En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Prévention
Prévention
  • Imprimer
Le retour de la goutte

Le retour de la goutte

Il y a une cinquantaine d'années encore, la goutte était une maladie devenue plutôt rare. Or aujourd'hui, les crises de gouttes font souffrir de plus en plus de Français. Comment repérer cette maladie rhumatismale, la traiter et comment prévenir les récidives ?

La goutte, une maladie en pleine recrudescence


Fréquente au cours des siècles passés, la goutte s'est progressivement faite plus discrète.

Or depuis une cinquantaine d'années, on assiste à une recrudescence de cette maladie rhumatismale. Avec 600.000 personnes touchées aujourd'hui, le nombre de cas de gouttes a doublé en France depuis 1970. En cause, l'évolution de notre mode d'alimentation (trop riche, trop sucrée, trop alcoolisée) qui favorise les excès d'acide urique à l'origine de la goutte.

Une maladie très douloureuse


La goutte se manifeste par des douleurs articulaires très vives, survenant par crises et débutant souvent la nuit. L'hypersensibilité dans les articulations, touchant le plus souvent la base du gros orteil, peut aller jusqu'à empêcher de poser le pied par terre, voire rendre insupportable la simple présence d'un drap sur le pied. La goutte peut aussi toucher le dos du pied, la cheville, le genou, parfois aussi le poignet ou les doigts.

C'est généralement la survenue d'une crise de goutte qui révèle la maladie.

Trop d'acide urique dans le sang


Cette maladie est due à une accumulation d'acide urique dans le sang, favorisant la formation de cristaux d'urate de sodium dans les articulations. L'organisme produit lui-même de l'acide urique, mais cet élément provient aussi de la dégradation de certains aliments, comme le gibier, les abats, les viandes en sauce, les coquillages et certains alcools.

La goutte aurait également une origine génétique : certaines personnes éliminant plus difficilement l'acide urique ou produisant de l'acide urique en excès. L'âge, certaines maladies (insuffisance rénale, leucémies) et certains médicaments augmentent également le risque de souffrir de la goutte.

Comment soigner la goutte ?


La douleur est soulagée à l'aide de médicaments anti-inflammatoires et d'antalgiques. Attention, pas d'aspirine, molécule qui interfère avec l'élimination urinaire de l'acide urique. On peut également recourir à des applications de glace sur l'articulation douloureuse.

La colchicine, malgré des effets secondaires en cas de surdosages (diarrhées), est très efficace pour traiter les crises de gouttes. Et celle-ci sera d'autant plus efficace qu'elle est prise tôt, dès le début des symptômes.

Comment prévenir la crise de goutte ?


Il existe un traitement hypo-uricémiant, permettant de prévenir la récidive des crises de gouttes. Mais la prévention repose sur des mesures diététiques, visant notamment à limiter les aliments contenant des purines, substances dégradées en acide urique : alcool, bière sans alcool, abats, anchois, fruits de mer, asperges, épinards, légumineuses. Mais aussi en limitant les boissons sucrées (2). 

On recommande également de boire beaucoup d'eau pour favoriser l'élimination de l'acide urique par les reins (1). 

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Hépatite : avez-vous des raisons de vous faire dépister ?

Quizz Prevention

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×