En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Forme et bien être
Forme et bien être
  • Imprimer
DSN

Le repas, un moment à partager

Manger ne se résume pas à se nourrir. Les repas sont également l’occasion de resserrer les liens. D’où l’importance de les prendre le plus possible en famille. Les explications du Dr Patrick Serog, nutritionniste.


Avec l’été, on est généralement davantage disponible. C’est peut-être le moment de partager un peu plus de temps avec les siens, notamment à l’heure des repas. Car il peut se passer beaucoup de choses autour de la table. « Dans l’acte de manger se joue une relation autour du don et du contre-don », indique Patrick Serog, nutritionniste. En d’autres termes, « les parents vont chercher à faire plaisir à leurs enfants et en retour, ceux-ci vont essayer de donner quelque chose, comme mettre la table ou participer à la cuisine. Quand les parents reconnaissent ce contre-don, le dialogue peut alors s’ouvrir. »

 

Des règles à définir

Le repas devient, du même coup, un espace d’échanges privilégié. Et parfois même le seul, car les emplois du temps des parents ne permettent pas toujours d’avoir des relations suivies. Si autrefois, rappelle le Dr Serog, les enfants n’étaient pas autorisés à parler à table, aujourd’hui, c’est devenu le lieu des mises au point, des discussions à bâtons rompus. « Quand l’atmosphère est apaisée, le dialogue peut s’ouvrir entre les enfants et les parents, mais aussi entre les enfants. Le lien familial se nourrit de ce partage. » Mais cet espace relationnel n’est possible qu’à la condition d’édicter certaines règles, comme de bannir la télévision ou le portable pendant les repas. « Il faut cependant que les parents soient intangibles sur les règles qu’ils entendent transmettre. Ils doivent se les appliquer à eux-mêmes. Ne pas répondre au téléphone, par exemple, vaut pour tout le monde », insiste le Dr Serog.

L’employeur relevant du régime général (ou son expert-comptable mandaté) signalera un évènement exceptionnel impactant les droits des salariés dans un délai de cinq jours suivant sa survenue : arrêt ou reprise du travail après congé parental ou d’un arrêt maladie, rupture ou fin du contrat de travail.

 

Un rituel bon pour la santé

Outre de permettre au dialogue de s’installer, le fait de fixer un cadre a également une incidence sur le comportement alimentaire des enfants. « Dans les populations où le rythme des repas est régulier et où l’on ne mange pas en regardant le petit écran, le risque de surpoids voire d’obésité est moins important que dans celles où les enfants peuvent faire n’importe quoi », confirme Patrick Serog. Bref, le plateau-télé doit rester exceptionnel !

 

Avis d'expert

« Avec l’adolescence, l’enfant traverse une période d’appropriation de sa personnalité d’adulte. Il est donc tout à fait normal qu’il rejette ce que ses parents lui donnent à table. Il n’empêche, ces derniers doivent continuer à présenter les aliments et les plats qu’ils souhaitent partager, même si leur ado n’y touche pas. C’est un rappel des bons repères dont il se souviendra plus grand et qu’il reproduira. Car dans le fond, il sait que c’est bien. » Dr Patrick Serog, nutritionniste.

 

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Cabines de bronzage : vrai / faux sur les UV artificiels

Quizz Forme et Bien Etre

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×