En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale

Des conseils et des solutions pour vivre pleinement votre retraite

Senior
  • Imprimer
Seniors : 10 conseils préventifs pour les vacances d'été

Seniors : 10 conseils préventifs pour les vacances d'été

Synonyme de soleil, légèreté, voyages pour la majorité d'entre nous, l'été peut virer au cauchemar pour les personnes âgées comme l'a montré la canicule de 2003. La santé des seniors en été peut être synonyme de grosse chaleur, d'isolement, de dépendance... Comment faire pour que nos aînés Seniors passent les vacances d'été en toute sécurité, avec ou sans nous ?

 

1 - On boit de l'eau pétillante

« La perception de soif s'émousse avec l'âge, c'est pourquoi les personnes âgées ne boivent pas assez par rapport à leurs besoins. C'est encore pire quand il fait chaud », explique le Dr Olivier Henry, gériatre à l'hôpital Émile Roux en banlieue parisienne. Pour éviter de se déshydrater, les séniors doivent boire un verre d'eau toutes les heures, en plus de ceux des repas.

« L'idéal est l'eau pétillante car on la sent mieux passer, cela leur évite de faire une fausse route et de s'étouffer. Idem si on boit chaud », précise le spécialiste.

L'hydratation passe aussi par l'assiette avec aux menus d'été des fruits, des salades de légumes gorgés d'eau (concombres, courgettes, tomates...), des yaourts, des sorbets.

2 - On rafraîchit l'atmosphère

D'abord, on évite de sortir aux heures chaudes, entre 10 h 30 et 16 h, et on s'habille léger. En vieillissant, la température du corps se régule moins bien qu'avant. A tel point que les personnes très âgées ne transpirent pas quand il fait chaud, du coup, elles ne pensent pas à se rafraîchir. En cas de canicule, à défaut de climatiseur, quelques gestes simples suffisent à se protéger  :  utiliser un ventilateur en mettant une bouteille de glaçons devant si nécessaire pour que l'air soit encore plus frais, se servir d'un brumisateur d'eau (aider la personne à s'en servir si elle ne peut pas), prendre un bain de pieds, s'humidifier les chevilles, les poignets et la nuque, disposer un linge humide sur le corps... L'été, on peut avoir envie de prendre plus de douches : pensez au tapis anti-dérapant pour ne pas glisser.

3 - On consulte son médecin avant de partir

Maladies chroniques, douleurs... Seulement 10% des plus de 65 ans ne prennent aucun médicament. Avant de partir en vacances, une visite chez le médecin s'impose pour faire le point d'autant qu'il vaut mieux prendre ses médicaments à sa pharmacie habituelle.

Dr Henry : « Une personne âgée a l'habitude des génériques que lui donne son pharmacien. Si elle part loin de chez elle avec son ordonnance, la pharmacie de son lieu de vacances peut lui fournir un autre générique qui n'aura pas la même forme, la même couleur, le même conditionnement... Il y a un risque de confusion et d'accident médical ».

En cas de départ à l'étranger, se mettre à jour des vaccinations à commencer par le DT Polio : après 65 ans, un rappel est nécessaire tous les 10 ans.

Dans l'avion, ne pas laisser ses médicaments en soute, les prendre avec soi en cabine.

4 - On pare à l'isolement

L'été, beaucoup de personnes âgées se retrouvent seules chez elles.

« La famille doit y penser, il faut s'assurer qu'il y ait des voisins qui puissent faire les courses et passer de temps en temps, sinon il faut contacter l'assistante sociale de secteur, souligne le Dr Henry. L'important est que la personne soit suffisamment approvisionnée pour s'alimenter correctement ». Portage des repas, aide-ménagère, auxiliaire de vie... plusieurs relais peuvent être mis en place mais la demande doit être faite suffisamment à l'avance pour être sûr d'avoir une aide car en juillet et août, les flux en personnel sont tendus.

Se renseigner auprès du Centre Local d'Information et de Coordination (Clic) ou au Centre Communal d'Action Sociale (Ccas) de la mairie.

Si vous partez en vacances et que vous laissez un proche seul, vous pouvez renforcer la sécurité en lui faisant installer un système de télé-alarme : en cas de problème, une intervention peut être déclenchée 24 h sur 24.

5 - On fait appel à une association

Si vous vous occupez d'un proche dépendant et que vous avez envie de souffler un peu, il est possible de lui trouver un hébergement temporaire dans une Ephad par exemple. Il sera pris en charge le temps de vos vacances. Des associations comme France Alzheimer, par exemple, proposent aussi des séjours de vacances où les aidants peuvent avoir un peu de répit pendant que des bénévoles s'occupent de leurs proches malades. L'association Baluchon peut également prendre soin d'un conjoint ou d'un parent pendant 4 à 14 jours si vous voulez qu'il reste dans son environnement familier pendant votre absence. Pour pallier la solitude des personnes isolées, Les Petits Frères des Pauvres proposent des visites à domicile. Renseignez-vous à votre mairie : d'autres associations peuvent sûrement vous aider.

6 - On continue ses activités

Les vacances sont faites pour se reposer mais ce n'est pas pour autant qu'il faut tout mettre entre parenthèses. Au contraire : « Il faut continuer à faire ses activités habituelles. C'est le meilleur moyen de renforcer son autonomie. En un mois, une personne âgée qui avait l'habitude de marcher peut tout perdre si elle arrête de le faire. L'essentiel est de rester socialisé de quelle que manière que ce soit en allant au café, en jouant aux cartes ou avec ses petits-enfants, en rencontrant d'autres personnes au cours de son voyage... C'est ça la vraie vie », signifie le Dr Olivier Henry.

Néanmoins, n'exigez pas que vos aînés fassent les mêmes choses que vous si vous êtes ensemble : ils n'ont pas les mêmes capacités que vous, il faut donc respecter leur rythme. Les vacances ne doivent pas devenir épuisantes pour eux.

7 - On adapte l'environnement et on s'adapte nous-mêmes

Si vous emmenez vos parents en vacances avec vous, soyez conscient qu'avec le grand âge, ils s'adaptent moins bien à l'environnement. Moralité : c'est à l'entourage de s'adapter.

Dr Henry : « Si votre maman est Alzheimer, ne l'emmenez pas au restaurant japonais en pensant lui faire plaisir, elle sera perdue avec les baguettes. Emmenez-la dans un restaurant classique où elle connait les ustensiles ».

Vérifier aussi certains détails pratiques de la maison de vacances qui peuvent avoir leur importance pour une personne âgée : chambre et toilettes au rez-de-chaussée, salle de bain sécurisée, absence de tapis et de fils de téléphone sur le passage qui favorisent les chutes, coin d'ombre...

8 - On est attentif aux signes d'alerte

« Lorsqu'une personne âgée n'est pas comme d'habitude, il faut se demander pourquoi et éventuellement appeler le médecin », avertit le Dr Henry. Les douleurs étant nombreuses à un certain âge, il faut penser à lui demander si elle a mal quelque part car elle n'ose pas forcément le dire. Affaiblissement, fatigue, crampes, agitation inhabituelle, difficultés à se déplacer, fièvre... sont des signes qui doivent alerter.

9 - On surveille les petits bobos

Les petits bobos aussi méritent une attention particulière : une blessure en jardinant ou en marchant sur le sable doit être immédiatement nettoyée avec de l'eau et du savon puis avec un désinfectant. En cas de rougeur ou de gonflement persistant, il faut consulter un médecin ou joindre son  médecin traitant. Après une balade en forêt, vérifiez soigneusement que vous n'ayez pas été piqué par une tique ou demander à un membre de votre famille de vous examiner, notamment les aisselles, la nuque, le nombril, les jambes et les cheveux.

10 - On a les numéros utiles sous la main

Un vertige, une chute, un  malaise... Où que vous soyez en vacances, à l'intérieur ou à l'extérieur lors d'une promenade, ayez votre portable et les numéros d'urgence avec vous pour parer au plus pressé en cas de problème, et demandez à vos proches Seniors de faire de même :

  • le 15 pour avoir le Samu.
  • le 18 pour accéder aux pompiers.
  • le 112 permet d'appeler les urgences gratuitement dans toute l'Union européenne.

 

Source :

Brigitte Bègue, journaliste santé

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Choisissez la solution santé adaptée aux plus de 55 ans

Bien remboursé (optique, dentaire, audition…), bien accompagné, bénéficiez d’une protection complète en toute sérénité
Promotion en cours

Bien vivre son âge - 20 jours, 20 conseils

Recevez dès demain et pendant 20 jours des conseils quotidiens pour profiter de l’instant présent et de votre avenir.


Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×