Prévention : La Mutuelle Générale multiplie les actions

8 août 2018

Mieux vaut prévenir que guérir ! Au-delà des services de prévention proposés par La Mutuelle Générale, sa Fondation soutient également de nombreux projets qui participent de cet adage.

Diététique et bien-être : des conseils adaptés

Bien s’alimenter, c’est capital, quel que soit son âge et son état de santé. C’est pourquoi La Mutuelle Générale a mis en place le programme « On mange quoi ? ». Au menu, conseils et recettes adaptés à vos besoins. Pour bénéficier de ce programme, rendez-vous sur notre page dédiée (onmangequoi.lamutuellegenerale.fr) et/ou sur la page Facebook (@onmangequoi). Autre dispositif pour vous accompagner : « Bien vivre son âge ». Conçu pour nos adhérents de 55 ans et plus, il consiste en une vingtaine de conseils pratiques qui vous aideront dans toutes vos démarches (dépistage, aide à la personne…). Pour s’inscrire, rendez-vous sur le site Internet de La Mutuelle Générale, rubrique Le Mag (pages Les années retraite, vivez plus !) ou sur la page Facebook.

Réflexions sur la place de la prévention en santé

Quel cadre pour la mise en place d’une démarche plus globale de prévention au sein de l’offre de La Mutuelle Générale ? Pour répondre à cette question, nous nous sommes associés à la Chaire Prevent’Horizon lancée par deux laboratoires de l’université Lyon 1. Cette initiative vise à développer une offre de santé toujours plus innovante qui s’appuiera sur de nouveaux programmes de prévention mieux adaptés à la réalité de nos adhérents.

La Fondation de La Mutuelle Générale

Faciliter le maintien à domicile et lutter contre l’isolement des personnes en perte d’autonomie, tel est le credo de la chaire Maintien@Domicile (M@D) que soutient la Fondation de La Mutuelle Générale. La chaire M@D a pour mission le développement d’activités de recherche et de formation afin d’améliorer le quotidien des personnes fragilisées. Comment ? Par exemple en testant des équipements ou des services (numériques notamment) dédiés à l’accompagnement.
Ralentir l’évolution de la maladie de Parkinson grâce à l’utilisation d’un dispositif émettant de la lumière proche de l’infrarouge… Tel est le pari de l’équipe du Pr Alim-Louis Benabid, neurochirurgien et physicien rattaché au CHU de Grenoble. Reste à évaluer la fonctionnalité et la durabilité du dispositif en question afin de proposer rapidement une application clinique. C’est précisément l’objet du soutien que la Fondation de La Mutuelle Générale a décidé d’apporter à ce projet.