Acteur de l'économie sociale

Une raison d’être 

Elle exprime notre ambition, nos atouts ainsi que l’état d’esprit dans lequel nous menons notre action. 

« Forte de son histoire, de ses valeurs et de ses savoir-faire, La Mutuelle Générale s’engage à vos côtés et se réinvente jour après jour pour améliorer la qualité de vie et renforcer la solidarité entre les générations. »

 

Les raisons d'être ensemble

 

Découvrez « Les raisons d’être ensemble », le film de La Mutuelle Générale, qui incarne les valeurs qu'elle promeut et qui sont inscrites au cœur de sa raison d'être.

 

 

Entre eux et nous

 

 

Découvrez « Entre eux et nous », la série de podcasts documentaires de La Mutuelle Générale, traitant de la solidarité entre les générations.

 

 

 

Des valeurs mutualistes fortes

Partie prenante du secteur de l’économie sociale et solidaire, La Mutuelle Générale est une « Mutuelle 45 » régie par le Code de la Mutualité. Notre statut de société de personnes à but non lucratif et au fonctionnement démocratique implique l’absence d’actionnaires à rémunérer ; notre mutuelle peut ainsi consacrer son excédent d’exploitation au seul bénéfice de ses adhérents, aux actions de solidarité et à l’autofinancement de ses investissements.

La Mutuelle Générale construit et mène toutes ses actions en s’appuyant sur des valeurs d’entraide, de solidarité et d’égalité. L’action sociale est originellement au cœur de nos missions. Chaque adhérent est assuré d’une égalité de traitement et peut compter, tout au long de sa vie, sur une bonne couverture santé.
 

 

Un fonds d’action sociale pour les personnes fragilisées

Notre programme de soutien aux personnes fragilisées s’articule autour d’aides financières directes pour nos adhérents, et d’actions de financement et d’accompagnement pour des projets et des acteurs de la société civile.

Fidèle à son principe de solidarité, La Mutuelle Générale a inscrit l’entraide dans ses statuts : chaque année, l’Assemblée générale vote une dotation destinée à abonder notre Fonds d’action sociale. Sa vocation : apporter une aide financière directe à nos adhérents confrontés à une situation difficile et exceptionnelle (maladie, handicap, décès…).

Chiffres clés action sociale 2020

 

Les principales associations soutenues en 2020

Aide et Répit

Cette association du Puy-de-Dôme aide les familles à garder le plus longtemps possible à domicile leur proche atteint de la maladie d’Alzheimer. Elle a pour cela créé l’École de Formation pratique des Aidants polyvalents (EFPAP), qui forme gratuitement chaque année quelque 5260 aidants familiaux, bénévoles et professionnels de santé à l’accompagnement à domicile et aux démarches administratives. L’association a également mis en place un système d’entraide pour que les aidants puissent régulièrement s’accorder quelques heures de répit.
www.aideetrepit.fr

 

Vaincre la Mucoviscidose

La Mutuelle Générale soutient depuis plusieurs années cette association qui sensibilise le public à la lutte contre cette maladie génétique incurable. L’association organise pour cela diverses manifestations, dont La PLB Muco – course cycliste Pierre Le Bigaut qui a lieu en Bretagne – et La Virade d’Hurigny – l'une des Virades de l’espoir qui se tient chaque dernier week-end de septembre sur tout le territoire. Notre partenariat sera renforcé en 2021, plus particulièrement pour préserver le capital santé des patients atteints de mucoviscidose et soutenir la qualité de vie des patients qui vivent en autonomie et de leurs aidants.
www.vaincrelamuco.org

 

AHF

Située à Nîmes, l’association milite depuis 30 ans pour un dépistage précoce de l'hémochromatose, maladie génétique caractérisée par une absorption intestinale excessive du fer. Elle entend informer et sensibiliser le grand public.
www.hemochromatose.fr

 

APAJH

En soutien à l'APAJH 76, Association œuvrant pour promouvoir la dignité et la citoyenneté des personnes en situation de handicap, La Mutuelle Générale a participé au financement d'instruments de musique adaptés.
www.apajh.org

 

Petits Princes

L’Association Petits Princes donne vie aux rêves des enfants et des adolescents gravement malades. Notre partenariat s’inscrit dans une démarche durable déployée autour de deux axes : un appui financier et un soutien direct des équipes de La Mutuelle Générale. Nos collaborateurs sont ainsi incités à se mobiliser pour l’Association tout au long de l’année en participant à diverses actions : « pause solidaire », « pédalons solidaire », « mobilier solidaire », cf. page 51 axe social.
www.petitsprinces.com

 

GHW

La Mutuelle Générale apporte son soutien financier à l’association Global Heart Watch (GHW) et à ses actions pour prévenir les arrêts cardiaques. Deux axes mobilisent l’organisation :
• financer les travaux des chercheurs du CEMS afin d’approfondir les connaissances sur le risque cardiaque ;
• informer et éveiller les consciences aux gestes qui sauvent. Depuis 2013, des actions de sensibilisation ont ainsi été menées dans de nombreux lieux (écoles, universités, gares, marathons, entreprises…), auprès de plus de 20 000 personnes.
www.globalheartwatch.org

 

SPARADRAP

En 2020, nous avons renouvelé notre soutien à l’association SPARADRAP, créée par des parents et des professionnels de la santé, pour des actions de prévention en faveur des enfants afin de les aider à avoir moins peur et moins mal pendant les soins et à l’hôpital.
www.sparadrap.org

 

Des opérations de partenariat durable avec le secteur du handisport

En cohérence avec notre cœur de métier, nous encourageons le sport dans toutes ses pratiques et soutenons financièrement quatre sportifs handisport de haut niveau. En tant que partenaire, La Mutuelle Générale a maintenu le lien avec ces athlètes pendant le confinement au travers d’échanges réguliers :

 

  • Renaud Clerc, handiathlète spécialiste du 200 et du 400 mètres.
  • Mathieu Thomas, champion de parabadminton.
  • Charlotte Fairbank, 3e joueuse française de tennis fauteuil.
  • Thu Kamkasomphou, championne handisport de tennis de table.

 

Parrainage et soutien aux clubs sportifs régionaux en handball, basketball et rugby

La Mutuelle Générale s’engage auprès de 5 clubs sportifs :

  • Provence Rugby, depuis 2021,
  • Toulouse Métropole Basket (TMB) et Villeurbanne Handball (VHA), depuis 2020,
  • L'Entente Sportive Basket Villeneuve-d'Ascq - Lille Métropole (ESBVA-LM) et les Neptunes de Nantes, depuis 2018.

Cet engagement s’inscrit dans notre volonté de renforcer notre politique de partenariat sportif au cœur des territoires. Esprit collectif, leadership, dépassement, implication locale : autant de caractéristiques qui collent bien à l’esprit de notre mutuelle, et que nous aimons partager avec nos collaborateurs, nos partenaires et tous les membres des équipes que nous soutenons. En renforçant sa politique de sponsoring, La Mutuelle Générale réaffirme ses engagements en faveur de l’esprit collectif, de la solidarité et de la santé.
 

Logos sponsoring sportif

 

Une fondation pour renforcer le lien social

Pour aller au-delà de l'accompagnement de nos adhérents, La Mutuelle Générale a créé en 2014 la Fondation de La Mutuelle Générale. Sa mission est de soutenir les avancées technologiques en faveur de l’autonomie des personnes atteintes de maladies neurodégénératives et de leur bien-être.

Pour en savoir plus sur les activités de la Fondation

 

Un Observatoire solidaire pour faire grandir la cause des salariés-aidants

Avec l’allongement de l’espérance de vie des parents de salariés et la hausse du nombre de maladies chroniques, les salariés-aidants sont de plus en plus nombreux dans les entreprises. L’impérieuse nécessité pour un salarié de concilier les exigences professionnelles et le soutien quotidien qu’il veut apporter à un proche dépendant est une source de difficulté, de préoccupation, de souffrance parfois.

 

La Mutuelle Générale, particulièrement sensible et déjà engagée sur les questions de dépendance et de soutien aux aidants au travers de sa Fondation, a lancé en juin 2020 un Observatoire solidaire pour faire grandir la cause des salariés-aidants, véritable enjeu de société. Elle souhaite ainsi contribuer activement au progrès de cette cause dans le débat public, auprès des entreprises, auprès des salariés et auprès de ses propres collaborateurs. Cet Observatoire a également pour but de faire connaître la population des salariés-aidants au sein du corps social dans leur diversité, dans leur capacité à être des acteurs, plutôt que des spectateurs, voire des « victimes », d’un nouveau type de lien social.