La Mutuelle Générale

Accidents domestiques : comment protéger ses enfants

17 juillet 2015

Article créé le 17 Juillet 2015

Chaque année, 230 enfants de moins de quinze ans décèdent dans un accident de la vie courante. Des événements tragiques que des mesures simples, comme la surveillance attentive des tout-petits et la sécurisation du logement, permettraient pourtant d’éviter.

Une casserole dont la queue dépasse de la table de cuisson, une bouteille de détergent mal rangée, une fenêtre laissée ouverte… et c’est la catastrophe. Chaque jour, quelque 2 000 enfants de 0 à 6 ans sont victimes d’un accident de la vie courante, selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). Ces accidents sont responsables d’environ 230 décès annuels chez les moins de quinze ans.

Gare aux chutes

Chez les plus jeunes, c’est à l’intérieur du logement que se produisent la grande majorité des accidents, qualifiés dès lors de domestiques. Si les chiffres sont conséquents, la plupart de ces accidents pourraient pourtant être aisément évités grâce à des mesures de bon sens. La parade consiste à bien identifier les risques. « Dans la maison, la cuisine, le salon et la salle de bains constituent les lieux les plus propices aux accidents », indique Félicie David, chargée de mission Accidents de la vie courante à l’Inpes. Dans le salon, il faut éviter le meuble placé sous la fenêtre qui pourrait servir de marchepied pour le vide, prévoir des protections sur les coins de la table basse et du meuble de la télévision, ou encore penser à ne pas laisser traîner les cacahuètes de l’apéritif de la veille. Mais surtout, pas question de laisser le petit sans surveillance sur sa chaise haute ou juché sur le canapé. « De la naissance à 6 ans, la chute reste l’accident le plus courant », prévient Félicie David.

Les pièces d’eau

Dans la salle de bains, il convient de proscrire l’accès aux placards et à l’armoire à pharmacie qui sera placée en hauteur et fermée à clé. « La vigilance absolue est surtout recommandée quand bébé prend son bain. Répétons-le : un enfant peut se noyer dans 20 cm d’eau ! ». Bref, le téléphone peut bien sonner dans la pièce voisine, vous ne devez pas quitter votre bambin des yeux. Quant à la cuisine, son accès devrait tout simplement être proscrit aux petits tant les dangers y abondent. Entre l’eau bouillante dans la casserole, les couteaux acérés rangés dans un tiroir accessible, les produits ménagers simplement déposés sous l’évier, ce ne sont pas les causes d’accidents qui manquent …

De la pédagogie pour limiter les risques

Quand l’enfant grandit, il développe une forte curiosité pour son environnement et entend bien imiter les adultes. Problème, il reste incapable de mesurer les risques. Au fur et à mesure qu’il acquiert de l’autonomie, il revient aux parents d’associer un volet didactique à leur surveillance attentive. « La responsabilisation de l’enfant est fondamentale, assure Félicie David. Dès qu’il est en âge de comprendre, il faut lui montrer et lui expliquer les situations dangereuses de la vie quotidienne. » En d’autres termes, pas de remontrance ou de gros yeux, mais des mots adaptés à son âge.

en savoir plus www.inpes.sante.fr

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Espace Adhérents
Contactez-nous depuis la rubrique « Contact » de votre Espace Adhérent Accédez ou créez votre Espace >
Ou appelez-nous
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×