Sommaire

Mycoses vaginales : les traiter, puis prévenir les récidives

Touchant 10 à 20% des femmes, les mycoses vaginales sont des affections fréquentes. Elles sont dues à un champignon (Candida Albicans) provoquant irritations, brûlures et pertes blanches. Comment traite-t-on les mycoses vaginales ? Faut-il traiter en même temps le partenaire ? L'idéal reste bien sûr de prévenir l'apparition des mycoses vaginales !

Isabelle Eustache
Publié le 14/07/22
Temps de lecture 4 min

Contre les mycoses vaginales : des antimycosiques

Cette maladie est suffisamment typique pour que le médecin porte le diagnostic, sans avoir besoin de prélèvements vaginaux, sauf en cas de récidives. Des antimycosiques sont habituellement prescrits, généralement efficaces contre les mycoses vaginales.
En cas d'échec au traitement, des prélèvements devront cependant être effectués à la recherche d'une possible co-infection.

En cas de mycose vaginale, faut-il traiter le partenaire ?

Lorsqu'il s'agit d'une première mycose, il n'est le plus souvent pas nécessaire de traiter le partenaire en même temps. En effet, les études disponibles sur ce sujet ont montré que cela ne changeait rien à l'évolution de la maladie.
En revanche, si le partenaire présente des symptômes (rougeurs, brûlures) ou en cas de récidives de mycose chez la femme, il est nécessaire de rechercher une cause favorisante et de traiter les deux partenaires.

Le cas des jeunes femmes en début de vie sexuelle

Il faut savoir que les mycoses vaginales concernent très souvent les jeunes femmes au tout début de leur vie sexuelle, ce qui est susceptible de perturber la vie du couple. Ceraines femmes peuvent même croire que leur partenaire les a trompés alors qu'une mycose peut survenir en dehors de toute infidélité.

Comment prévenir les mycoses vaginales ?

En matière de mycose vaginale, les excès sont aussi nuisibles que les insuffisances.
Il est donc essentiel d'insister sur l'importance d'une bonne hygiène intime, ni insuffisante, ni excessive. L'usage des antiseptiques locaux, les douches et les savonnages trop fréquents sont bien connus pour favoriser les mycoses vaginales chez les femmes.

Les grandes règles anti-mycoses vaginales

  • Pas d'hygiène intime poussée et pas de douche vaginale ! La toilette reste externe. On ne doit pas chercher à laver l'intérieur du vagin.
  • N'utilisez pas de savon classique, ni d'antiseptiques, mais des produits au pH neutre et sans parfum ou spécial hygiène intime. Toutefois, la toilette sous la douche à l'eau claire suffit amplement.
  • Portez des sous-vêtements en coton.
  • Changez régulièrement vos tampons.
  • N'utilisez pas de gants de toilette, faites votre toilette avec votre main.
  • Évitez les bains trop fréquents et les zones chaudes et humides (sauna, piscines, jacuzzi...).
  • En cas de traitement antibiotique et d'antécédents de mycoses fréquentes, demandez un traitement préventif à votre médecin.

Source : e-santé

Prenez soin de vous avec la complémentaire Itineo Santé

La Mutuelle Générale vous accompagne sur l’ensemble de vos besoins en protection santé, avec des offres modulables et des garanties adaptées :

En ce moment sur le Blog

Voir tous les articles

La vente de médicaments à l’unité bientôt obligatoire ?

En cas de pénurie, la délivrance à l’unité va devenir obligatoire pour certains médicaments. Ce qu’il faut savoir.

Ma santé
2 min
Lire l’article

Esthétique dentaire : gare aux fausses promesses !

Blanchiments dentaires effectués à domicile ou en institut, pose de prothèses sur des dents saines, gouttières pour aligner les dents vendues sur Internet… Certaines pratiques à visée esthétique peuvent se révéler dangereuses pour la santé buccodentaire lorsqu’elles ne sont pas r...

Ma santé
3 min
Lire l’article

Prévention : quels examens de dépistage faire et à quel âge ?

Les examens de dépistage permettent la détection précoce d’une maladie. Guide des examens de dépistages à effectuer selon son âge.

Ma santé
2 min
Lire l’article