En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Forme et bien être
Forme et bien être
  • Imprimer
Peur des araignées : comment surmonter l'arachnophobie ?

Peur des araignées : comment surmonter l'arachnophobie ?

La peur des araignées est une peur irrationnelle.Peu importe, leurs grandes pattes velues effrayent une grande partie d'entre nous et les toiles qu'elles tissent pour piéger leurs proies n'ont rien de rassurant, sans oublier l'araignée qui descend suspendue au bout de son fil de soie.Une personne sur quatre aurait peur des araignées...Selon le degré de notre phobie, quelle technique pour se débarrasser de la peur des araignées ?

L'arachnophobie : une personne sur quatre

Aussi petite soit-elle, une araignée (de la famille des arachnides) peut faire monter au plafond près d'une personne sur quatre. Autant dire que la peur des araignées est chose courante. Mais cette peur face à ces petites bêtes inoffensives peut être intense et parfois à l'origine d'un réel handicap. Paradoxalement, c'est une peur qui est banalisée, rarement prise en charge, les nombreuses personnes concernées choisissant de prendre sur eux et de la cacher autant que possible.

Que se passe-t-il ?

La peur est une réaction utile qui permet de se protéger face à un danger. La phobie est un dérèglement du mécanisme de la peur, provoquant une réaction démesurée et incontrôlable face à un déclencheur anodin, comme ici une araignée. La simple vue de cette petite bête peut induire l'apparition de nombreux symptômes, à commencer par une anxiété, une accélération de la respiration, une tachycardie, voire des vertiges, des maux de ventre, des crises de panique, mais aussi parfois des vomissements et des évanouissements.

Aucun élément rationnel ne peut atténuer cette réaction émotionnelle exagérée. La victime ne peut que prendre la fuite. Pis, l'arachnophobie sévère peut plonger dans l'anticipation, c'est alors la peur d'avoir peur, pouvant entraîner des handicaps dans la vie quotidienne.

On l'aura bien compris, si 40 % des Français ont peur des araignées, ces petites bêtes ne gâchent pas forcément la vie de la totalité d'entre eux. Tout dépend du degré de la phobie dont on souffre.

 

À quoi est due l'arachnophobie ?

Comme pour toutes les phobies concernant les animaux, une origine ancestrale est supposée : nos ancêtres devaient se protéger contre de dangereuses espèces d'araignées mortelles.

Mais une origine familiale est aujourd'hui plus fortement présumée : cette peur peut être transmise (involontairement) par un parent arachnophobe à ses enfants.

Dans ce même ordre d'idée, la peur des araignées est aussi culturelle : les médias, les films et certains livres véhiculant une image négative des araignées. N'oublions pas que certains peuples respectent et vénèrent les araignées...

Enfin, une expérience malheureuse peut expliquer une arachnophobie : une rencontre traumatique avec l'animal ou une morsure, réelle ou imaginaire.

 

Les araignées... Venimeuses, mais pas dangereuses pour l'homme (en France !)

Les araignées sont toutes venimeuses, leur venin leur servant à paralyser et tuer leurs proies. Mais sur les 1.600 espèces recensées en France, une seule serait dangereuse (veuve noire en Corse). De plus, les crochets d'araignées ne sont souvent pas assez durs pour pénétrer la peau. 

En cas de morsure, une légère réaction comme une petite boursouflure, un gonflement ou une démangeaison peut se manifester. Enfin, de rares réactions allergiques sont possibles. Mais comparativement aux piqûres de guêpes ou d'abeilles qui causent une quinzaine de décès chaque année en France et aux moustiques vecteurs de maladies mortelles comme le paludisme à l'origine de 2 millions de décès par an dans le monde, les morsures d'araignées sont vraiment peu dangereuses (aucun cas de décès n'a été recensé en France).

 

Quelles solutions contre la peur des araignées ?

Faites connaissance

Détendez-vous. Prenez le temps d'inspirer et d'expirer lentement. Ensuite, observez une araignée, petite ou grande à votre convenance. Si vous le pouvez, sortez votre loupe.

Si vous n'y arrivez pas, commencez par observer sa toile, parfaitement symétrique, c'est une véritable oeuvre d'art.

Les araignées sont plus utiles que nuisibles

Sachez que les araignées débarrassent votre logement de nombreux autres insectes et parasites : mouches, acariens, moustiques...

À défaut, vous pouvez également détailler des images d'araignée, afin de comprendre leur morphologie. Renseignez-vous sur leur physiologie (nombre de pattes, d'yeux, taille, couleur...) et sur leur comportement (de quoi se nourrit une araignée, comment procède-t-elle pour capturer ses proies, les attirer, comment fait-elle pour tisser sa toile, s'accoupler ? etc.). Et n'hésitez pas à faire la comparaison avec les petites bêtes qui ne vous effrayent pas : mouches, moustiques, fourmis...

L'objectif est de découvrir concrètement ce petit animal, qui, s'il effraye beaucoup de monde, en passionne d'autres à juste titre. Le simple fait de s'intéresser et de se familiariser avec les araignées, dans des circonstances sécurisées si nécessaires (livre, internet...), aide à devenir plus rationnel et à diminuer la peur en cas de rencontre.  

Pour preuve d'efficacité, cette étude américaine de la Northwestern University Feinberg School of Medicine de Chicago, ayant consisté à exposer progressivement les patients à une tarentule dans un terrarium.

En début d'expérience, l'IRM cérébrale des arachnophobes exposés à l'araignée montrait une activation importante des zones impliquées dans la peur. Deux à trois heures plus tard, après avoir essayé de toucher l'animal avec une spatule puis à travers un gant, les patients ont réussi à la toucher directement avec la main, tandis que leur IRM indiquait une nette diminution de la peur. Cet effet perdurait six mois plus tard.

 

Méthode approuvée : la thérapie cognitive et comportementale

La thérapie cognitive et comportementale est très efficace contre les phobies, dont l'arachnophobie. Elle est employée pour aider les patients à se comporter de façon plus fonctionnelle. C'est une technique de psychothérapie reconnue pour le traitement de nombreuses pathologies psychiatriques (phobies, troubles anxieux, troubles thymiques...). Elle vise à enseigner au patient comment corriger ses pensées erronées, maîtriser ses symptômes et gérer sa pathologie au quotidien.

Dans le cas de la peur des araignées, c'est précisément la technique d'exposition qui est employée pour modifier le comportement en s'entraînant à repérer les évènements de vie et les schémas cognitifs qui sont à leur origine.

Par exemple, il est demandé au patient de franchir plusieurs étapes : au début très faciles comme imaginer une araignée, puis plus difficiles comme toucher une photographie d'araignée, jusqu'à être capable de supporter la vue d'une araignée. Ensuite, le patient est invité à hiérarchiser les situations réelles en fonction de l'intensité de l'angoisse qu'elle crée : regarder une araignée en vrai, lorsqu'elle bouge, s'en approcher, etc., jusqu'à progressivement faire disparaître la peur. 
Source :

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Cabines de bronzage : vrai / faux sur les UV artificiels

Quizz Forme et Bien Etre

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×