En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Prévention
Prévention
  • Imprimer
Cancer ORL : détecter tôt les signes évocateurs

Cancer ORL : détecter tôt les signes évocateurs

Les cancers des voies aérodigestives supérieures se caractérisent par des symptômes pouvant rester longtemps très discrets. Toutefois, certains signes évocateurs peuvent attirer l'attention. Il est donc important de les connaître pour dépister précocement un cancer ORL et faciliter sa prise en charge.

Quels sont les facteurs de risque des cancers ORL ?


Les cancers ORL ont en commun des éléments favorisants bien connus : le tabagisme, l'alcoolisme, la mauvaise hygiène dentaire, certains états précancéreux, etc. Toutefois, dans 10 à 20% des cas, les patients ne présentent aucun de ces facteurs de risque, dont l'exemple type est le cancer de l'amygdale survenant souvent chez la femme sans aucun indice prédictif.

Cancer ORL : des signes évocateurs qu'il faut repérer


Ainsi certains symptômes ont été identifiés comme étant des signes d'alerte :

· une angine longue à guérir en dépit d'un traitement antibiotique et anti-inflammatoire adapté ;

· un changement de la voix (dysphonie), elle devient rauque, éteinte, trop aiguë, trop grave ou encore une fatigabilité vocale permanente ou intermittente qui persiste. L'apparition de tels signes nécessite un examen endoscopique pour établir le diagnostic ;

· des troubles de la déglutition, avec une sensation de gêne persistante lors de la déglutition associée à une douleur localisée unilatérale et à une expectoration de salive parfois mêlée de sang, doivent amener à pratiquer un examen clinique minutieux ;

· plus rarement des troubles respiratoires, avec l'apparition d'une gêne respiratoire progressive (dyspnée), dont l'origine exacte sera à déterminer (dyspnée laryngée, trachéale, bronchopulmonaire) ;

· une inflammation infectieuse des ganglions (adénopathie), nécessitant un examen précis.

Des symptômes à dépister tôt


En cas de doute il est indispensable de mener les explorations jusqu'à l'endoscopie sous anesthésie générale pour voir la tumeur, son étendue, sa localisation exacte et rechercher une éventuelle deuxième localisation (présente dans 40% des cas). Une biopsie sera alors réalisée, seul élément permettant de porter un diagnostic formel.

Dépister ces signes au plus tôt permet la mise en place d'une thérapeutique contre un cancer ORL plus efficace et donc moins invalidante.

Dr Philippe Presles

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Hépatite : avez-vous des raisons de vous faire dépister ?

Quizz Prevention

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×