La Mutuelle Générale

Prévention

Prévention
  • Imprimer

Faire du sport et bien manger : Comment ne pas tomber dans l’excès ?

14 août 2020

Il est recommandé d’avoir une alimentation équilibrée et de faire du sport. Mais quand ces bonnes habitudes deviennent des obsessions, elles peuvent avoir des conséquences dangereuses.

Sur instagram, certaines « influenceuses » - surtout des femmes - défendent la fitspiration. Elles partagent avec leur communauté les menus de leurs semaines et leur rythme d’entraînement sportif. Car la fitspiration est définie comme un mode de vie, prônant à la fois la healthy food, un anglicisme pouvant se traduire par la nourriture bonne pour la santé, et la pratique d’une activité physique régulière. A priori, rien de dangereux. Mais cette tendance, fondée sur le culte du corps, est parfois suivie de façon obsessionnelle par ses adeptes. C’est notamment le cas de certaines jeunes filles, qui idéalisent plus facilement ces femmes qui s’affichent comme des modèles sur les réseaux sociaux. « Il faut manger de tout et n’abuser de rien, la vie c’est un équilibre et quand on est dans l’excès de l’équilibre, ce n’est pas bon non plus, assure Bertrand Legrand, médecin généraliste. Rien ne doit être obsession, on peut toujours faire un excès du moment qu’il ne devient pas une habitude. »

Des risques de malnutrition

Cette tendance à surveiller son alimentation, de façon parfois déraisonnable, est jugée dangereuse par certains médecins. Ils y voient un risque de troubles du comportement alimentaire (TCA), comme l’orthorexie. Les personnes qui en sont atteintes contrôlent de façon drastique la qualité et la provenance de chaque produit consommé, anticipent chaque repas, traquent les valeurs nutritionnelles. « C’est souvent fondé sur des théories négatives abusives et injustifiées, explique Maia Baudelaire, nutritionniste. Comme, par exemple, s’interdire de manger du riz blanc qui serait moins bon que du riz complet. » Cette volonté de maîtrise totale peut même aboutir, dans de rares cas, à une malnutrition ou un isolement social.

Faire du sport nécessite de bien manger

Côté sport, l’obsession n’est pas bonne non plus. Le rythme d’entraînement doit être établi avec plaisir et envie pour qu’il dure et soit bénéfique. « Il faut s’éloigner des réseaux sociaux qui prônent le culte des corps parfaits et musclés avec une pratique du sport abusive tous les jours », développe Maia Baudelaire. Il peut y avoir un risque de surentraînement qui est lié, dans le cas de TCA comme l’anorexie, à une volonté de perdre du poids. Ici, l’activité sportive n’est plus saine, elle devient maladive. « A force d’être dans le contrôle de tout, l’alimentation n’est souvent plus adaptée au rythme d’activité physique, poursuit la nutritionniste. Le danger est de ne plus avoir suffisamment d'énergie et de se blesser. »

Garder le plaisir de faire du sport et de manger

Pour ne pas tomber dans ces travers, la clé est de garder une alimentation saine, variée et équilibrée, sans excès mais sans privation non plus. Le but est de conserver le plaisir de manger et de faire du sport. « Lorsqu’on commence à s’interroger sur son alimentation, il faut consulter un nutritionniste pour éviter les erreurs et faire le point sur les « on dit », » conclut Maia Baudelaire. Avec lui, vous apprendrez la notion d’équilibre alimentaire, corrigerez ce qui ne va pas et mettrez en place un plan alimentaire adapté aux besoins. » Une façon d’arriver aux mêmes résultats qu’avec la fitspiration, sans aucun risque pour l’organisme et le mental. Avec, en plus, un soutien humain encourageant et motivant !

Léa Casian

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Espace Adhérents
Contactez-nous depuis la rubrique « Contact » de votre Espace Adhérent Accédez ou créez votre Espace >
Ou appelez-nous
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×