En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale

Des conseils et des solutions pour vivre pleinement votre retraite

Senior
  • Imprimer
Courbé avec l'âge? C'est une camptocormie

Courbé avec l'âge? C'est une camptocormie

Nous avons tous croisé un jour une petite vieille déambulant à l'aide d'une canne, le menton contre le sternum, incapable de fixer son interlocuteur sans se tourner sur le côté. De quoi souffre-t-elle? De camptocormie, ou cyphose lombaire progressive.

Camptocormie, une maladie de l'âge en forte augmentation


La camptocormie s'inscrit parmi les maladies actuelles les plus préoccupantes dans la mesure où, compte tenu de la formidable augmentation de l'espérance de vie, elle multiplie le nombre de ses victimes. Mais d'abord d'où vient-elle et pourquoi ce nom étrange? Etymologiquement, le terme vient des mots grecs "Kamptein" qui signifie courber et "Kormos", le tronc. Il fut utilisé pour la première fois à propos d'une étrange épidémie qui frappait les soldats de la guerre de 14-18. Après avoir vécu longtemps en position penchée vers l'avant dans les tranchées, certains Poilus se sont trouvés dans l'incapacité de se remettre d'aplomb en quittant la ligne de front en raison d'une fonte trop importante des muscles érecteurs de la colonne vertébrale. Au fil des années, on posa le même diagnostic pour d'autres personnes obligées de se tenir souvent en position penchée, notamment les carreleurs et les poseurs de parquets. Dans certains pays d'Asie, la camptocormie prit même carrément figure d'endémie, notamment chez les femmes travaillant dans les rizières.

Camptocormie, le syndrome de la tour de Pise


Dans des situations exceptionnelles, la camptocormie peut atteindre des adultes encore jeunes mais elle est évidemment beaucoup plus fréquente chez les personnes âgées voire très âgées et touche de ce fait huit fois plus souvent les femmes que les hommes qui vivent statistiquement un peu moins longtemps. Très souvent, cette position courbée résulte d'un tassement vertébral lié à l'ostéoporose. Dans ce cas-là, la destruction de la colonne est définitive. La personne reste courbée de nuit comme de jour sans possibilité de jamais pouvoir se redresser. Mais ce n'est pas toujours le cas. Parfois les radiographies ne montrent pas trop de dégâts au niveau du rachis. La personne peut d'ailleurs parfaitement se tenir droite en position couchée ou assise. C'est seulement en position debout qu'elle penchera vers l'avant comme si elle était incapable de lutter contre les forces de pesanteur. Dans ce cas-là, il s'agit plutôt d'un problème musculaire. Grâce aux nouveaux moyens d'investigation comme l'IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), on note une disparition quasi complète des muscles des gouttières chargés de relever la colonne vertébrale. A leur place n'existe plus qu'un amas graisseux parcouru de fibres égarées.

Du sport pour résister à la camptocormie


A ce stade, il est très difficile d'inverser encore le cours des choses. Il faut s'y prendre plus tôt, c'est-à-dire vers 50 ans, lorsqu'apparaissent les premiers changements dans la morphologie: les fesses qui s'aplatissent, la cambrure lombaire qui disparaît. A ce moment-là, une rééducation est encore possible par une gymnastique en extension ou la pratique de sport comme la marche ou la course à pied. La camptocormie se guérit mal. Mais se prévient facilement!

Gilles Goetghebuer (avec l'aide du Docteur Daulouède)

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Choisissez la solution santé adaptée aux plus de 55 ans

Bien remboursé (optique, dentaire, audition…), bien accompagné, bénéficiez d’une protection complète en toute sérénité
Promotion en cours

Bien vivre son âge - 20 jours, 20 conseils

Recevez dès demain et pendant 20 jours des conseils quotidiens pour profiter de l’instant présent et de votre avenir.


Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×