La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Travailleurs indépendants et prévoyance : comment faire face aux aléas de la vie ?

25 mai 2020

1'45 de lecture

Il est primordial pour les TNS de se protéger contre certains aléas comme la maladie, l’incapacité, l’invalidité, le décès… Pour un travailleur non salarié, une interruption de l’activité a très vite des répercussions très lourdes notamment sur le plan financier. Mieux vaut donc être couvert, grâce à un contrat de prévoyance spécifique.

Se protéger contre les aléas de la vie lorsque l’on est TNS

Le terme prévoyance se caractérise comme « la qualité de quelqu’un qui prévoit les événements ». En tant que travailleur non salarié, un contrat de prévoyance permettra de se couvrir contre les aléas de la vie liés à la personne (que ce soit à titre privé ou à titre professionnel).
On va retrouver deux grandes catégories de risques qui seront couverts par la prévoyance :

  • Les risques liés au décès, à l’incapacité, à l’invalidité, et à la dépendance. Ces situations auront pour conséquence d’interrompre ou de suspendre totalement l’activité professionnelle et donc les revenus de travailleur indépendant.
  • Les frais médicaux en cas d’hospitalisation, de consultations, d’analyses (maladie, maternité…).

Bien que les travailleurs indépendants, auparavant gérés par le Régime social des indépendants (RSI), soient intégrés au régime général de la Sécurité sociale depuis le 1er janvier 2020, les cotisations sont moins élevées que celles des salariés, et donc la couverture sociale est plus faible en retour.
Elle est souvent insuffisante pour couvrir le manque à gagner lié à la perte d’activité en cas d’arrêt de travail prolongé, d’invalidité ou de décès. Il est donc important de pouvoir bénéficier d’une couverture mieux adaptée à leur situation et de s’en préoccuper avant que ces cas ne se présentent.

Aider les TNS à faire face au quotidien

Il faut bien séparer le rôle de la complémentaire santé (mutuelle) qui viendra compléter le remboursement du régime obligatoire uniquement sur la partie soins, du contrat de prévoyance qui va compenser les pertes de revenus. La prévoyance revient à une aide financière qui permet au travailleur non salarié de garantir son niveau de vie dans des circonstances difficiles :

  • En cas de décès en apportant un capital sous forme de rente versée à la famille
  • En cas d’incapacité (lors d’un arrêt de travail temporaire ou définitif) en versant des indemnités journalières
  • En cas d’invalidité avec une rente qui viendra compenser la perte des revenus, et ce sur une très longue durée

 

Quel intérêt pour un travailleur indépendant de souscrire à un contrat de prévoyance ?

Le travailleur indépendant est d’autant plus sensible aux aléas de la vie que tout arrêt de travail va directement impacter ses revenus. Il est le seul à diriger son entreprise et ne pourra pas être remplacé en cas d’arrêt maladie par exemple. En plus des pertes financières liées aux travaux qui ne pourront être réalisés durant cette période, un TNS pourra également impacter sa réputation. Sa capacité à terminer un travail demandé ou son indisponibilité remettront en question son expertise et ses qualités d’entrepreneur. Un contrat de prévoyance vous assurera de réduire au maximum les conséquences financières liées à des éléments qu’il est difficile de prévoir comme la maladie, des accidents, un décès… De plus, la loi Madelin permet aux travailleurs indépendants de bénéficier d’une fiscalité avantageuse autour des contrats de prévoyance.

Pour plus d’information : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/je-cotise-un-contrat-madelin-quel-est-mon-avantage-fiscal


Clarisse Maniguet, rédactrice

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×