En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale

Les solutions pour retrouver une haleine fraîche

Article créé le 19 Août 2015

Une personne sur quatre serait touchée de manière ponctuelle ou chronique par des problèmes de mauvaise haleine. Dans la majorité des cas, l’hygiène bucco-dentaire est en cause. Les conseils du Dr Jean-Marc Dersot, ancien président de la Société française de parodontologie et d’implantologie orale.

L’halitose, ou mauvaise haleine, est un désagrément fréquent et souvent mal vécu. Entre 25 et 30 % de la population, tous âges et sexes confondus, connaîtrait des problèmes d’haleine fétide. La bonne nouvelle, c’est que ces problèmes sont à 85 % d’origine bucco-dentaire, contre 1 à 2 % d’origine digestive et environ 14 % d’origine ORL (sinusite chronique, obstruction d’une narine, écoulement nasal dans la gorge, etc.).

Diagnostic différentiel

Premier réflexe, consulter un dentiste. « Lorsqu’un patient se présente avec une doléance de mauvaise haleine, on se lance dans un vrai jeu de piste pour en trouver l’origine, explique le Dr Jean-Marc Dersot, parodontologue. Il peut y avoir des pathologies, comme le diabète, qu’il faut éliminer grâce un questionnaire médical. » Si le patient ne présente aucun problème d’origine ORL ou digestive, l’halitose peut s’expliquer par trois facteurs. « Dans un tiers des cas, il s’agit d’un problème de gingivite, c’est-à-dire d’inflammation de la gencive. Pour un autre tiers, de parodontites (déchaussement…), voire de couronnes mal posées. Et pour un dernier tiers, il peut s’agir d’un problème d’enduit lingual, que l’on repère facilement lorsque le dos de la langue est blanc ou grisâtre. »

Brossage, fil dentaire, gratte-langue…

Les problèmes de gingivite et d’enduit lingual peuvent être réglés en quelques semaines grâce à un bon brossage des dents (deux fois par jour). Le Dr Dersot conseille d’utiliser un colorant (sous forme liquide ou en comprimés) qui, en révélant la présence de la plaque dentaire, permet un brossage plus ciblé. Il recommande également d’utiliser un fil dentaire ou des brossettes afin de déloger la plaque qui se forme entre les dents. Enfin, il ne faut pas négliger la langue : « Utiliser un gratte-langue, de préférence après le brossage du matin, permet d’éliminer l’enduit blanchâtre », précise-t-il. En revanche, si la bouche se révèle saine, mieux vaut prendre rendez-vous avec le médecin traitant qui saura vous orienter.

Avis d’expert

« L’halitose est quasiment impossible à auto-évaluer. Autant le savoir, souffler dans ses mains ne marche pas ! Si vous avez un doute, vous pouvez lécher l’intérieur de votre poignet avec la partie la plus profonde de votre langue. Attendez quelques secondes et « reniflez », comme vous le feriez pour un parfum. » Dr Jean-Marc Dersot, parodontologue, directeur de recherches à l’Inserm-Faculté de médecine de Marseille.

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h30 à 21h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0969 363 373 (appel non surtaxé)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×