En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Concilier cancer et emploi : les entreprises s’engagent

Trente entreprises françaises se sont déjà engagées dans l'amélioration de l'accompagnement de leurs salariés touchés par le cancer, tant dans le maintien que dans le retour à l’emploi. Elles ont adhéré à la charte « Cancer et Emploi » de l’Institut national du cancer. L’enjeu est crucial : sur 1 000 nouveaux cas de cancers diagnostiqués chaque jour, 400 concernent des personnes en activité professionnelle.

Pour un nouveau regard sur le cancer au travail

Dans la mouvance de la mise en place progressive au sein des entreprises françaises d’une politique de qualité de vie au travail mais également en faveur des personnes en situation de handicap, les managements prennent peu à peu conscience de la nécessité de s’adapter aux personnes souffrant de cancer, à la fois au cours du traitement mais aussi lors du retour à leur poste de travail. Une démarche proactive, formalisée par l’Institut national du cancer (INCa) dans une charte publiée en mai 2017*.

Aujourd’hui en France, trois millions de personnes vivent avec ou après un diagnostic de cancer. 400 des 1 000 nouveaux cas de cancers diagnostiqués chaque jour concernent des personnes en activité professionnelle. En effet, l’essor des innovations thérapeutiques comme la chimiothérapie orale prise au domicile du patient et les phases d’hospitalisation plus courtes modifient les modalités de traitement et participent au maintien en emploi des salariés. Cependant, l’amélioration du pronostic du cancer et celles des traitements au long cours ne doivent pas faire oublier les possibles effets indésirables de la maladie impactant la vie professionnelle des patients. Thierry Breton, directeur général de l’Institut national du cancer : « Une activité professionnelle, pendant le parcours de soins, est un facteur qui participe à l’amélioration de la qualité de vie du patient. S’il existe un bénéfice pour le salarié, cela est également le cas pour l’entreprise qui, en maintenant dans l’emploi ses salariés compétents et formés, conserve son niveau de performance » .

Les 11 engagements de la charte « Cancer et Emploi »

Faciliter la prise en compte du cancer dans le monde du travail était l’une des ambitions du Plan cancer 2014-2019. Les répercussions sur la vie sociale et professionnelle des personnes atteintes de cancer peuvent être considérables, avec des séquelles ressenties plusieurs années après le diagnostic (Etude VICAN 2)**. Dans ce contexte, les entreprises signataires de la charte « Cancer et Emploi » s’engagent à améliorer les conditions de travail des personnes touchées par la maladie. Une volonté de leur part d’adopter un nouveau regard sur le cancer au travail et d’améliorer leurs pratiques. La charte définit quatre axes d’amélioration déclinés en onze engagements opérationnels.

  • Accompagner le salarié. Cet axe formalise l’anticipation du maintien et du retour en emploi des personnes touchées par la maladie (adaptation de l’organisation à la situation spécifique de salarié, amélioration de ses conditions de travail, souci de le tenir au courant de l’actualité et des évolutions de l’entreprise, construction avec lui un parcours de maintien ou de reprise en adéquation avec son projet).
  • Former et informer. Cet axe développe les démarches de formation et d’information (ressources humaines, managers, représentants des salariés etc.). L’un des engagements est de former les référents aux entretiens de retour à l’emploi et à l’accompagnement des managers.
  • Promouvoir la santé. Concrètement, l’entreprise doit mettre en œuvre des actions de promotion de la santé (tabac, alcool, alimentation, activité physique, information sur les dépistages).
  • Evaluer et partager. Seuls les retours d’expérience (bilan annuel avec suivi des actions) et le partage de bonnes pratiques permettent d’évaluer l’efficacité des dispositifs déployés et d’y apporter les améliorations nécessaires.

 

Des entreprises sensibilisées, dans tous les secteurs d’activité

La diversité des secteurs d’activités et du statut juridique des acteurs qui s’impliquent dans cette démarche confirme la prise de conscience grandissante de la nécessité d’accompagner les salariés touchés par la maladie. Bordeaux Métropole, Carrefour, Groupe Casino, Disneyland Paris, BNP Paribas, Laboratoires bioMérieux, Janssen France, Malakoff Médéric sont quelques-unes des entreprises signataires pionnières. Elles ont été rejointes en mai 2018 par d’autres, telles que Johnson et Johnson Medical SAS, le groupe PSA, La Poste, la Société Générale, Vinci Energies etc. La Mutuelle Générale s’est engagée à cette occasion aux côtés de l’INCa et a signé la charte le 18 mai 2018. A la fin mai 2018, 1 200 000 salariés étaient concernés par les dispositions proposées dans la charte « Cancer et Emploi ».

* http://www.e-cancer.fr/Institut-national-du-cancer/Cancer-et-Emploi
** Synthèse - La vie deux ans après un diagnostic de cancer - De l'annonce à l'après-cancer (VICAN 2). Enquête auprès de 4 349 personnes, cet ouvrage dresse un état des lieux national des conditions de vie deux ans après le diagnostic

Pour en savoir plus : http://emploicancer.ligue-cancer.net/

Laetitia Vergnac, journaliste

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0969 363 373 (appel non surtaxé)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×