La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Confinement : 4 conseils bien-être pour aider ses collaborateurs à rester sereins et efficaces

14 avril 2020

Le travail à distance, surtout en cette période de confinement, révolutionne le quotidien de certaines entreprises. Mais pour qu’elles soient efficaces à tous les niveaux, y compris sur le plan émotionnel, encore faut-il que les collaborateurs se sentent accompagnés et entendus. Le point sur les conseils à suivre avec David Buffault, thérapeute en région parisienne.

Prendre conscience du besoin affectif de ses collaborateurs

Toutes les études sur le sujet le montrent : le télétravail, s’il présente de nombreux avantages - hausse de la productivité et de l’efficacité, gain de temps, baisse du stress - ne devrait pas dépasser trois jours par semaine. Et pour cause : selon une étude Ifop de 2019, il peut entraîner un sentiment d’isolement pour 46 % des collaborateurs, et pour 57 % d’entre eux, des échanges plus complexes avec leur équipe, même s’ils ont tous les outils pour communiquer.
« Plus que le lieu, c’est la présence de l’autre qui nous manque. On travaille avec et pour quelqu’un, pour un manager, un collègue, une équipe, un client, un partenaire... On va faire des efforts et mettre en place des projets en rapport à d’autres personnes. Et quand on travaille à distance, il est moins simple d’être en lien, d’aller boire un café ensemble, de s’arrêter et de discuter 5min au bureau d’un collaborateur... L’homme a un besoin émotionnel d’être en contact fréquent avec les autres. », explique David Buffault.

Organiser des rendez-vous réguliers

C’est notamment pour cette raison que pour conserver et entretenir le lien et la motivation, il est indispensable, pour un manager, de mettre en place des réunions par visio-conférences via Microsoft Teams, Zoom, Slack… Très régulières, voire quotidiennes. Il faut prévoir une trentaine de minutes pour voir si tout va bien. C’est à lui d’être proactif pour l’ensemble de l’équipe en planifiant des rendez-vous avec des ordres du jour : faire le point sur un projet, réfléchir à une nouvelle stratégie, évoquer les difficultés rencontrées. Cela peut également se faire en équipe réduite sur certains points. « Une réunion le matin ou en début d’après-midi permet de réactiver la présence de l’autre. On se sent moins seul et cela permet de trouver des ressources et des idées de progression dans ce qui a été évoqué. Pendant ces moments, il est important de donner la parole à chacun. », explique David Buffault.

Prendre le temps d’appeler

Organiser et structurer le temps des journées de télétravail est indissociable d’une bonne cohésion d’équipe, mais il convient d’y ajouter des temps d’échanges individuels. De nombreux managers se contentent de proposer après chaque réunion la possibilité qu’on les joigne à n’importe quel moment, « mais attention car c’est oublier que de nombreuses personnes, parce qu’elles sont timides, mal à l’aise en groupe…, ne le feront pas, même si elles rencontrent une situation difficile. A chaque manager d’aller vers son équipe, même si elle n’en exprime pas le besoin. », explique David Buffault.
Prendre ainsi un temps chaque semaine, pour tous les collaborateurs et de façon individuelle - par téléphone ou en visio-conférence - est capital pour faire le point sur l’évolution des projets, les difficultés rencontrées, la manière dont est vécu le télétravail au quotidien, et pour encourager. Ces échanges sont nécessaires pour tisser un lien de confiance et d’appartenance suffisamment fort entre une équipe et son manager.

Repérer les personnes démotivées

Si la majorité des collaborateurs conservent une certaine dynamique tout au long de cette période, ce n’est pas forcément le cas de tous. Ne plus donner de nouvelles, rester discret ou au contraire se plaindre beaucoup lors des réunions, sont des attitudes qui reflètent les premiers signaux d’alerte d’une perte de motivation et d’un décrochage d’un membre de l’équipe. La première chose à faire est d’appeler et d’écouter pour faire le point sur les difficultés rencontrées dans son travail et dans son quotidien. Avec le confinement, de nombreuses personnes peuvent perdre pied entre le télétravail et la présence de leurs enfants à la maison. Aujourd’hui, loin du chef contrôleur, ces nouvelles organisations de travail amènent à développer des qualités d’empathie, d’écoute, de reconnaissance et de prise en compte du bien-être de ses équipiers pour la bonne marche de l’entreprise. Une véritable mutation en cours !

Florence Massin, journaliste santé

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×