La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Vie professionnelle et personnelle : trouver le bon équilibre

02 Septembre 2019

Pour se pas se laisser envahir par le travail, culpabiliser parce que l’on ne s’occupe pas assez des siens ou inversement… les conseils pour harmoniser sa vie entre travail, enfants, amis et loisirs.

La réussite ? Un bon équilibre entre vies privée et professionnelle

Culpabilité, manque de temps ou de finances… l’équilibre entre carrière et vie privée est un souci rémanent, principalement chez les femmes, selon un sondage. Près de 70% d’entre-elles déclarent vouloir mener de front vie "pro" et vie "perso" (1). 50 % des femmes sans enfants prévoient néanmoins de ralentir le rythme de leur vie professionnelle lorsqu’elles deviendront mères de famille.

A noter, en une décennie, constate cette enquête, la définition de la réussite a totalement changé : les femmes actives modernes ne recherchent pas uniquement du pouvoir ou un salaire confortable, elles préfèrent associer un emploi épanouissant et un bon équilibre entre travail et vie privée.

Comment mieux gérer travail, famille et couple

  • Envisager une certaine flexibilité des conditions de travail

Deux tiers des mères en France (66%) aimeraient bénéficier de conditions de travail plus flexibles pour mieux conjuguer vie professionnelle et vie personnelle. Cette souplesse est l’une des revendications de la plupart des cadres issus de la génération Y, hommes comme femmes. Par flexibilité, on peut entendre la mise en place de périodes de télétravail, sur le mode d’une journée fixe dans la semaine ou mobile en fonction des besoins, des assouplissements d’horaires réguliers. Cela demande de rompre avec les cultures d'entreprises qui font encore de la présence un signe de motivation.
Malheureusement, beaucoup de femmes optent pour le temps partiel, au détriment de leur carrière (et de leurs trimestres de cotisation).
Des initiatives existent cependant de la part de certaines entreprises, avec des mesures de soutien comme la dédramatisation des absences, la modulation des horaires pour les familles monoparentales ou le fait de ne plus programmer les réunions après 18 heures et le mercredi.

  • S’entourer d’une ou de plusieurs personnes de confiance

L’idéal est de s’entourer de baby-sitters ou de personnes de confiance, à défaut de proches qui soient disponibles au moindre imprévu (fièvre d’un enfant) ou pour des rendez-vous impossibles (rendez-vous chez l'orthodontiste) à concilier avec un emploi, des horaires fluctuants ou des déplacements. Et, si les finances le permettent, s’octroyer quelques heures par une personne de ménage chaque semaine pour profiter du temps libre en famille ou en couple.

  • Le mot- d’ordre : or-ga-ni-sa-tion

C'est bien la difficulté de l'organisation qui mine la vie professionnelle. La notion de charge mentale - le fait de devoir penser à tout, tout le temps- pèse sur le quotidien. L’idée est de la partager avec le conjoint.

Parmi les pistes d’organisation, élaborer des menus hebdomadaires pour les repas, fixer les jours où chacun ira chercher l’enfant à l’école, répartir les tâches ménagères, se faire livrer les courses à domicile, organiser une sortie « marché-produits frais » le samedi en famille, prioriser, mettre les enfants à contribution tôt (mettre le couvert par ex.), constituer des listes, effectuer les réservations et un maximum de démarches administratives en ligne…

  • S’accorder des pauses incompressibles

S’aménager du temps pour soi (sport, amis), pour sa famille, pour son couple est essentiel. Sans culpabiliser. C’est aussi savoir séparer chaque domaine. Mais concilier travail et vie privée ne signifie pas la même chose pour tous ; certains accorderont plus de temps au travail pendant la semaine, et feront un break total le week-end, d’autres raccourciront leurs journées en acceptant de travailler un peu ou de rester connecté à l'entreprise en fin de semaine.

Source
(1) Etude « What women want @ work »/LinkedIn, mars 2013, sur plus de 5 000 femmes de plusieurs pays européens dont la France.

Hélène Joubert, journaliste

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×
×