La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Sophia, un service d’accompagnement pour les malades chroniques

2 mars 2020

Sophia est un service d’accompagnement pour les patients atteints de diabète ou d’asthme. Proposée par l’Assurance maladie, cette plateforme vise à améliorer leur qualité de vie et à réduire au maximum les risques.

En France, environ 4 millions de personnes souffrent d’asthme et plus de 3,3 millions de patients sont traités pharmacologiquement pour un diabète, selon Santé publique France. Des chiffres en augmentation depuis plusieurs années. Pour les aider au quotidien, l’Assurance maladie a créé Sophia, un service d’accompagnement en ligne gratuit et personnalisé. Il aide les patients à mieux connaître leur pathologie et à adapter leurs habitudes afin d’améliorer leur qualité de vie et de réduire les risques au maximum. Pour bénéficier de ce service, les patients doivent être majeurs, affiliés au régime général de l’Assurance maladie, avoir déclaré un médecin traitant et répondre à d’autres conditions en fonction de leur pathologie.

60 000 asthmatiques hospitalisés par an

Depuis l’an dernier, une plateforme Sophia est dédiée aux patients atteints d’asthme. Cette maladie respiratoire est caractérisée par une inflammation chronique des bronches entrainant une hyperréactivité. Les malades subissent régulièrement des crises d'asthme, qui entravent fortement leur respiration pendant une à deux heures. Cette maladie est chronique car elle ne se guérit pas et handicape ceux qui y sont sujets. Chaque année, près de 60 000 asthmatiques sont hospitalisés.

Il est néanmoins possible de limiter les symptômes et vivre avec sans risques majeurs. Pour cela, les patients doivent adopter de bonnes habitudes, avoir une bonne connaissance de cette pathologie et suivre un traitement adapté. Sophia peut justement les aider. En quelques clics, les utilisateurs ont accès à des conseils pratiques et des informations régulières. Par exemple, une explication détaillée sur la différence entre traitement de fond et traitement de crise ou sur la façon dont le souffle est mesuré. La plateforme permet également aux internautes de saisir et suivre leurs données de santé et leurs rendez-vous médicaux.

Enfin, via ce service, les patients bénéficient aussi d’un accompagnement personnalisé avec des infirmiers-conseillers en santé. En fonction des besoins et des difficultés ressentis par le malade, ils peuvent leur poser des questions directement sur la plateforme ou par téléphone. Depuis sa création, plus de 75 000 asthmatiques ont adhéré au service Sophia. Pour s’y inscrire, les asthmatiques doivent justifier d’au moins deux délivrances d'un médicament antiasthmatique au cours des douze derniers mois et une l'année précédente.

Plus de 800 000 inscrits sur Sophia

La plateforme Sophia consacrée aux diabétiques existe depuis plus de dix ans. Les patients atteints de cette pathologie connaissent une évolution anormale de la glycémie, c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang. Cette pathologie chronique entraîne des complications au quotidien, comme des crises d’hypoglycémie quand le patient n’a plus assez de sucre dans le sang, ce qui peut provoquer un malaise. Sur Sophia, les diabétiques bénéficient des mêmes services que les asthmatiques - conseils, informations, accompagnement des infirmiers-conseillers - mais ajustés à leur pathologie. Les malades y trouveront par exemple des activités physiques ou des comportements alimentaires adaptés à leur pathologie.

Pour s’y inscrire, ils doivent être pris en charge en affection de longue durée (ALD) pour le diabète ou une autre maladie et prouver au moins trois prescriptions de médicaments antidiabétiques dans l'année. Aujourd’hui, ils sont plus de 800 000 inscrits sur cette plateforme. Selon la note de synthèse “Nouvelles évaluations du service Sophia” de l’Assurance maladie, le service Sophia aurait permis de réduire les hospitalisations et les complications liées au diabète à partir de la sixième année après l’inscription, pour ceux inscrits dès 2008.

Qu’il s’agisse de l’une ou l’autre de ces deux maladies chroniques, Sophia est un complément au suivi médical et ne peut évidemment pas le remplacer.

Léa Casian

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches

La Mutuelle Générale sur les réseaux sociaux

Vous souhaitez nous contacter ?



Plan du site Mentions légales Politique de protection Gestion des cookies On mange quoi ? Centres médicaux et dentaires La Mutuelle Générale

logo FNMF
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×