salaries metallurgie transport

Métallurgie et transport : que signifie l’évolution des CCN pour vos régimes santé/prévoyance ?

3 min / 13 mai 2022

Début février, les secteurs de la métallurgie et du transport routier ont vu leurs conventions collectives nationales (CCN) évoluer, impactant la protection sociale des salariés concernés. Principaux changements et conditions de mise en conformité : faisons le point !

 

Métallurgie : une nouvelle CCN pour une nouvelle ère sociale

Une nouvelle convention collective nationale (CCN) a été signée le 7 février 2022 pour la métallurgie, après 6 ans de négociations. Employeurs et partenaires sociaux ont mis fin à un dispositif morcelé et daté pour tout réunir en une CCN (en lieu et place de 76 conventions collectives territoriales, une CCN pour les ingénieurs et cadres, et une CCN pour les non-cadres de la sidérurgie). Parmi les avancées notoires, intéressons-nous à la création d’un régime de protection sociale de branche. Il se traduit par :

Tous les salariés, cadres et non-cadres, pourront bénéficier de ce régime, avec des cotisations maîtrisées. Soit 1,6 million de travailleurs au sein de 42 000 entreprises.

CCN Métallurgie : bon à savoir

Les contrats d’assurance collective en vigueur dans les entreprises du secteur devront être mis en conformité au plus tard le 1er janvier 2023.
La Mutuelle Générale est là pour vous conseiller : nous vous proposons de réaliser gratuitement un audit de protection sociale, pour une parfaite mise en conformité de vos régimes collectifs.

Je contacte un conseiller

Vos régimes santé/prévoyance sont-ils en conformité avec votre CCN ?

Gratuit et sans engagement, l'audit de protection sociale de La Mutuelle Générale vous permettra de répondre à cette question. Découvrez tous ses atouts en 3 minutes avec Matthieu Stankowiak, directeur du réseau commercial.

 

Transport routier : la création d’une couverture santé minimale

Le 3 février 2022, les partenaires sociaux du transport routier de marchandises et des activités auxiliaires du transport ont signé un avenant pour inscrire dans leur CCN l’obligation de souscrire un socle minimal de protection santé dans toutes les entreprises du secteur. Avec deux objectifs :

  • tenir compte de l’évolution des besoins des salariés, en matière de soins comme de services associés ;
  • réduire le reste à charge sur les dépenses de santé les plus critiques.

À ces nouvelles garanties conventionnelles frais de santé viennent s’ajouter :

  • un réseau de soins en optique, dentaire et audioprothèse ;
  • une garantie assistance, incluant notamment un volet hospitalisation et un volet aide aux aidants ;
  • des prestations de téléconsultation accessibles 24h/24 et 7j/7 ;
  • un second avis médical pour les problèmes de santé les plus lourds ;
  • un outil à la main de l’employeur lui permettant d’organiser un diagnostic santé digital dans l’entreprise.

CCN Transport routier : bon à savoir

L’avenant du 3 février entrera en vigueur le 1er juillet 2022, avec une période d’application transitoire jusqu’au 1er janvier 2023.
La Mutuelle Générale est là pour vous conseiller : nous vous proposons de réaliser gratuitement un audit de protection sociale, pour une parfaite mise en conformité de votre régime santé d’entreprise.

Je contacte un conseiller

En ce moment sur Le Mag