En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Sante au quotidien
Santé au quotidien
  • Imprimer
Fièvre : que boire et que manger ?

Fièvre : que boire et que manger ?

Une saleté de virus vous a méchamment attaqué(e) et vous voilà cloué(e) au lit avec une fièvre de cheval. Vous n'avez qu'une envie : dormir. Pourtant votre corps a besoin d'être hydraté et nourri. Que boire et que manger ?

La fièvre, c'est quoi ?

Une élévation de la température du corps au-dessus de la normale, soit 37 °C. Jusqu'à 39°C, il s'agit d'une fièvre modérée et au-delà d'une fièvre élevée. Mais il s'agit toujours d'un symptôme qui signale que votre organisme lutte contre une infection.

En fait, la fièvre n'est rien d'autre qu'un moyen de protection de votre organisme car, par un de ces mécanismes complexes dont votre corps a le secret, elle stimule vos défenses immunitaires, via une production accrue de cytokines, substances secrétées par vos globules blancs.

Ces cytokines de la fièvre agissent sur le fonctionnement du thermostat qui se trouve dans votre cerveau pour régler la température de votre corps à 37°C. C'est pourquoi vous pouvez avoir des frissons, des tremblements et claquer des dents comme si vous étiez en t-shirt dehors par un froid polaire. Et aussi, transpirer autant que lors d'un jour de canicule.  

La fièvre : perte d'eau, d'appétit et somnolence

En effet, cette chaleur qui a envahi votre corps déclenche le mécanisme de protection naturelle que vous possédez contre elle et qui est la sudation. Vous pouvez facilement évacuer jusqu'à 1,5 litre d'eau en quelques heures.

D'autre part, les cytokines agissent aussi sur l'appétit, qu'elles neutralisent. Et elles induisent également un état de somnolence et de mauvaise humeur. Vous n'avez qu'une envie : dormir et qu'on vous fiche la paix.

Ces symptômes signifient que votre corps ne veut pas dépenser inutilement son énergie car il rassemble toutes ses forces pour combattre le virus qui vous a attaqué(e).

Il ne faut donc pas lutter contre ce sommeil irrépressible qui vous envahit. Mais il ne faut pas non plus vous laisser envahir par la déshydratation. Même minime, elle ne fera qu'augmenter le danger. 

Boire : de l'eau avant tout

Toute cette eau que vous perdez en transpirant, il faut absolument la compenser au fur et à mesure. Même si (et d'autant plus), vous vomissez et/ou avez la diarrhée pour cause de virus de gastro.

L'eau en bouteille ou tout bêtement celle du robinet est évidemment la boisson de base.

Mais comme la transpiration s'accompagne d'une perte de sels minéraux, et surtout de sel (sodium), boire de l'eau minérale gazeuse est une bonne chose. Mais pas n'importe laquelle : il vous faut une eau bicarbonatée sodique, comme Vichy ou Saint-Yorre car ce sont les plus riches en sel.

Mais Salvetat, Badoit, Quézac, San Pellegrino en sont aussi bien fournies et si vous en avez en stock, buvez-les avant d'envoyer, en urgence, un de vos proches s'approvisionner en Vichy ou Saint-Yorre au supermarché.   

Bouillon de légumes, jus de fruit, infusion ?


Il est classique de recommander de boire du bouillon de légumes lorsqu'on a de la fièvre et/ou une gastro. Parce que c'est de l'eau riche en sels minéraux des légumes (en leurs pesticides également !).

Tout d'abord, il vous faut quelqu'un pour le préparer : vous n'allez pas vous mettre en cuisine avec 39°C de fièvre !  Ensuite, le poireau et l'oignon qui en font obligatoirement partie, ça n'est pas vraiment ce dont on a envie, côté odeur et saveur, quand on mijote dans sa transpiration.

Ne vous obnubilez donc pas sur ce classique bouillon de légumes ! Si vous buvez une eau riche en sels minéraux, vous n'en avez pas besoin.

Des jus de fruits ? Oui, si vous en avez envie, d'autant plus qu'ils ont le mérite de vous apporter des glucides. Mais, comme ils ne contiennent quasiment pas de sodium, ils ne doivent pas détrôner l'eau minérale. 

Des infusions ? Oui également mais pas à la place de l'eau minérale non plus. Buvez-les plutôt froides, et même glacées, car ça n'est pas le moment d'augmenter la chaleur de votre corps avec une boisson bouillante. La tisane de tilleul est un vieux remède de grand-mère pour lutter contre la fièvre. Sucrez-la bien, car vous avez besoin d'énergie et pas vraiment envie de manger.

Manger ? Pas évident !

Nous l'avons vu plus haut, les cytokines de la fièvre coupent l'appétit. Ce qui confirme un vieux diction qui dit qu'il faut « affamer une fièvre ». Il semble bien que le corps rassemble toute son énergie pour lutter contre l'infection et qu'il ne veut pas en dépenser pour la digestion des aliments qui en consomme quand même pas mal : de 5 à 30 % selon les nutriments.

Si vous paniquez à l'idée de ne pas manger, si vous pensez que vous allez être encore plus faible, rassurez-vous : vous avez suffisamment de réserves de lipides (gras) dans votre corps pour tenir plusieurs jours.

Et lorsque la fièvre aura disparu, vous serez content(e) de constater que votre petit bedon a disparu et que vos cuisses se sont affinées. Car la fièvre a augmenté vos dépenses énergétiques : on estime qu'elle fait brûler environ 12 % de calories supplémentaires. Plus qu'une séance de running ! 

Manger après la fièvre


Quand vous allez émerger de votre trip fiévreux, il y a de grandes chances alors pour que vous soyez assez affamé(e). Mais aussi que vous vous sentiez tout(e) mollasson(ne).

Si jamais vous êtes en surpoids, ne vous gavez surtout pas ! Inutile de reprendre les kilos perdus.

Écoutez votre corps et mangez ce dont vous avez envie. Vous allez probablement avoir envie d'aliments riches en protéines (viande, poisson, oeufs, laitages) et en glucides (pâtes et autres féculents, fruits, etc.) parce que vous en avez métabolisé beaucoup. Commencez par des fruits riches en vitamine C (agrumes, fraises) car elle aidera à vous requinquer.

Et continuez, bien sûr, de boire de l'eau. Des citronnades bien sucrées vous feront aussi du bien.
Source :

Paule Neyrat, Diététicienne

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Graisse abdominale : démêlez le vrai du faux !

Quizz Sante au Quotidien

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×