En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Prévention
Prévention
  • Imprimer
Tabac et rechute : sommes-nous tous égaux ?

Tabac et rechute : sommes-nous tous égaux ?

Arrêter de fumer est une entreprise très difficile. Tous les fumeurs n'y arrivent pas et dans tous les cas, rarement à la première tentative. Ensuite, une seconde épreuve attend les ex-fumeurs : la rechute. Elle n'est pas inéluctable et pour cela, il est préférable de s'y préparer et de développer à l'avance les stratégies gagnantes.

Quels sont les facteurs de risque de la rechute ?

Il est évident que les facteurs de risque d'entrée et de maintien dans le tabagisme jouent aussi un rôle dans celui de la ou des rechutes. Dépression, autres maladies, émotions, anxiété, stress, deuil, séparation, perte d'emploi, consommation d'autres drogues, de cannabis, d'alcool, etc. D'autres évènements de la vie peuvent intervenir, mais dans le cas des rechutes, les facteurs environnementaux jouent un rôle prépondérant.

L'environnement du fumeur : à revoir pour mieux prévenir

Si un deuil, l'annonce d'une maladie ou la perte d'un emploi augmentent considérablement les risques de rechute, l'environnement immédiat de l'ex-fumeur doit aussi être modifié. Il convient d'anticiper les situations multi-quotidiennes susceptibles d'inciter à la prise d'une cigarette. Certaines sont communes à la majorité des fumeurs, d'autres beaucoup plus personnelles : soirée entre amis, sortie du ciné, seul en voiture, boire un café, après une réunion, en période de stress, de difficultés professionnelles ou familiales, en cas de conflits, de prise de poids, etc.

Le déconditionnement


Des stratégies d'évitement sont à mettre en place après avoir repéré les situations les plus à risques.

Vous allez devoir anticiper vos réactions et réapprendre à adopter un comportement autre que celui de prendre une cigarette. C'est ce que l'on appelle « le déconditionnement ». Certaines personnes peuvent y arriver seules à certains moments de leur vie, d'autres auront besoin d'une aide thérapeutique, psychologique, voire de suivre une thérapie cognitive et comportementale, dont les résultats dans le sevrage tabagique ont déjà été démontrés et qui est recommandée par les autorités de santé. Bien entendu, les substituts nicotiniques sont là aussi indiqués car en parallèle ils calment la dépendance physique.

Rechutes : tous égaux ?

À noter que si nous ne sommes pas tous égaux face à l'entrée dans le tabagisme, nous ne le sommes pas non plus face à la rechute :

  • la motivation à l'arrêt n'est pas la même pour tout le monde et elle évolue dans le temps ;
  • nous n'avons pas tous les mêmes fragilités individuelles à un moment donné (antécédents de dépression, anxiété, stress, maladie chronique, consommation de drogues, traitement médicamenteux, etc.) ;
  • et bien sûr, nous n'avons pas tous le même degré de dépendance tant physiologique que psychologique.

Tous ces facteurs feront la différence et expliqueront pourquoi certains ex-fumeurs rechutent vite, et/ou souvent. Mais attention, cela sous-entend également que le risque de rechute est susceptible de diminuer à d'autres périodes de la vie, plus calmes, moins stressantes, moins conflictuelles. Donc pas de fatalité ! Le plus important est de toujours garder à l'esprit qu'une rechute ne signifie pas l'échec, mais un pas de plus vers la future réussite. Autrement dit il ne faut jamais abandonner !

Un dernier conseil, faites-vous aider (substituts nicotiniques, thérapie cognitive et comportementale) et soyez entouré (médecin traitant, tabacologue, infirmière...). Être encadré par un professionnel de santé fait plus que doubler les chances de réussite.
Source :

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Hépatite : avez-vous des raisons de vous faire dépister ?

Quizz Prevention

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×