La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Les infirmiers, compétences élargies et coordination des soins

29 septembre 2020

Les infirmières et infirmiers ne sont plus uniquement au chevet des malades. Plus de la même manière du moins car ces deux dernières années, plusieurs décrets leur permettent d’investir de nouvelles missions auprès des patients comme des rôles de coordination de soins chez des malades chroniques, d’éducation thérapeutique, de prescriptions médicales et de réalisation de certains examens et actes...

La contribution infirmière à la mise en œuvre des traitements et à leur surveillance clinique est affirmée à l’article R. 4311-1 du Code de santé publique* : « L’exercice de la profession d'infirmier ou d’infirmière comporte l'analyse, l'organisation, la réalisation de soins infirmiers et leur évaluation, la contribution au recueil de données cliniques et épidémiologiques et la participation à des actions de prévention, de dépistage, de formation et d'éducation à la santé ».

Ces dernières années, le métier d’infirmier opère une mutation, en accord avec la loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé « Ma Santé 2022 » avec la création du métier d’infirmier en pratique avancée (IPA).

Sans se substituer au médecin, l’infirmier en pratique avancée sera un maillon supplémentaire dans la chaîne du soin pour suivre, par exemple, des patients chroniques stabilisés. Les compétences des infirmiers sont étendues, et ils pourront se former davantage afin de réaliser certains actes auparavant réservés aux médecins (Décret n° 2018-629 du 18 juillet 2018 relatif à l’exercice infirmier en pratique avancée). Concrètement, ces infirmiers pourront conduire des activités « d’orientation, d’éducation, de prévention ou de dépistage » ainsi que des entretiens avec le patient, que cela soit en soins ambulatoires ou en établissements. Ils pourront effectuer certains actes techniques, par exemple des prélèvements de sang par ponction artérielle. Certains examens biologiques pourront être prescrits par les IPA. Certaines prescriptions médicales pourront être renouvelées par l’IPA, voire adaptées par ses soins à la situation clinique du patient. Ce dernier sera d’ailleurs adressé par le médecin à l’IPA, mais seulement avec son accord.

A ce jour, les domaines d’exercice des IPA ont été circonscrits : en oncologie et hémato-oncologie, auprès des patients atteints de maladie rénale chronique, en dialyse ou des transplantés rénaux, certaines maladies chroniques stabilisées (accident vasculaire cérébraux, maladies d’Alzheimer et de Parkinson, épilepsie).

De nouvelles compétences, au sein d’un exercice coordonné pluriprofessionnel

Le développement des Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), prévues par la loi « Ma Santé 2022 » offre l’opportunité aux infirmiers de participer à la coordination des soins. Les CPTS regroupent des professionnels de santé médicaux et paramédicaux de tous horizons dans une volonté d’exercice coordonné pluriprofessionnel. Après un démarrage lent, un nombre croissant de CPTS est actuellement recensé. Et les infirmiers en font partie.

En 2019, le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (Sniil) a signé l’Accord Conventionnel Interprofessionnel (ACI). Selon ce syndicat, cet accord entérine « l’organisation de véritables prises en charge pluriprofessionnelles du patient avec prise en compte de toutes les compétences des différents professionnels de santé ». Le Sniil espère que cette pluriprofessionnalité pleine et entière mise au service des CPTS permettra d’améliorer l’accès aux soins, de mieux répondre aux soins non-programmés, et de développer des actions de prévention. Dans ce même esprit d’un exercice pluriprofessionnel coordonné, le Sniil était signataire de l’ACI relatif aux Maisons de Santé pluridisciplinaire (MSP)**. Mais pour ce syndicat infirmier, il est temps de travailler à un nouvel ACI en faveur, cette fois, des Equipes de soins primaires.


*Ordre des infirmiers : https://www.ordre-infirmiers.fr/assets/files/000/positions/nouveaux_roles_infirmier.pdf

**https://www.infirmiers.com/actualites/revue-de-presse/mise-place-cpts-sniil-signe-accord-conventionnel-et-s-en-felicite.html

Hélène Joubert

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Espace Adhérents
Contactez-nous depuis la rubrique « Contact » de votre Espace Adhérent Accédez ou créez votre Espace >
Ou appelez-nous
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×