En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale

Des conseils et des solutions pour vivre pleinement votre retraite

Senior
  • Imprimer
7 idées reçues sur la sexualité des personnes âgées

7 idées reçues sur la sexualité des personnes âgées

La sexualité des personnes âgées semble bien mystérieuse pour les adultes jeunes, à l'image des interrogations que suscite cette phase de la vie à laquelle nous sommes de plus en plus nombreux à avoir accès. Voici un petit débriefing pour que tombent à jamais les idées reçues les plus tenaces sur le sujet.

1 - Après la ménopause, une femme a de moins en moins de désir

Faux ! La ménopause ne signe pas la fin de la vie sexuelle d'une femme. Certes elle  n'a plus de cycles menstruels, plus d'ovulations, et sa fertilité s'arrête. Si son désir peut changer, il persiste toute la vie.  Si le désir d'une femme ménopausée diminue, c'est souvent qu'elle est en couple depuis très longtemps et que la routine a pu s'installer. Des études ont montré qu'une femme ménopausée rencontrant un nouveau partenaire éprouve autant de désir qu'une femme de 30 ans...

2 - Les personnes âgées ne s'intéressent plus au sexe

Faux ! Les émotions, les fantasmes, l'imaginaire érotique n'ont pas d'âge ; ils existent tout au fil de la vie et jusqu'à notre mort. La sexualité est chevillée à la vie et tant que la vie est là, la sexualité aussi est présente.

3 - Avec l'âge, dans les couples, la tendresse finit par remplacer la sexualité
Faux ! La tendresse existe dans les couples à tout âge et elle est à la fois inscrite dans la sexualité, et complémentaire de la pulsion sexuelle. Comme beaucoup de personnes ne parviennent pas imaginer la vie sexuelle de personnes très âgées, elles les imaginent tendrement main dans la main sans vouloir croire que la vie sexuelle existe après 70 ans.

4 - En avançant en âge, n'est plus suffisamment désirable pour faire l'amour
Faux ! Dans la sexualité, il est bien sûr important de se désirer mutuellement. Or il est vrai qu'une personne qui vieillit et ne se sent plus désirable peut voir son désir sexuel se bloquer. Mais si elle prend soin d'elle et continue à aimer son corps et le plaisir qu'il peut lui apporter, si elle sait apprécier l'intimité des corps, le désir persiste à 80 ans et plus. Le problème, c'est que dans notre société où le jeunisme prédomine, il faut un sacré caractère pour avoir la conviction d'être désirable malgré un âge avancé.

5 - En avançant en âge, on a de moins en moins de relations sexuelles.
Pas tout à fait vrai. Il est vrai qu'à 50 ans pour les femmes et 55 ans pour les hommes, la fréquence des relations sexuelles diminue. Elle passe en moyenne de 8 rapports sexuels par mois à 5 rapports sexuels par mois. Ce rythme se maintient au moins jusqu'à 69 ans qui est l'âge limite où les études s'arrêtent. Et il est probable que ce rythme continue bien plus tard, mais ce n'est pas étudié.

6 - Un jour, la sexualité s'arrête avec l'avancée en âge
Faux, l'arrêt des relations sexuelles est lié à des problèmes, pas à l'âge. La sexualité ne s'arrête jamais puisque l'imaginaire érotique, les pensées sexuelles font partie de la sexualité. Quand les relations sexuelles s'arrêtent avec l'âge, c'est à cause de l'absence de partenaire, en particulier à cause des veuvages ou des séparations.
Sinon, chez une personne en couple et en bonne santé, la sexualité active peut continuer toute la vie. En clair, l'érection et la lubrification vaginale continuent à fonctionner. Et chez les couples qui s'entendent bien sexuellement, un trouble de l'érection important, une impuissance, n'empêchent pas de continuer une vie sexuelle active car la pénétration n'est pas la seule manière d'avoir un rapport sexuel...

7 - L'évolution de la sexualité avec les années dépend du caractère
Vrai. Une personne très narcissique (je suis la plus belle, le meilleur, je m'admire, je veux éblouir) ressentent souvent comme insupportables les modifications de leur corps liées au vieillissement. Elles ont donc davantage de difficultés à intégrer ces changements en conservant une vie sexuelle active. Elles accepteront mal les modifications sexuelles imposées par l'âge.
De même, les personnes perfectionnistes cherchent l'efficacité et la performance. Si leur sexualité ne leur permet pas de rester à la hauteur de leur perfectionnisme, elles ont tendance à s'en désintéresser.
D'autres personnes très anxieuses, dites évitantes, manquant d'estime de soi, vont très vite se sentir angoissées devant les changements de fonctionnement de leur corps sexuel. Du coup, elles ont tendance à éviter les relations sexuelles avec l'avancée en âge.

Au total, une personne âgée en couple peut continuer toute sa vie à avoir une vie sexuelle à plusieurs conditions :

  • Accepter les changements de fonctionnement sexuel liés à l'âge chez elle et chez son ou sa partenaire.
  • Continuer à se sentir désirable malgré les années qui s'accumulent.
  • Ne pas chercher la performance, mais le plaisir mutuel partagé.
  • Savoir vivre une sexualité active sans forcément une pénétration systématique, mais en développant toute une sensualité érotique.


Et puis, les personnes ayant eu toute leur vie une sexualité active présentent davantage de chances de continuer à avoir une vie sexuelle active à un âge très avancé, car la sexualité des personnes âgées est à l'image de ce qu'elle a été dans leur jeunesse.
Source :

 

Dr Catherine Solano, médecin sexologue

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Choisissez la solution santé adaptée aux plus de 55 ans

Bien remboursé (optique, dentaire, audition…), bien accompagné, bénéficiez d’une protection complète en toute sérénité
Promotion en cours

Bien vivre son âge - 20 jours, 20 conseils

Recevez dès demain et pendant 20 jours des conseils quotidiens pour profiter de l’instant présent et de votre avenir.


Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×