En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale

L’ancrage dans l’économie sociale

Notre Politique RH
Le secteur de l’économie sociale et solidaire représentait en France, en 2017, plus de 385 000 entreprises et 2,37 millions de salariés. Cette forme économique solidaire est une manière d’entreprendre autrement, née de la volonté de citoyens de construire une société différente, plus égalitaire, où l’économie est au service de la personne et non l’inverse. L’économie sociale est constituée de groupements de personnes, et non de capitaux. Officiellement reconnue en 1981, elle allie trois grandes familles économiques : les mutuelles, les coopératives, et les associations gestionnaires.

Des valeurs mutualistes

La Mutuelle Générale est une « Mutuelle 45 », régie par le Code de la mutualité. C’est une société de personnes et non de capitaux, à but non lucratif et au fonctionnement démocratique. Entraide, solidarité et non-sélection des adhérents : telles sont les valeurs que nous servons depuis nos origines et qui nous ancrent profondément dans l’économie sociale et solidaire. Ces valeurs irriguent notre démarche d’accompagnement au quotidien de tous nos adhérents et le soutien que nous devons aux plus fragiles. Elles motivent nos actions de prévention et notre détermination militante en faveur de l’accès aux soins pour le plus grand nombre.

Expression clé du principe de solidarité, l’Action Sociale est inscrite dans nos statuts. Elle a pour objet l’aide aux adhérents en situation difficile face à la maladie ou au handicap. Notre Assemblée Générale vote chaque année le budget alloué au Fonds d’Action Sociale, en fonction de nos dépenses prévisionnelles et de nos résultats. Ainsi, en 2016, plus de 16 millions d’euros ont été consacrés à des dépenses à caractère social grâce au Fonds d’Action Sociale et aux activités à caractère social. Son ancrage dans l’économie sociale se manifeste également par le caractère démocratique de sa gouvernance innovante et par son autonomie de décision et de gestion, préalable indispensable à son indépendance financière. La Mutuelle Générale ne sélectionne pas ses adhérents à l’adhésion et n’exclut jamais un adhérent en raison de l’évolution de son état de santé. Tout adhérent est assuré d’une égalité de traitement et peut compter, tout au long de sa vie, sur une bonne couverture santé.

Un engagement sociétal

Priorité affirmée de La Mutuelle Générale, « la santé pour le plus grand nombre » est au cœur de notre engagement sociétal. A travers nos deux centres de santé mutualistes, nous offrons des soins de qualité à des tarifs en secteur 1 et le tiers payant. Afin de faire de chaque adhérent l’acteur de sa santé, nous leur proposons également des informations en santé et des outils de prévention. Nous menons ainsi des actions de prévention autour de quatre thèmes majeurs : santé, nutrition, dépistage et aide aux aidants.
Au cœur de Paris, les deux centres de santé mutualistes Jack Senet et Broca sont dotés de dispositifs médicaux à la pointe de l’innovation et de magasins d’optique :

  • Centre Jack Senet, Paris 15e :
  • - 1er centre de santé mutualiste parisien
    - 230 000 visites par an
    - 110 practiciens

  • Centre Broca, Paris 13e :
  • - 45 000 visites par an
    - 31 practiciens


La Fondation de La Mutuelle Générale


Créée en 2014 sous égide de la Fondation de l’Avenir, la Fondation de La Mutuelle Générale a pour mission « d’encourager et de soutenir les avancées technologiques en faveur de l’autonomie des personnes atteintes de maladies neurodégénératives et la qualité de vie de leurs aidants ».


Depuis octobre 2015, La Fondation de La Mutuelle Générale apporte son soutien à la start-up Co-assit qui commercialise un bracelet-montre connecté de téléassistance. Le bracelet Co-assit sécurise l'autonomie des personnes âgées en intérieur ainsi qu'en extérieur. Cette solution technologique 2.0 permet d'alerter la famille, les proches ainsi que les aidants familiaux en cas de problème. Il fonctionne en mode alerte (chutes, malaises) ainsi qu'en mode de géolocalisation via son GPS intégré (éloignement d’un périmètre ou d’une voie déterminé). Enfin, utilisant le réseau bas débit, l’objet possède une batterie autonome qu’il suffit de rechercher une fois par mois.


En juin 2017, La Fondation s’est associée au lancement d’une nouvelle chaire de recherche sur le marché de la prévention santé : la chaire d’excellence prevent’ horizon. Cette chaire coordonne des travaux autour de la question centrale de l’émergence d’une offre "soutenable" chez les assureurs en matière de prévention santé. La chaire prevent’ horizon se donne cinq ans pour intégrer les modèles de la prévention en santé dans le calcul économique des acteurs de l’assurance.

Ses deux premiers axes de recherche sont :
- l’existence d’une offre et d’une demande : contrairement aux idées reçues, dans bien des cas, soit l’offre, soit la demande, n’apparaissent pas spontanément car les incitations naturelles sont bloquées le plus souvent par des biais comportementaux. Il s’agira donc de caractériser les conditions d’existence d’un marché de la prévention en assurance santé ;
- la rencontre de l’offre et de la demande : derrière cet enjeu qui est resté longtemps trivial aux yeux des économistes, se pose la question du Market Design (au sens d’Alvin Roth 2016) – conception de marché qui suppose en premier lieu la définition des canaux de communication entre offreurs et demandeurs. Il sera ici question de définir les conditions de la rencontre efficace de l’offre et de la demande, en d’autres termes matcher les caractéristiques de l’assuré en face du bon programme de prévention.


Après avoir apporté son soutien à la création de la chaire d’excellence prevent’ horizon, La Fondation de La Mutuelle Générale est mécène de la chaire Maintien@Domicile depuis novembre 2017. Cette chaire contribue au développement des activités de recherche et de formation dans le domaine du « vivre longtemps et bien vieillir ». Il s’agit de proposer des services (domotique, multimédia, etc.) pour répondre à des problématiques d’isolement, qu’il soit matériel (géographique ou physique) ou ressenti (sentiment d’isolement des personnes fragiles).

Ses deux objectifs principaux sont :
- faciliter le maintien à domicile, le plus longtemps possible selon le souhait des personnes, en étudiant, en développant et en testant des équipements et/ou des services aidant les personnes dans les gestes de la vie quotidienne ;
- lutter contre l’isolement (physique, cognitif, affectif et ressenti) des personnes grâce à l’exploitation des nouvelles technologies et des services du numérique, dans un contexte de santé et de bien-être.

Partagez cet article
avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0969 363 373 (appel non surtaxé)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×