régime au long cours, vous pouvez très bien, après avoir consulté un médecin nutritionniste ou un diététicien, rejoindre un des forums internet santé sur le sujet ou même créer le votre. Vous y trouverez inévitablement le soutien des autres. Comme dans une réunion, vous échangerez vos progrès, vos déboires, vos découragements, vos victoires et cela vous aidera.

Et sur le long terme ?


Il est évident que lorsque l'on est vraiment obèse, avec des dizaines de kilos à perdre (ce qui va prendre plusieurs années) et des répercussions sur sa santé, on ne peut que se remettre entre les mains d'un médecin nutritionniste, de préférence dans un service spécialisé à l'hôpital. La chirurgie gastrique s'imposera peut-être alors. Car il faut une force d'âme peu commune pour suivre un régime hypocalorique pendant des années.

Mais lorsqu'on est seulement un peu trop enrobé, la méthode type Weight Watchers peut éviter de devenir vraiment obèse en stoppant la prise de poids, en faisant prendre de bonnes habitudes alimentaires et d'hygiène de vie qui conduisent à une perte de poids lente et raisonnable.

D'autant plus que l'ANSES ne l'a pas mise au pilori dans son fameux rapport, indiquant qu'elle ne présentait pas de déséquilibre nutritionnel et lui reprochant seulement d'apporter trop de sel par rapport aux recommandations de l'OMS. On peut en tenir compte et moins saler quand on cuisine !

Paule Neyrat, Diététicienne

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Cabines de bronzage : vrai / faux sur les UV artificiels

Quizz Forme et Bien Etre

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×