En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale
Sante au quotidien
Santé au quotidien
  • Imprimer

Acné : le soleil, ami ou ennemi ?

Acné : le soleil, ami ou ennemi ?

07 Juillet 2008

Le soleil améliore très souvent l'aspect de la peau des personnes qui présentent de l'acné. Mais attention, il ne s'agit que d'un leurre qui sera de courte durée. Sans protection contre le soleil, le risque est grand de souffrir d'un rebond d'acné au retour de vacances...

Les effets bénéfiques du soleil sur l'acné : juste une illusion

Les personnes qui souffrent d'acné ont souvent l'impression que le soleil améliore l'aspect de leur peau et leur acné. Ce n'est toutefois qu'une illusion et les effets du soleil, s'ils semblent bénéfiques, ne dureront que quelques semaines au plus. En fait, l'exposition au soleil assèche la peau, ce qui, ajouté au hâle du bronzage, égalise le teint et laisse croire que les boutons disparaissent. C'est ainsi que l'été l'acné semble s'améliorer. La diminution du stress lorsque l'on est en vacances contribue également à diminuer l'acné, ainsi que l'eau saline de la mer ou le chlore des piscines.

Pores de la peau bouchés
Le problème est que l'exposition aux UV contribue à épaissir la couche superficielle de la peau, ce qui tend à boucher les pores de la peau. Or à la longue, le sébum qui ne peut pas s'évacuer favorise la formation de boutons noirs et de microkystes, lesquels se manifesteront au retour de vacances, expliquant les fréquentes rechutes d'acné juste après la rentrée. L'amélioration estivale de l'acné est donc un leurre. Il est inversement recommandé de se protéger du soleil, de ne pas s'exposer et d'utiliser des crèmes solaires adaptées.

Parfois aussi, le soleil aggrave franchement l'acné

Attention, si le soleil donne l'impression d'une amélioration de l'acné chez certaines personnes, chez d'autres, le soleil induit une poussée d'acné appelée " acné solaire ". Par ailleurs, chez tous les acnétiques, l'excès de soleil se traduit par une accentuation immédiate de l'acné.

Certains traitements médicamenteux contre l'acné fragilisent la peau au soleil

Il existe des médicaments contre l'acné qui peuvent sensibiliser la peau au soleil et augmenter le risque de coup de soleil grave. C'est le cas de ceux contenant des cyclines, du peroxyde de benzoyle et de l'isotrétinoïde. Ces traitements imposent donc l'application systématique d'un écran solaire en période estivale. Par ailleurs, en été, il est recommandé de prendre ses médicaments le soir et de bien nettoyer sa peau le matin.

Quelle protection solaire choisir en cas d'acné ?

La crème solaire doit être non comédogène (ne pas favoriser les comédons : boutons noirs) et non grasse, donc de préférence à base d'eau et sans huile. Les crèmes sous forme de vaporisateur sont recommandées en cas d'acné car elles sont moins grasses. Puisque le soleil tend à dessécher la peau, il faut veiller en période estivale à très bien l'hydrater plusieurs fois par jour afin de la rendre plus souple et ainsi d'aider à l'évacuation du sébum.

Cabines de bronzage aussi
Bien entendu, les cabines de bronzage sont à proscrire car les UV artificiels augmentent eux aussi l'épaississement de la peau et favorisent le vieillissement cutané. En revanche, les crèmes autobronzantes peuvent être utilisés, à condition d'employer des produits non comédogènes et adaptés au type de peau. Idéalement, demandez conseil à votre médecin pour un traitement adapté.

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
×
×
×
×