En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale

Des conseils et des solutions pour vivre pleinement votre retraite

Senior
  • Imprimer

Tout savoir sur le tremblement

Le tremblement est un signe fréquemment rencontré quand l'âge augmente. Il n'a pourtant pas toujours les mêmes caractéristiques ni la même signification. Son évolution et la facon de le traiter dépendent de son origine. Parfois à peine visible, il peut devenir un vrai handicap. Si son traitement est rarement spectaculaire, le médecin n'est pas pour autant totalement démuni et ca vaut le coup d'essayer de gagner en confort...

Regardez bien : tous les tremblements ne se ressemblent pas

Le tremblement est par définition " une oscillation rythmée, involontaire, que décrit tout ou partie du corps autour de sa position d'équilibre ". Il en existe trois grandes familles, dont les caractéristiques sont différentes.

Le tremblement essentiel : très fréquent, très embêtant, mais pas grave…

Connu également sous le mauvais nom de " tremblement sénile ", le tremblement essentiel est plus ou moins précoce et gène l'attitude, c'est-à-dire le mouvement intentionnel. Pour bien comprendre, faites le test suivant : les deux bras tendus en avant, paume en bas, doigts écartés, puis recherchez un tremblement fin, rapide, irrégulier ; pour corser un peu, pointez les index l'un en face de l'autre, sans les toucher. Une fois installé, ce " cadeau " de l'âge devient parfois pénible dans la réalisation de certains gestes de la vie quotidienne (écriture, gestes fins). Il disparaît pourtant au relâchement musculaire complet. Le tremblement essentiel atteint les membres (aux extrémités ou à la racine) des deux côtés, parfois la tête (mouvement de négation ou d'affirmation), la voix (voyelle longue), mais épargne la face, le tronc et les membres inférieurs. Le médecin consulté trouvera toujours un examen neurologique normal et ne découvrira aucune cause médicamenteuse.

Le tremblement de repos : souvent signe de maladie de Parkinson

À l'inverse du précédent, le tremblement de repos est maximum à la relaxation et disparaît lors de la contraction musculaire. Par exemple, la main tremble lorsqu'elle est posée sur les genoux, mais peut porter une cuillère pleine à la bouche sans la moindre oscillation. Il est de ce fait peu gênant pour les gestes fins de la vie quotidienne. D'installation rapide, il touche au départ et traditionnellement l'extrémité des membres (supérieurs et/ou inférieurs), d'un seul côté. Enfin, il est plus lent et plus régulier que le tremblement essentiel et épargne la tête. Le problème est qu'il fait craindre un syndrome parkinsonien (de la maladie de Parkinson) et le médecin trouvera des signes neurologiques.

Les autres tremblements : toujours penser aux médicaments !

On ne pense jamais assez aux effets indésirables des médicaments. Les seniors y sont particulièrement exposés en raison de l'augmentation du nombre des maladies avec l'âge. Les tremblements d'attitude, d'apparition ou d'aggravation récente, peuvent être dus à la prise d'antidépresseurs, d'hormones thyroïdiennes ou de certains traitements pour le cœur. L'apparition de tremblement de repos, quand il n'est pas lié à une maladie de Parkinson est exclusivement le fait d'une prise (même ancienne) de neuroleptiques.

Quels examens complémentaires faut-il faire ?

Lorsque les tremblements sont caractéristiques, aucun examen n'est indispensable. Dans les cas plus difficiles, il sera parfois utile de faire un enregistrement musculaire. Le scanner ou l'IRM restent exceptionnellement nécessaires.

Peut-on traiter ou soulager un tremblement ?

Les réponses sont différentes selon le type de tremblement, mais les résultats ne sont pas toujours spectaculaires. Néanmoins, l'important est de considérer la gêne réelle ressentie par chacun. Le tremblement essentiel : le traitement de choix est le bêtabloquant, sous réserve que le cardiologue élimine toute contre-indication (électrocardiogramme obligatoire). En cas d'impossibilité, certains médicaments contre l'épilepsie ou l'anxiété sont parfois efficaces. On propose quelquefois des injections de toxine botulique dans les muscles de la nuque pour améliorer les tremblements de la tête. Le tremblement de repos : son traitement repose sur des anti-parkinsoniens, dont l'efficacité est habituellement retardée de quelques mois… Les autres tremblements : ils cessent en général à l'arrêt des médicaments responsables. Les effets des neuroleptiques peuvent néanmoins persister plusieurs mois.

On peut encore citer la chirurgie du tremblement qui, compte tenu des risques propres aux interventions sur le cerveau, reste réservée à des cas très particuliers. Elle n'est pas proposée aux sujets âgés.

Connaître et s'interroger sur le type de tremblement dont on souffre est important. Souvent, il faudra faire avec, mais c'est une erreur que de tirer cette conclusion d'emblée. Le vieillissement n'explique ou n'excuse pas tout. Le médecin pourra toujours faire le point sur votre état de santé et sur la facon de maintenir votre qualité de vie.

De Stéphanie Lehmann, actualisé par Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Choisissez la solution santé adaptée aux plus de 55 ans

Bien remboursé (optique, dentaire, audition…), bien accompagné, bénéficiez d’une protection complète en toute sérénité
Promotion en cours

Bien vivre son âge - 20 jours, 20 conseils

Recevez dès demain et pendant 20 jours des conseils quotidiens pour profiter de l’instant présent et de votre avenir.


Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×