En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale
Prévention
Prévention
  • Imprimer

Les plantes anti-pollution : à cultiver chez soi et au travail !

06 Février 2018

 

Le principe est simple : épurer l'air par les plantes. Notre environnement intérieur (domicile, lieu de travail…) concentre encore plus de polluants que l'extérieur. Recourir à des plantes judicieusement choisies pour respirer un air plus sain chez soi est une idée fort intéressante.

 

Les plantes absorbent certains polluants

Notre habitat est un véritable concentré de polluants. En effet, la plupart des matériaux dégagent des composés organiques volatils (COV) extrêmement toxiques, dont le plus courant se dénomme formaldéhyde. Les COV proviennent par exemple des peintures, colles, vernis, solvants, laques…, mais aussi des vêtements qui reviennent du pressing, de tous les meubles de cuisine et autres étagères en contreplaqué, des moquettes, produits de vitrification, désodorisants, parfums, isolants (laine de roche, de verre, linoléum…), de tous les produits de combustion (gaz, bois, tabac…) et même de l'eau de la douche (chloroforme) !Bref, tout espace confiné concentre des COV. L'aération est une des meilleures facons de diminuer les concentrations en COV, mais cultiver certaines plantes chez soi semble une solution supplémentaire très intéressante. Comme l'indique clairement l'Association Plant'Airpur, les feuilles absorbent les polluants de l'air, lesquels sont ensuite convertis dans les racines en produits organiques, nutriments de base pour la plante. Et chaque plante a ses propres particularités, ses préférences. Des études scientifiques très sérieuses sont actuellement en cours dans de nombreux pays, avec par exemple en France le programme Phytair, dont l'objectif est de mettre en évidence les propriétés épuratrices des plantes en pot vis-à-vis de très nombreuses substances polluantes.

 

Quelles sont les plantes les plus performantes en matière d'épuration ?

Plants for People (une initiative internationale visant à diffuser des informations sur les bénéfices apportés par les plantes dans l'environnement du travail) propose sur son site une liste des plantes les plus efficaces en fonction du type de polluants qu'elles sont capables d'extraire (voir ci-dessous). Une autre liste, certes plus concise, mais plus pratique, a été proposée (1) :

  • Tabac : sansevieria, chlorophytum, pothos dracanea.
  • Electromagnétique (ordinateur, matériel TV, hi-fi, vidéo…) : cactus.
  • Peintures, détergents, colles provenant des moquettes, meubles en contreplaqué, mousses d'isolation, teintures : lierre, aloé vera, ficus.
  • Solvants : chrysanthème.

Dans leur livre "100 réflexes pour rajeunir en beauté", Isabelle Delaleu, Anne Dufour et Muriel Gaudin, ajoutent que les plantes aident également à lutter contre les microbes, les moisissures et autres polluants hors COV. "Les conifères, le dieffenbachia, les bégonias, les chrysanthèmes et les géraniums libèrent dans l'air des substances antibactériennes et même des antibiotiques".Et enfin, des plantes dont les feuilles jaunissent, pâlissent ou se colorent de noir, ne souffrent pas forcément du mode d'arrosage, mais signalent peut-être plutôt un excès de COV. A vous de mener l'enquête ! Reste que de nombreuses plantes peuvent se révéler toxiques pour les enfants et les animaux qui auraient l'idée de les goûter. Alors placez-les toujours hors de leur portée.

(1) Isabelle Delaleu, Anne Dufour et Muriel Gaudin, "100 réflexes pour rajeunir en beauté", éditions Leduc.S.

 

Quelles sont les plantes particulièrement appropriées à assainir l'air dans des endroits clos ?

(Liste proposée par Plants for People sur son site internet : www.plants-for-people.org

Les plantes qui décomposent bien le formaldéhyde (contreplaqué, moquette, colles, tissu, enduits, peintures…)

Aloe barbadensis, Chlorophytum elatum, Philodendron selloum, Dradaena fragrans 'Massangeana', Epipremnum aureus, Syngonium podophyllum, Chrysanthemum morifolium, Gerbera jamesonii, Dracaena deremensis 'Warneckii'

Les plantes qui décomposent bien le benzol (peintures, solvants…)

Hedera helix, Spathiphyllum, Dradaena marginata, Epipremnum aureus, Dracaena deremensis 'Warneckii', Sansevieria trifasciata, Aglaonema modestum

Les plantes qui décomposent bien le trichloréthylène (diluants, retour de pressing…)

Spathiphyllum, Dracaena deremensis 'Warneckii', Dracaena deremensis 'Janet Graig', Dradaena marginata, Sansevieria trifasciata, Hedera helix

Les plantes qui décomposent bien le dioxyde de carbone (produits de combustion)

Chlorophytum elatum, Epipremnum aureus


Pour en savoir plus

Association Plant'Airpur : www.plantairpur.fr Plants for People : www.plants-for-people.org

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article
avec vos proches
layer
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
×
×
×
×