En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale

Des conseils et des solutions pour vivre pleinement votre retraite

Senior
  • Imprimer
Dénutrition : un vrai risque chez nos seniors. Causes et symptômes...

Dénutrition : un vrai risque chez nos seniors. Causes et symptômes...

Selon les grandes études épidémiologiques européennes ou américaines, environ 4% des personnes âgées qui vivent à domicile sont dénutries. Parmi les personnes âgées vivant à domicile, la dénutrition est plus fréquente chez celles qui présentent une perte d'autonomie (25 à 30%). Et en institution, cette prévalence est de 15 à 38%.De quoi s'inquiéter pour nos proches...Dénutrition des seniors : l'important est de bien surveiller et de tirer la sonnette d'alarme aux premiers symptômes.

Dénutrition des plus de 70 ans : des chiffres alarmants

Qu'est-ce que la « dénutrition » ?

La dénutrition est un état nutritionnel caractérisé par un manque d'énergie et une carence en protéines et en d'autres nutriments augmentant le risque de faiblesse, de diminution de la force musculaire, d'infection, de complication, de rétablissement plus lent et même de décès en cas de maladie !

Souffrir de dénutrition, voilà qui peut paraître paradoxal dans notre société occidentale où de plus en plus de personnes subissent les conséquences de la suralimentation, comme le surpoids, le diabète, l'hypercholestérolémie, etc.

Pourtant, 4% des plus de 70 ans qui vivent à domicile souffrent de dénutrition dans notre pays, dont 25 à 30% parmi ceux qui sont dépendants. En institution, le pourcentage de personnes dénutries atteints les 15 à 38%.
Des chiffres alarmants qui amènent à s'interroger sur un lien éventuel entre vieillesse et dénutrition.

 

Dénutrition des seniors : causes et symptômes

Des causes diverses
Le fait de vieillir ne provoque pas la dénutrition, dont les causes peuvent être diverses. Toutefois, avec l'âge, les facteurs qui amènent les seniors à moins s'alimenter se multiplient :

  • changement du goût (parfois dû à la prise de médicaments),
  • problèmes pour déglutir ou mâcher,
  • troubles moteurs,
  • régression intellectuelle,
  • dépression (se retrouver isolé(e) après la perte de son compagnon ou de sa compagne),
  • moyens financiers insuffisants,
  • et d'une manière générale dépendance.

Les signaux d'alarme
Le signal d'alarme le plus important de la dénutrition est la perte de poids involontaire : plus de 3 kg en un mois ou plus de 6 kg en six mois.
Les autres symptômes sont : la fatigue, l'apathie, un visage creusé, des cheveux ternes, la peau sèche, une poigné de main molle, une diminution des interactions sociales, une absence d'intérêt pour son environnement, etc.
« C'est la tâche du médecin généraliste de détecter la dénutrition et d'envoyer les seniors chez une diététicienne », explique Karin Delanghe, responsable du département de diététique à l'UZ Brussel.

Si vous notez ces signaux d'alarme chez vos parents ou l'un de vos proches, prévenez au plus vite le médecin. Même à un âge plus avancé, prévenir vaut aussi toujours mieux que guérir.


 

Prévenir la dénutrition : des conseils alimentaires professionnels

Dans la dénutrition, souvent ce n'est pas la personne atteinte qui pourra résoudre le problème, mais plutôt ses proches.

Plusieurs stratégies peuvent être mises en place : programmer les visites au moment des repas pour que la personne soit motivée à manger, organiser la livraison de plats tout prêts pour que l'effort de cuisiner ne soit pas une barrière, etc. N'hésitez pas non plus à solliciter les conseils alimentaires d'un professionnel. Une diététicienne calculera les besoins nutritionnels du patient, analysera ses habitudes alimentaires et d'hydratation, et dressera ensuite un programme sur mesure. Elle y mettra l'accent sur les aliments riches en énergie et en protéines, les compléments alimentaires et les en-cas.

Dans tous les cas, rappelez-vous que la dénutrition avance main dans la main avec la perte d'autonomie.
Y prêter attention est la meilleure manière d'assurer à vos proches des jours tranquilles à la maison.
Source :

Emily Nazionale, journaliste santé

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Choisissez la solution santé adaptée aux plus de 55 ans

Bien remboursé (optique, dentaire, audition…), bien accompagné, bénéficiez d’une protection complète en toute sérénité
Promotion en cours

Bien vivre son âge - 20 jours, 20 conseils

Recevez dès demain et pendant 20 jours des conseils quotidiens pour profiter de l’instant présent et de votre avenir.


Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×