La Mutuelle Générale

Forme et bien être

Forme et bien être
  • Imprimer

Les bonnes résolutions de la nouvelle année

13 février 2020

Chaque mois de janvier, nous formulons nos bonnes résolutions pour la nouvelle année. Ne plus malmener son sommeil, lever le pied sur la « junk food », écraser sa dernière cigarette le 31 décembre à minuit... Se bouger et s’inscrire au club de gym est la résolution qui revient probablement le plus souvent. Un pari toujours aussi difficile à tenir. Mais des études récentes vont vous convaincre.

Pour mettre toutes les chances de son côté, choisir une seule bonne résolution


Selon un chercheur britannique, le bilan un an après avoir affirmé ses bonnes résolutions ne serait pas très glorieux, (1). D’après lui, un peu plus d’une personne résolue sur dix aurait tenu bon et atteint ses objectifs fixés au Nouvel An. Mais cela ne doit pas décourager les bonnes volontés, convaincues que cette année sera la bonne. Il semblerait en effet que, pour tenir le cap de ses bonnes résolutions, n’en sélectionner qu’une ou deux serait le gage du succès.

Se focaliser sur un objectif atteignable, raisonnable en fonction de son mode de vie et de sa personnalité, serait un bon moyen de l’atteindre. Tout au long du parcours, se féliciter des petits progrès réalisés, voire se récompenser, semble une bonne technique.

Se « remettre au sport », la tête de liste des bonnes résolutions


Comme chaque année, se « remettre au sport » figure en bonne place dans les résolutions.
Les avantages sont multiples : se maintenir en forme, s’assurer un bel avenir cardiovasculaire, mieux dormir. Baskets chaussées, abonnement à la salle de sport signé… Vous ne le regretterez pas. Si vous tenez la distance, bien entendu.
Les vertus de l’activité physique ne sont plus à démontrer : ventilation pulmonaire améliorée, prévention de l’hypertension artérielle et de l’infarctus du myocarde, masse musculaire augmentée, lutte contre le surpoids par la diminution de la masse grasse (en lien avec une alimentation équilibrée), risque de diabète de type 2 minimisé, prévention de l’ostéoporose et des chutes chez les seniors, estime de soi boostée et aide contre la dépression et l’anxiété.

Pour s’encourager à tenir fermement ses engagements, il suffit de se dire qu’un jogging par semaine (en une fois ou au moins 50 minutes par semaine), c’est déjà 30 % de risque de décès en moins (2). La compilation de nombreuses études menées sur un total de plus de 230 000 participants a conclu à un risque de décès et de maladie cardiovasculaire et toutes causes confondues réduit, ainsi qu’un risque de cancer diminué d’environ 25 % en moyenne.

Et si vous êtes motivés, pourquoi ne pas tenter de courir un marathon ? Son effet sur la réduction de la pression et de la rigidité artérielle, importants facteurs de maladie cardiovasculaire, est impressionnante (3). Courir un premier marathon rajeunirait ses artères de quatre ans (en seulement six mois). Même en l’absence de plaque d’athérome dans les artères, même si l’on est en bonne santé, les artères se rigidifient avec l’âge. C’est un facteur de risque reconnu d’accidents vasculaires cérébraux, d’infarctus du myocarde, de démence et de maladies rénales. Des artères rigides augmentant la pression artérielle, l'activité physique permettrait de conserver des artères plus souples.

Laisser libre cours à sa fibre artistique


Pratiquer des activités artistiques peut être bénéfique pour la santé mentale et physique (4). C’est l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Europe qui l’affirme. Après avoir passé en revue la littérature sur le sujet (3 700 études provenant de 900 publications dans le monde) sa conclusion est que les arts ont un rôle majeur dans le domaine de la santé : prévention, promotion de la santé et prise en charge des pathologies.

Selon les experts, les activités artistiques peuvent servir à compléter ou améliorer les protocoles thérapeutiques dans les structures de soins. La pratique de la danse pour améliorer les scores moteurs dans la maladie de Parkinson, le fait d’écouter ou de jouer de la musique pour minorer les effets secondaires des thérapies anticancéreuses… voilà quelques-uns des exemples de bienfaits pour la santé physique et mentale.

Cette année, se faire plaisir sera bon pour la santé.


Hélène Joubert

(1) https://richardwiseman.wordpress.com/papers/
(2) Is running associated with a lower risk of all-cause, cardiovascular and cancer mortality, and is the more the better? A systematic review and meta-analysis, British Journal of Sports Medicine Nov, 2019 DOI : 1 0.1136/bjsports-2018-100493 
https://bjsm.bmj.com/content/early/2019/09/25/bjsports-2018-100493
(3) https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S073510971938369X?via%3Dihub
Training for a First-Time Marathon Reverses Age-Related Aortic Stiffening
Volume 75, Issue 1, 7–14 January 2020, Pages 60-71
(4) Fancourt D, Finn S. What is the evidence on the role of the arts in improving health and well-being? A scoping review. Copenhagen: WHO Regional Office for Europe; 2019 (Health Evidence Network (HEN) synthesis report 67).
http://www.euro.who.int/en/publications/abstracts/what-is-the-evidence-on-the-role-of-the-arts-in-improving-health-and-well-being-a-scoping-review-2019

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Espace Adhérents
Contactez-nous depuis la rubrique « Contact » de votre Espace Adhérent Accédez ou créez votre Espace >
Ou appelez-nous
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×