En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Prévention
Prévention
  • Imprimer
L'insuffisance cardiaque : quand le coeur faiblit

L'insuffisance cardiaque : quand le coeur faiblit

Si le muscle cardiaque ou les valves sont endommagés, le coeur devient de moins en moins efficace. En cas d'insuffisance cardiaque, tous les organes en souffrent et fonctionnent moins bien, eux aussi, entraînant à la longue de graves complications. Pour ne pas en arriver là, la Journée européenne de l'insuffisance cardiaque souligne l'importance du dépistage et informe les Francais sur les symptômes à repérer.

Insuffisance cardiaque : état des lieux


En France, 600.000 personnes sont touchées par l'insuffisance cardiaque, avec chaque année 100.000 nouveaux cas diagnostiqués. Cette maladie se traduit par une forte mortalité. La Société française de cardiologie indique que la moitié des patients décèdent dans les 5 ans suivant le diagnostic. Pourtant, les traitements ont fortement progressé. Il faut donc maintenant améliorer le dépistage précoce et identifier les personnes à risque.

L'insuffisance cardiaque, c'est quoi exactement ?


L'insuffisance cardiaque indique que le coeur n'arrive plus à pomper efficacement le sang et à le faire circuler normalement dans l'organisme, le muscle ou les valves cardiaques étant endommagés. Les organes ne reçoivent alors plus suffisamment d'oxygène ni d'éléments nutritifs. Ils fonctionnent moins bien et comme au ralenti. Au début, le corps s'adapte, compense. Mais à la longue, cette adaptation contribue à affaiblir davantage le coeur. De plus, les reins n'arrivent plus à éliminer les déchets, expliquant certains des symptômes et complications.

Qui est à risque d'insuffisance cardiaque ?

 

  • Les personnes atteintes d'une maladie cardiaque.


  • Les sujets ayant présenté un infarctus du myocarde ou souffrant d'angine de poitrine,
  • Les hypertendus.


  • Les personnes ayant des antécédents familiaux d'insuffisance cardiaque.


  • Les personnes qui fument, qui ont une consommation excessive d'alcool ou de drogues.


  • Enfin, les personnes obèses ou diabétiques présentent également des facteurs de risque d'insuffisance cardiaque.
     

 

Quels sont les symptômes de l'insuffisance cardiaque ?


L'insuffisance cardiaque se traduit par une mauvaise circulation sanguine dans tout l'organisme, par une rétention de liquide et une congestion pulmonaire, expliquant la manifestation des symptômes suivants :
 

  • Essoufflement.


  • Toux.


  • Respiration sifflante.


  • Gonflement des chevilles.


  • Rythme cardiaque rapide.


  • Vertige.


  • Fatigue, lassitude.


  • Prise de poids inexpliquée sur une courte période.


  • Perte d'appétit.


  • La dépression et l'anxiété sont des symptômes d'ordre émotionnel souvent associés à l'insuffisance cardiaque.





La survenue de tels symptômes doit vous amener à en parler à votre médecin car il s'agit peut-être de votre coeur qui peine à remplir la tâche qui lui incombe.

Plus le diagnostic sera porté tôt, plus la prise en charge sera efficace, permettant une bonne qualité de vie malgré cette grave maladie et de prévenir les complications.

À l'occasion de cette journée européenne de l'insuffisance cardiaque, la Société française de cardiologie souligne également le rôle du patient dans le traitement de la maladie. En effet, la surveillance est essentielle pour dépister précocement une aggravation et l'enrayer.

 

Isabelle Eustache

Si le muscle cardiaque ou les valves sont endommagés, le coeur devient de moins en moins efficace. En cas d'insuffisance cardiaque, tous les organes en souffrent et fonctionnent moins bien, eux aussi, entraînant à la longue de graves complications. Pour ne pas en arriver là, la Journée européenne de l'insuffisance cardiaque souligne l'importance du dépistage et informe les Francais sur les symptômes à repérer.

Insuffisance cardiaque : état des lieux


En France, 600.000 personnes sont touchées par l'insuffisance cardiaque, avec chaque année 100.000 nouveaux cas diagnostiqués. Cette maladie se traduit par une forte mortalité. La Société française de cardiologie indique que la moitié des patients décèdent dans les 5 ans suivant le diagnostic. Pourtant, les traitements ont fortement progressé. Il faut donc maintenant améliorer le dépistage précoce et identifier les personnes à risque.

L'insuffisance cardiaque, c'est quoi exactement ?


L'insuffisance cardiaque indique que le coeur n'arrive plus à pomper efficacement le sang et à le faire circuler normalement dans l'organisme, le muscle ou les valves cardiaques étant endommagés. Les organes ne reçoivent alors plus suffisamment d'oxygène ni d'éléments nutritifs. Ils fonctionnent moins bien et comme au ralenti. Au début, le corps s'adapte, compense. Mais à la longue, cette adaptation contribue à affaiblir davantage le coeur. De plus, les reins n'arrivent plus à éliminer les déchets, expliquant certains des symptômes et complications.

Qui est à risque d'insuffisance cardiaque ?

 

  • Les personnes atteintes d'une maladie cardiaque.


  • Les sujets ayant présenté un infarctus du myocarde ou souffrant d'angine de poitrine,
  • Les hypertendus.


  • Les personnes ayant des antécédents familiaux d'insuffisance cardiaque.


  • Les personnes qui fument, qui ont une consommation excessive d'alcool ou de drogues.


  • Enfin, les personnes obèses ou diabétiques présentent également des facteurs de risque d'insuffisance cardiaque.
     

 

Quels sont les symptômes de l'insuffisance cardiaque ?


L'insuffisance cardiaque se traduit par une mauvaise circulation sanguine dans tout l'organisme, par une rétention de liquide et une congestion pulmonaire, expliquant la manifestation des symptômes suivants :
 

  • Essoufflement.


  • Toux.


  • Respiration sifflante.


  • Gonflement des chevilles.


  • Rythme cardiaque rapide.


  • Vertige.


  • Fatigue, lassitude.


  • Prise de poids inexpliquée sur une courte période.


  • Perte d'appétit.


  • La dépression et l'anxiété sont des symptômes d'ordre émotionnel souvent associés à l'insuffisance cardiaque.





La survenue de tels symptômes doit vous amener à en parler à votre médecin car il s'agit peut-être de votre coeur qui peine à remplir la tâche qui lui incombe.

Plus le diagnostic sera porté tôt, plus la prise en charge sera efficace, permettant une bonne qualité de vie malgré cette grave maladie et de prévenir les complications.

À l'occasion de cette journée européenne de l'insuffisance cardiaque, la Société française de cardiologie souligne également le rôle du patient dans le traitement de la maladie. En effet, la surveillance est essentielle pour dépister précocement une aggravation et l'enrayer.

 

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Hépatite : avez-vous des raisons de vous faire dépister ?

Quizz Prevention

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×