En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Sante au quotidien
Santé au quotidien
  • Imprimer
Docteur, j'ai souvent mal dans le bas du dos

Docteur, j'ai souvent mal dans le bas du dos

Très fréquentes, les douleurs dans le bas du dos sont appelées lombalgies, qui touchent les vertèbres lombaires.Le plus souvent bénigne, la douleur dans le bas du dos disparaît spontanément en quelques semaines. Mais parfois, elle perdure.Pourquoi, quelles sont les causes possibles et quand consulter lorsque l'on souffre dans le bas du dos ?

On distingue trois types de lombalgie : aiguë, subaiguë et chronique

  • Lorsque la douleur dure environ 1 mois, elle est dite aiguë et l'on parle de lumbago (tour de reins).
    Bien qu'elle soit de courte durée, cette douleur peut être très intense et invalidante.
  • Une douleur qui persiste entre 1 et 3 mois tout en s'accompagnant de périodes d'accalmie est dite lombalgie subaiguë.
  • Enfin, la lombalgie chronique désigne une douleur progressive et qui persiste ou récidive durant plus de 3 mois.

Quelles sont les causes possibles de lombalgie aiguë ?

La lombalgie aiguë est le plus souvent causée par une blessure au dos, induite lors de la pratique d'un sport, d'un travail physique, en tentant d'atteindre un objet placé en hauteur ou en voulant soulever une charge trop lourde.

Dans 90% des cas, ces situations n'entraînent pas de lésions et la douleur dans le bas du dos disparaît spontanément en quelques semaines.

Quelles sont les causes le plus fréquentes des lombalgies chroniques ?

Plus rarement, il arrive que ces blessures induisent des lésions au niveau des disques intervertébraux, des vertèbres, des muscles, des ligaments, etc., d'où la persistance de la douleur et la nécessiter de consulter pour identifier la cause de la lombalgie, désormais « chronique ».

Parmi les causes les plus fréquentes :

  • Une lésion d'un muscle, d'un tendon ou d'un ligament.
    C'est souvent le cas lors d'une torsion inhabituelle ou lors de la réalisation de mouvements répétitifs.
  • Une hernie discale ou glissement d'un disque intervertébral qui, en faisant sailli à l'extérieur, comprime un nerf, notamment le nerf sciatique.
    Les mauvaises postures sont fréquemment à l'origine d'une hernie discale, mais également le surpoids, la grossesse et la dégénérescence discale.
  • Une dégénérescence discale, liée au vieillissement des disques et qui s'observe plus particulièrement chez les personnes de plus de 60 ans, certains sportifs ou chez les personnes exerçant des activités faisant pression sur la colonne vertébrale.
  • Une malformation de la colonne vertébrale.
  • Un tassement des vertèbres lié à l'ostéoporose.
  • De l'arthrose et de l'arthrite, certains traumatismes inflammatoires pouvant causer des douleurs et des raideurs dans le bas du dos.

Des symptômes à la cause de la lombalgie...

  • Douleur subite avec contraction musculaire après le port d'une charge lourde ou après un faux mouvement : il s'agit souvent d'une lésion musculaire, d'une entorse ligamentaire ou du déplacement d'un disque.
  • Douleur irradiant dans la ou les jambes s'intensifiant lors de la toux ou à l'effort : sciatique.
  • Une douleur matinale nécessitant un « déverrouillage » : arthrose, lésion musculaire.
  • Une douleur intense nocturne : inflammation, tumeur...

Quand consulter ?

  • Lorsque la douleur perdure, afin de rechercher la cause et éviter qu'elle ne devienne chronique.
  • Lorsque la douleur résiste aux traitements habituels : analgésiques, anti-inflammatoires.
  • Après un traumatisme : chute, coup sur le dos...
  • En cas de symptômes associés : troubles intestinaux, urinaires, douleurs thoraciques, perte de poids inexpliquée, fièvre, perte de sensibilité des organes du bassin, etc. 

 

Et si c'était un syndrome de la queue de cheval ?

Une douleur dans le bas du dos, associée à une perte de sensibilité partielle dans les organes génitaux et les membres inférieurs, évoque un syndrome de la queue de cheval (compression des nerfs localisés en dessous de la 2e vertèbre lombaire).

Il faut consulter en urgence.

Dr Philippe Presles

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Graisse abdominale : démêlez le vrai du faux !

Quizz Sante au Quotidien

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×