jeune femme attention concentration travail

Comment rester attentif au travail ?

6 min / 18 juillet 2022

La concentration est un ingrédient indispensable de la productivité et du bien-être au travail. Alors que nos outils numériques ne cessent de solliciter notre attention, rester concentré s’avère de plus en plus compliqué, en présentiel comme en télétravail. Le point sur la situation et les moyens d’améliorer notre concentration avec Géraldine Le Guillou, coach professionnelle et fondatrice du cabinet Organiz’Action.

 

Une « crise de l’attention » ?

La crise Covid-19 et les confinements successifs ont bouleversé l’organisation du travail pour des millions de Français. Avec quelles conséquences sur notre concentration ? Surplus de réunions et de tâches à faible valeur ajoutée, complexification de la communication interne, diminution des échanges informels entre collègues au profit des emails, messageries instantanées et outils de visioconférence… « L’avènement du travail hybride a entraîné une accumulation de tâches et un floutage des frontières entre vie professionnelle et vie personnelle, qui ont altéré nos capacités de concentration », souligne Géraldine Le Guillou. 

La coach professionnelle nuance toutefois ce constat : « Le ressenti de la crise a pu être très différent selon les professions, les tranches d’âge, les situations familiales ou encore tout simplement les appétences de chacun, précise-t-elle. Quand certains en ont profité pour ralentir et faire des activités plus contemplatives, d’autres l’ont au contraire plus mal vécue, en travaillant davantage, parfois jusqu’au surmenage ».

Alors, a-t-on de plus en plus de mal à se concentrer ? C’est en tout cas ce que tend à montrer une étude menée en 2022 par l’institut YouGov pour le magazine Management, portant sur le rapport au temps des salariés français. Elle relève que 40 % des salariés ont le sentiment de perdre leur temps au travail. Une perte de temps liée, pour 1/3 d’entre eux, aux interruptions par des collègues et à un trop grand nombre de réunions et de tâches administratives à effectuer, qui les éloignent de leurs missions principales.

Et c’est justement cela qui est au cœur de notre perte d’attention : la sursollicitation.

télétravail à la maison

Comment télétravailler dans de bonnes conditions ?

Pour préserver le bien-être et la santé de vos salariés en télétravail, Flex a conçu un dispositif de sensibilisation en ligne autour de 4 modules : gestes et postures, gestion du sommeil, gestion du stress et nutrition.

Qu’est-ce qui nous déconcentre ?

Depuis une dizaine d’années, l’essor des smartphones a considérablement modifié notre rapport à l’information et aux pratiques sociales. Connectés en permanence, abreuvés d’informations en continu, nous imaginons de moins en moins rester éloignés de nos écrans. Lorsque cela se produit, nous avons l’impression de rater quelque chose, d’où nos usages quasi addictifs en la matière, y compris lors des moments de pause qui n’en sont plus vraiment. Et la situation ne va pas en s’améliorant, à en croire l’étude mondiale State of Mobile 2022, menée par App Annie, société spécialisée dans l’analyse de données mobiles : nous avons passé environ cinq heures par jour sur notre téléphone en 2021, soit 30 % de plus qu’en 2019 !

Mais les sources de distraction ne sont pas que technologiques, alerte Géraldine Le Guillou : « Ce sont aussi nos supérieurs, nos collègues, nos clients qui, lorsqu’ils nous sollicitent, agissent un peu à la manière d’une balle de tennis, perturbent le terrain adverse – le nôtre –, et viennent impacter notre gestion du temps. Cette sollicitation permanente finit par créer une saturation cérébrale, une charge mentale qui peut parfois mener au burn-out ».

Comment maintenir notre productivité et notre bien-être au travail ?

Géraldine Le Guillou identifie 4 signaux à surveiller pour éviter de perdre toute attention au travail :
- la nécessité – réelle ou éprouvée – d’être en permanence multitâche ;
- des interruptions et sollicitations trop fréquentes de la part de nos collègues ou managers ;
- une démultiplication de nos canaux de contact ;
- une trop grande confusion entre notre vie personnelle et notre vie professionnelle.

Comment améliorer notre concentration ?

Au-delà de ces signaux d’alerte, il existe quelques actions relativement simples à mettre en place pour renforcer notre attention au travail :

Bloquer les notifications

Géraldine Le Guillou recommande de fermer ses applications de messagerie ou simplement de mettre l’écran de son téléphone face contre table lors de phases de travail, afin de retrouver du pouvoir d’agir : « En choisissant le moment où je consulte mes messages, je ne subis plus les impacts de l’extérieur et je peux mieux me focaliser sur ce que je suis en train de faire ».

Se fixer des micro-objectifs et réaliser une tâche à la fois

Être « multitâche » ne rime pas forcément avec efficacité ! Pour rendre un objectif plus réalisable et améliorer notre productivité, nous avons tout intérêt à fractionner les tâches et à les réaliser une par une. Évitons par exemple de répondre à un email tout en lisant un article avec un podcast en fond sonore !

Minuter ses tâches

Perdre trop de temps dans la réalisation d’une tâche a des conséquences sur notre charge mentale : « Tant que le dossier n’est pas clôturé, il reste en mémoire et peut provoquer une sensation de surmenage », explique Géraldine Le Guillou. Afin d’éviter cet écueil, nous pouvons nous fixer un temps imparti pour chaque activité… et surtout nous y tenir !

Faire des pauses

La coach professionnelle insiste sur la nécessité de se reposer, mais également de se « re-pauser », c’est-à-dire de marquer des pauses régulières entre deux tâches. Faire le vide, prendre le temps de déconnecter, permet selon elle de « créer des liens et des connexions dans notre cerveau ; c’est un facteur essentiel de créativité ».

Tenir sa « to do list »

Autre façon d’alléger la charge mentale accumulée par les tâches en cours : les noter. Que ce soit sur des post-it, un cahier ou encore une application, cela permet de « déléguer notre mémoire » à un outil et de ne plus craindre d’oublier ce que nous avons à faire.

 

Autant de petites actions à pratiquer quotidiennement, pour se créer une sorte de routine positive. Car comme pour un sport, améliorer sa capacité d’attention demande un entraînement continu : les bonnes habitudes se perdent rapidement en cas de relâchement. Le jeu en vaut pourtant la chandelle : rester concentré permet d’atteindre plus vite et avec moins d’efforts ses objectifs, ce qui a des effets directs sur la confiance en soi et la motivation.

Mieux concentrés, nous serons donc mieux organisés et tout simplement mieux au travail !

 

En ce moment sur Le Mag