La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Télétravail : comment préserver sa vie personnelle ?

27 avril 2020

En raison du confinement, les Français doivent rester chez eux le plus possible… La grande majorité est donc aujourd’hui en télétravail. Dans ce contexte, comment faire pour préserver sa vie personnelle et décompresser ?

“D'un côté, j’ai l’impression de ne pas pouvoir me concentrer pleinement sur mon travail pendant la journée et, d’un autre côté, je passe mon temps à dire “attends j’arrive” à mes enfants, explique Guillaume, instituteur dans une école de la Haute-Vienne. Mon travail est totalement bousculé et atomisé en fonction du rythme de mes enfants.” Depuis plus d’un mois, comme beaucoup de Français avec l’entrée en vigueur du confinement, Guillaume est en télétravail. Il doit s’occuper de sa classe de CM1-CM2 à distance mais aussi gérer sa vie familiale, avec sa compagne et ses deux jeunes garçons. Un rythme intense où la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle a tendance à s’estomper. “Au début, il m’est arrivé de répondre à des mails de parents à 19h, puis 21h, une fois jusqu’à 22h30, s’insurge-t-il, plutôt contre lui-même. C’est un engrenage terrible, on a envie de répondre tout de suite mais ce n’est positif pour personne.” Depuis, il s’interdit d’envoyer des mails le soir. Il les rédige mais ne les transfert que le lendemain matin.

“Quand c’est l’heure, on arrête”


La difficulté du télétravail, d’autant plus avec le confinement qui restreint les sorties, est d’être en permanence chez soi. Tout est fait dans le même lieu avec, généralement, tous les membres du foyer réunis. “Il faut essayer d’agir comme si c’était une journée normale : prendre sa douche, se préparer le matin, fixer ses heures de travail et les respecter, développe Catherine Adler Tal, psychologue. Pendant le travail ne pas se laisser distraire ou, à l’inverse, ne pas le laisser déborder sur le temps de repos : quand c’est l’heure, on arrête!” Mais s’astreindre à cette discipline n’est pas évident avec de jeunes enfants… Pour avoir de vraies plages de travail, Guillaume travaille tard certains soirs... Mais comme les soirées ne suffisent pas, avec sa compagne qui est aussi en télétravail, ils ont décidé de se relayer. “Sur les temps calmes des enfants, quand ils ne font pas leurs devoirs, un de nous deux s’en occupe pendant que l’autre travaille, précise-t-il. Mais le point négatif c’est que nous passons moins de temps ensemble.” Néanmoins, Guillaume espère que les prochaines semaines seront plus calmes. “Tout s’est fait rapidement, adapter mes cours oraux pour qu’ils deviennent des cours “à distance” m’a pris énormément de temps jusqu’à la semaine dernière, conclut-il. Maintenant, j’ai mis en place des projets avec les élèves qui me permettent de préparer les choses en amont, de semaine en semaine, et d’être moins débordé.”

Un SAS de décompression et de vraies soirées


Pour mieux vivre cette période, quelques astuces peuvent aider les gens en télétravail. “Pour ne pas passer du contexte de travail au contexte familial trop brutalement, il peut être bénéfique d’avoir un sas de décompression, insiste Catherine Adler Tal. Ce rituel qui marque le passage de l’un à l’autre peut par exemple être une douche ou une séance de gym, un moment pour soi.” Et pour bien déconnecter ensuite, on peut mettre son téléphone professionnel à distance ou en mode avion. “En ce moment, les gens savent que vous êtes à la maison, joignable à tout moment, et c’est le danger car il n’y a pas de raison que vous ne répondiez pas, admet Catherine Adler Tal. C’est pour cela qu’il est indispensable de mettre des limites, sinon on peut rapidement être envahi.” Enfin, pour bien déconnecter de sa journée de travail, il faut s’accorder de vrais moments de détente le soir : prévoir des activités qui nous plaisent, si possible en amont pour plus de diversité !

Léa Casian

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Espace Adhérents
Contactez-nous depuis la rubrique « Contact » de votre Espace Adhérent Accédez ou créez votre Espace >
Ou appelez-nous
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×