En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Forme et bien être
Forme et bien être
  • Imprimer
Mais pourquoi dort-on si mal ?

Mais pourquoi dort-on si mal ?

Certains troubles du sommeil sont liés à une véritable maladie, qu'il convient de traiter pour retrouver un bon sommeil. D'autres troubles du sommeil sont davantage liés à une mauvaise hygiène de vie. Il est donc possible en rectifiant certaines habitudes de vie d'améliorer son sommeil, sans recourir à des médicaments. Petit tour d'horizon des différents troubles du sommeil et des solutions respectives.

Traiter les jambes sans repos


Sortes d'impatiences qui troublent le sommeil, le syndrome des jambes sans repos est fréquent, surtout passé la cinquantaine. Pour un tiers de patients, il existe une prédisposition familiale, mais la cause des impatiences reste à ce jour inconnue.

Cette sensation de fourmillements plus ou moins intense dans les jambes, impose un besoin urgent de bouger les jambes, pouvant empêcher de dormir. C'est ainsi que le syndrome des jambes sans repos fait partie des différents troubles du sommeil.

En cas de forme légère, le traitement des impatiences repose sur une révision de l'hygiène de vie. En effet, les jambes sans repos sont favorisées par le stress, la sédentarité, le tabac, l'alcool, l'obésité, la caféine, certains médicaments dont des antidépresseurs...

Les cas les plus sévères relèvent du traitement médicamenteux. Au cas par cas, de nombreuses familles médicamenteuses peuvent être utilisées, à commencer par les dopaminergiques, et elles peuvent être combinées entre elles : benzodiazépines, opiacés, antiépileptiques...

On retiendra que les jambes sans repos représentent un syndrome qu'il convient de diagnostiquer et de traiter... au risque d'en perdre le sommeil.

Apnées du sommeil, un syndrome à dépister !


Le syndrome d'apnées du sommeil est lui aussi une affection très fréquente et dont le risque augmente avec l'âge. Les hommes sont plus souvent concernés que les femmes, par ces multiples arrêts respiratoires qui se répètent durant la nuit.

Si ces apnées ont l'inconvénient de favoriser les ronflements (en raison d'une reprise bruyante de la respiration après chaque arrêt respiratoire), ce syndrome d'apnées perturbe également le sommeil, provoquant fatigue et insomnie diurne, et favorisant dépression, maux de tête, perte de mémoire, difficultés de concentration, etc.  Enfin, le syndrome d'apnées du sommeil constitue un important facteur de risque cardiovasculaire.

Si l'hygiène de vie peut améliorer la situation (arrêt de l'alcool, du tabac, perte de poids, etc.), le traitement du syndrome d'apnées du sommeil repose sur la pression positive continue : à l'aide d'un masque sur le nez et d'un compresseur, de l'air est insufflé afin de maintenir les voies aériennes supérieures ouvertes. Dans ce même objectif, on peut aussi également recourir à une orthèse mandibulaire.

Quelles solutions contre les ronflements ?


Le ronflement résulte d'une vibration du voile du palais. Une malformation du nez peut favoriser le ronflement, tout comme la prise d'alcool ou de tranquillisants. Le syndrome d'apnées du sommeil est également un grand pourvoyeur de ronflements. Si c'est le cas, le traitement des apnées du sommeil devrait faire cesser les ronflements et diminuer les risques cardiovasculaires inhérents à ce syndrome.

Certaines recommandations peuvent aussi atténuer les ronflements : arrêt de l'alcool, du tabac, des tranquillisants, et ne pas dormir sur le dos.  À défaut, la chirurgie peut être envisagée pour diminuer l'excès de tissu dans l'arrière-gorge ou pour élargir le passage de l'air.

Certaines techniques utilisent le laser et peuvent nécessiter plusieurs séances. Enfin, il existe des appareillages buccaux que l'on porte durant la nuit et qui maintiennent les voies respiratoires ouvertes, limitant ainsi la vibration du voile du palais.

Solutions douces contre l'insomnie


Si en cas d'insomnie sévère, les somnifères représentent une solution temporaire efficace, il est toujours préférable d'essayer au préalable des solutions plus naturelles, à commencer par modifier son hygiène de vie.

Petit rappel des grands principes pour bien dormir et éviter les insomnies :

  • Pratiquer quotidiennement une activité physique, mais éviter les séances de sport en fin de journée.
  • Pas d'alcool le soir. Si l'alcool facilite l'endormissement, le sommeil est en revanche de mauvaise qualité.
  • Pas de dîner trop copieux ni trop riche en graisses.
  • Pas de caféine dans la soirée, voire l'après-midi (à chacun d'identifier l'heure à partir de laquelle la caféine l'empêchera de dormir).
  • Pas d'activité excitante le soir : discussions animées, jeux, travail... Inversement, privilégier les activités calmes, relaxantes et déstressantes. 
  • Réserver son lit au sommeil et non à la télé, aux jeux vidéo, à l'ordinateur...
  • Tisanes : certaines plantes favorisent l'endormissement.
  • La température modérée de la chambre (18-19°C suffit) et l'humidité sont des paramètres importants, tout comme l'obscurité, l'absence de bruit et une bonne literie. Veillez  également à aérer votre chambre tous les jours pendant au moins 10 minutes.
  • Adopter des horaires réguliers de lever et de coucher, y compris les week-ends !
  • Et en cas de symptômes dépressifs, il faut consulter.

En matière de sommeil, nous sommes tous différents. Certains remèdes fonctionnent chez certains et pas chez d'autres, il faut les tester, voire les aménager afin de trouver ceux qui vous réussissent et d'éviter ceux qui, inversement, vous empêchent de trouver le sommeil. C'est le cas par exemple du lait chaud avant de se coucher ou du bain.

N'hésitez pas à consulter votre médecin. Même en matière d'hygiène de vie, il peut vous aider et vous conseiller de façon personnalisée.

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Cabines de bronzage : vrai / faux sur les UV artificiels

Quizz Forme et Bien Etre

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×