Projets soutenus

Silver Valley, pour la question du mieux vieillir

La question du mieux vieillir représente un enjeu sanitaire et économique majeur pour les décennies à venir. Face à ce constat, La Mutuelle Générale a décidé d’accompagner Silver Valley, un écosystème d’acteurs dont le but est de favoriser le développement et la mise sur le marché de solutions innovantes en faveur des personnes âgées et de leurs aidants.
Dans le cadre de son soutien à Silver Valley, la Fondation de La Mutuelle Générale a été partenaire de deux opérations majeures, la Bourse Charles Foix et les Silver Awards.

La Bourse Charles Foix récompense chaque année depuis plus de 20 ans les projets innovants permettant d’améliorer la qualité de vie et l’autonomie des seniors actifs et retraités. Sur les 45 dossiers présentés, trois projets ont été primés lors de l’édition 2020 :
• Naest : une nouvelle marque de vêtements spécialement conçus pour les personnes dépendantes ;
• Gudule : une plateforme de mise en relation des patients et des kinés à domicile ;
• Ernesti, un site qui intervient dans le soutien à domicile en mettant en relation des étudiants en médecine et des personnes âgées ayant besoin d’une garde de nuit.

Les Silver Awards constituent le premier challenge intergénérationnel. Organisé par Silver Valley, il permet à des étudiants associés en binôme à des seniors de plus de 65 ans d’imaginer, en 24 heures maximum, des solutions innovantes au service du mieux-vivre des personnes âgées. La Mutuelle Générale a participé aux différents jurys et a pu participer à la remise des prix.

La chaire Maintien@Domicile (M@D)

Un projet mené conjointement par l’ENSIBS (école d’ingénieurs de l’université Bretagne sud) et IMT Atlantique (Institut Mines-Télécom), en partenariat avec le centre de rééducation de Kerpape.

La Chaire « Transitions démographiques, transitions économiques »

Un lieu de recherche et de débat sur l’impact du vieillissement et de la longévité sur l’économie et la société en France.

Verbatim, un jeu éducatif au service des aidants

Destiné aux proches aidants des personnes atteintes de maladies neurodégénératives, Verbatim leur permet d’apprendre les bonnes pratiques et les bons comportements à adopter face aux malades.

Living Lab Reminiscence

A la fois à une plateforme de mémoire et une formation pour les professionnels et les aidants de patients atteints de maladies neurodégénératives.

Exostim

Une application qui permet, à travers plusieurs dizaines d’activités et de contenus, d’évaluer 31 fonctions cognitives.

Walk2, un dispositif d’aide à la marche

C’est le premier appareil mettant en œuvre la stimulation rythmique auditive (SRA), technique reconnue depuis plus de 20 ans comme support à la rééducation neurologique des patients atteints de la maladie de Parkinson.

ROBOd’Home, pour le développement de la robotique d’assistance

Lancé le 10 septembre 2018 avec le soutien de La Fondation de La Mutuelle Générale*, le projet ROBOd’Home mené par le Docteur Emilie Guettard a pour objectif d’évaluer la satisfaction de patients âgés qui, de retour à leur domicile suite à une hospitalisation, bénéficient d’un accompagnement robotisé par le robot Pepper. ROBOd’Home est le lauréat 2017 de l’appel à projets de la Fondation de La Mutuelle Générale.

Pour lire l’interview du Docteur Emilie Guettard

Tikeasy et Co-assist

Suite à son appel à projets lancé en avril 2015 et destiné à distinguer des initiatives exemplaires favorisant l’autonomie des personnes atteintes de maladies neurodégénératives et la qualité de vie de leurs aidants, la Fondation de La Mutuelle Générale récompense les deux start-up Co-assist et Tikeasy.

Pour lire l'interview des deux lauréats

Chaire eSanté et Autonomie (Quality Of Life)

La Mutuelle Générale soutient depuis sa création en 2011 la Chaire eSanté et Autonomie (Quality of Life) dont elle est membre fondateur avec la Fondation Télécom. Portée par l’Institut Mines-Télécom, l’Université Joseph Fourier et le CNRS Singapour, cette chaire internationale mobilise des équipes de recherche sur des solutions technologiques qui aident au maintien à domicile des personnes dépendantes, en particulier celles qui souffrent de déficiences cognitives. Son objectif est de valider à grande échelle le concept de plateforme technologique intelligente au service de l’autonomie et d’ouvrir des perspectives de valorisation avec des industriels.

Une maison technologique intelligente

Les travaux de la Chaire visent à lever les verrous scientifiques qui empêchent aujourd’hui d’aller vers une maison de retraite « sans les murs ». Les enjeux sont multiples :

  • comment retarder le placement et accroître la qualité de vie d’une personne maintenue à domicile ?
  • comment améliorer la qualité de vie dans les EPHAD, voire externaliser leurs services vers le domicile ?
  • quel impact sur les aidés et les aidants ?
  • quels impacts sur le système de santé et les partenaires ?

Le concept de plateforme technologique repose sur un couplage intelligent entre l’humain et le technologique au sein d’un habitat rendu intelligent.
Sa particularité est d’intégrer grâce à l’informatique des systèmes légers et portables dans l’environnement d’une personne aidée. A l’aide de protocoles tels que Bluetooth, WiFi, 3G, GPRS, RFID, des capteurs, radios, caméras, smartphones sont mis en réseau et communiquent entre eux via une plateforme intelligente qui s’adapte au profil de l’utilisateur.
Agrégées, les données recueillies sont analysées en temps réel pour un meilleur suivi du malade et accompagnement des aidants.
 

Expérimentations

La Chaire eSanté et Autonomie a noué plusieurs partenariats afin de mieux connaître les besoins des populations ciblées puis de tester et déployer en situation réelle sa plateforme technologique et de nouvelles solutions logicielles. L’objectif est de valider l’efficacité de solutions d’assistance au handicap cognitif et moteur et d’accélérer leur industrialisation.

  • Identification des besoins des personnes dépendantes et de leurs aidants
    En 2013, l’analyse de 250 questionnaires complétés avec le concours de l’ANR (Association Nationale des Retraités de la Poste et de France Telecom) a fait l’objet d’un rapport détaillé en 2013 afin de construire des services expérimentaux adaptés aux besoins.
  • Phases de déploiement
    En 2012 et 2013, une solution technologique basée sur des capteurs simplifiés a été installée en France au domicile de trois familles avec l’aide de la Fondation hospitalière Sainte Marie et au sein d’une EPHAD PeaceHeaven à Singapour (4 chambres doubles).

Une seconde phase de déploiement a été orchestrée dans le Living Lab. de la Faculté de Grenoble fin 2013.

Enfin, depuis septembre 2014, 5 chambres d’EHPAD (EPHAD Saint Vincent de Paul à Occagnes dans l’Orne) et 3 familles en domicile individuel sont équipées avec l’appui La Mutuelle Générale section 50.

Tout en renforçant le lien aidant-aidé, l’objectif est de valider une version 2.0 dans des conditions réelles de vie.