En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale

Des conseils et des solutions pour vivre pleinement votre retraite

Senior
  • Imprimer
Les chutes : un signe précoce de la maladie d'Alzheimer ?

Les chutes : un signe précoce de la maladie d'Alzheimer ?

Les chutes représentent des accidents très fréquents aux conséquences souvent graves. De nombreux facteurs peuvent augmenter les risques de tomber (âge, dénutrition, maladies, médicaments...). Mais certaines chutes répétées et inexpliquées pourraient aussi constituer un signe précoce de la maladie d'Alzheimer.

En cas de chutes répétées, penser à la maladie d'Alzheimer

Selon une étude américaine menée chez des personnes âgées, les sujets qui, à l'imagerie médicale, présentent les marqueurs cérébraux précoces de la maladie d'Alzheimer, à savoir des plaques amyloïdes, sont aussi celles qui chutent le plus souvent. Ainsi les chutes répétées pourraient constituer un signe précoce de cette maladie plus facilement repérable. 

On devrait donc explorer l'hypothèse d'une maladie d'Alzheimer débutante chez toute personne victime de chutes répétées et inexpliquées par une autre maladie ou un traitement en cours. 

Le risque de chute est multiplié par trois en cas de maladie d'Alzheimer

Une fois la maladie d'Alzheimer diagnostiquée, le risque de chute continue de progresser. On considère que ce risque est multiplié par trois chez les personnes atteintes d'une démence comme la maladie d'Alzheimer, indépendamment des médicaments prescrits.

Les raisons sont multiples et sont liées à la maladie elle-même :

  • Trouble du jugement : le patient évalue mal les risques et ses capacités motrices.
  • Troubles de la coordination.
  • Diminution de l'habileté.
  • Troubles visuels : netteté, contrastes, champ visuel...
  • Troubles de l'attention.
  • Dénutrition entraînant une perte de poids et une fonte musculaire.
  • Fatigue liée à la déambulation.

Comment prévenir les chutes ?

Dépister les troubles de l'équilibre



C'est le rôle du médecin chez toute personne atteinte de la

maladie d'Alzheimer


puisqu'il sait bien que le risque de chute est accru. Interrogatoire, observation d'une instabilité à la marche, test de l'équilibre.

Une consultation hospitalière spécifique peut être indiquée notamment chez les personnes à haut risque, c'est-à-dire en cas de chute survenue dans les 6 derniers mois, chez les sujets ayant peur de tomber ou qui se sentent instables à la marche. Au cours de ces consultations, outre la recherche des facteurs pouvant être corrigés, des consignes de prévention personnalisées sont divulguées.

L'entourage ou le patient lui-même peut aussi repérer des signes de perte de l'équilibre : marcher demande une telle concentration que l'on ne peut effectuer une autre tâche en même temps (manipuler, parler...) voire éprouver des difficultés à se lever d'une chaise, marcher en regardant ses pieds, etc.

Deux tests simples peuvent être réalisés mais ils ne doivent jamais être entrepris seul : se tenir en équilibre sur un pied plus de 5 secondes ou en plaçant un pied derrière l'autre.

Réorganiser l'habitat
La prévention est primordiale. Elle consiste à sécuriser l'habitat :
  • Ôter tous les meubles et les objets inutiles et encombrants afin de dégager de l'espace.
  • Multiplier les sources d'éclairage et éliminer les zones d'ombre.
  • Éliminer les tapis ou les coller afin que l'on ne puisse pas se prendre les pieds dedans. Faire de même pour les fils électriques.
  • Placer des tapis antidérapants là où c'est nécessaire et des barres d'appui dans la salle de bain.
  • Installer des veilleuses sur le parcours allant de la chambre aux toilettes.
  • Placer les objets d'utilisation courante  à portée de main.
  • Ne pas monter sur une chaise ou sur un escabeau, mais demander l'aide d'un proche.

Bien entendu, la prévention passe aussi par le traitement de toute autre maladie contribuant à augmenter le risque de chute et par une réévaluation régulière par le médecin des différents médicaments prescrits.

Pour en savoir plus sur la prévention des chutes avec e-sante :

Conseils spécial seniors pour éviter les chutes
Source :

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Choisissez la solution santé adaptée aux plus de 55 ans

Bien remboursé (optique, dentaire, audition…), bien accompagné, bénéficiez d’une protection complète en toute sérénité
Promotion en cours

Bien vivre son âge - 20 jours, 20 conseils

Recevez dès demain et pendant 20 jours des conseils quotidiens pour profiter de l’instant présent et de votre avenir.


Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×