En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Prévention
Prévention
  • Imprimer
Fumeurs : quel est votre risque de BPCO ?

Fumeurs : quel est votre risque de BPCO ?

 

Le risque de BPCO est très sérieux chez les fumeurs. Mais à partir de quelle intensité de tabagisme ? L'âge de début du tabagisme est-il si important ? Quelle est la différence entre une bronchite chronique et une BPCO ? Réponses concrètes à toutes ces questions.

 

Bronchite chronique ou BPCO ?

La bronchite chronique n'est pas une maladie mais un symptôme qui se caractérise par une toux grasse matinale. Elle indique une exposition à des facteurs de risque, le tabagisme avant tout. La toux tend à disparaître à l'arrêt du tabagisme (en quelques mois, voire plus).

En revanche, la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou obstruction bronchique chronique est une maladie liée au tabac qui persiste à son arrêt, et qui s'accompagne d'un essoufflement d'autant plus redoutable qu'il devient progressivement très handicapant et retentit fortement sur la qualité de vie (lorsque l'essoufflement apparaît, la capacité respiratoire a déjà diminué de moitié). A terme, la BPCO expose à l'insuffisance respiratoire, nécessitant une assistance sous oxygène.


Bronchite chronique et BPCO sont donc bien distinctes mais peuvent également coexister, tandis qu'une bronchite chronique constitue par ailleurs un facteur de risque de BPCO et représente ainsi un signal d'alerte.

Quel est le risque pour un fumeur d'être atteint de BPCO ?

Si l'on prend 100 fumeurs (à un moment donné et de tous âges), 50% sont atteints d'une bronchite chronique et 20% d'une BPCO (certains l'ignorent).

Si l'on prend 100 fumeurs âgés de 65 ans, 50% ont une BPCO.

Si l'on considère tous les sujets de plus de 40 ans qui ont fumé 1 paquet/jour pendant au moins 10 ans (ou 2 paquets/jour pendant 5 ans), le risque de BPCO est de l'ordre de 30%.

Les fumeurs qui poursuivent leur tabagisme jusqu'à l'âge de 65 ans ont un risque de 50% de développer une BPCO.

Autrement dit, plus on fume, plus le tabagisme est important et durable, plus le risque s'accroît.

Et plus on débute tôt le tabagisme, plus les risques sont importants, particulièrement avant l'âge de 20 ans, car la croissance pulmonaire n'est pas encore terminée.

Pire, quelqu'un qui a commencé à fumer avant 15 ans peut développer une BPCO vers la trentaine...

Inégalité des sexes face à la BPCO ?

L'inégalité des sexes n'est plus dans la mesure où le nombre croissant des fumeuses s'est traduit par un nombre grandissant de femmes atteintes de BPCO.

Il y a une vingtaine d'années, la proportion était de l'ordre de 80% d'hommes et 20% de femmes. Aujourd'hui l'écart se resserre et le rapport a même atteint 50% /50% aux Etats-Unis.

Les chiffres de la BPCO

En France, 3 à 3,5 millions de personnes souffrent de BPCO. Environ 1 million d'entre eux ont atteint le stade symptomatique, dont 100.000 le stade de l'insuffisance respiratoire nécessitant l'administration continue d'oxygène. Chaque année, la BPCO est responsable de 16.000 décès en France.

Le dépistage de la BPCO

En pratique, tous les fumeurs de longue date doivent faire mesurer leur souffle, indicateur de l'état de l'obstruction de leurs bronches. Nombre de médecins généralistes sont équipés d'un petit appareil de mesure du souffle, sinon, rendez-vous chez un pneumologue.

 

Isabelle Eustache

 

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Hépatite : avez-vous des raisons de vous faire dépister ?

Quizz Prevention

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×